Fête Nationale le 14 Juillet 1790.

Zoom
CC0Télécharger
Fête Nationale le 14 Juillet 1790.
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
Autre visuel (1)
Fête Nationale le 14 Juillet 1790.
Anonyme
Datation
Vers 1785 — 1795
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Auteur(s)
Anonyme, graveur
Dates
Vers 1785 1795
Datation en siècle
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
G.28194

Informations détaillées

Auteur(s)
Anonyme, graveur
Bonvalet, editeur
Autres titres :
Révolution française : Pacte fédératif. Fête de la Fédération au Champ-de-Mars, 14 juillet 1790. 7ème arrondissement. (Titre factice), Chanson de Poirier : "Ah ça ira" (Titre factice), Juillet 1790 : les travaux du champs de mars à la fête de la fédération (Titre de la série)
Date de production
Vers 1785 1795
Datation en siècle
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 27.6 cm
  • Largeur : 41.8 cm
Dimensions - Montage:
  • Hauteur : 32.5 cm
  • Largeur : 50 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Numéro d'inventaire - Au recto de la planche, en bas à droite, numéro au crayon : "G. 28194" \ Inscription au crayon
Tampon - Au recto de la planche, en bas à droite, tampon ovale à l'encre rouge : "VILLE / DE / PARIS" (cf. Lugt. 432c) \ Inscription à l'encre
Lettre - Au recto de la planche en haut au centre, inscription imprimée : "FETE NATIONALE LE 14 Juilet 1790." \ Impression
Lettre - Au recto de la planche en bas au centre, inscription imprimée: "C'est donc en ce jour, braves citoyens françois que vous allez promettre a Dieu sur ses autels, d'ètre fidèles à la Nation, a la loi et au Roi : ce jour tant / desiré est donc enfin arrivé où vous allez d'un grand zèle marquer votre amour pour la patrie; quelle gloire n'avez vous pas de voir que vous / vous regardez aujourd'hui comme freres, étroitement liés par les liens du coeur et des sentimens; quelle est la nation qui osera vous faire outrage. / préservés depuis un an par le ciel des différens dangers et trahisons que vous tramoient vos ennemis, vous n'avez plus rien à craindre; rassemblés / ici de toutes les parties du royaume, admirez votre roi qui rend la nation libre et triomphante du demon de l'affreuse aristocratie. Qu'à jamais la / la postérité grave dans son coeur ce memorable jour, pour que nos derniers neveux soient dans l'admiration en lisant notre histoire; et vous, en / nemis, qui juriez notre perte, redevenez nos amis et nos freres, ou tremblez d'épouvante entendant prononcer le nom françois et leciel protecteur de / notre nation, nous gardera toujours; vous en rougirez de honte, et nous serons toujours victorieux par la vertu toute puissante de celui qui a fait / le ciel et la terre, devant qui nous sommes assemblés pour lui adresser nos hommages et lui chanter un TE DEUM" \ Impression
Lettre - Au recto de la planche à gauche et à droite de l'image, chanson "Ah ça ira" de Poirier, imprimée : "CHANSON NOUVELLE / sur ce Sujet. / Air : Ah ça ira. / par Poirier / Ah ça ira 3 fois / il nous faut chanter / En réjouissance / Ah ça ira 3 fois / De la grande fête / on se souviendra. / La solemnité / Du Serment se fera / Que de cris de joie / Alors on entendra / Ah ça ira &c. / Toute nation alors se dira, / Nous ne craignons rien / Vienne qui voudra / Tout tremble devant la france / Et se tranquilisera / Ah ça ira &c. / Ah ça ira 3 fois / A midi c'est la lheure précieuse / Ah ça ira 3 fois / Le bon citoyen s'en glorifiera / Brillante musique / Alors éclatera / Sitôt que TE DEUM / L'on chantera / Ah ça ira &c. / Deputés chéris / L'on vous bénira / Toute nation vous applaudira / Pour rendre la france / heureuse / Votre coeur se charmera / Ah ça ira &c. / Ah ça ira 3 fois / Qu'en tout l'univers / Chacun le raisonne / Ah ça ira / Eternellement on le chantera./ SUITE sur le même air / Vingt millions d'ames / Alors qu'une sera / La fraternité se communiquera / A ça ira 3 fois / Jamais ce serment on ne violera / La paix, la concorde / En ce jour viendra / Elle mise sur le trône / Toujours elle y regnera / Ah ça ira &c. / Ah ça ira 3 fois / Pour cette fête auguste / et solennelle / Ah ça ira 3 fois / Dans le Champ de Mars / Tout s'accomplira / Quel triomphe alors / Dans ce lien se verra / A t'on jamais vu de / pareil à cela / Ah ça ira. &c./ Braves "..et suivants \ Impression
Inscription - Au recto de la planche à gauche, inscription à l'encre brune : "chagrain" \ Inscription à l'encre
Inscription - Au recto de la planche en bas au centre, inscription concernant l'éditeur et marchand, imprimée : "A Paris chez Bonvalet, Enclos de St. Jean de Latran, Cour du Noyer." \ Impression
Description iconographique

Fête Nationale. Fête de la Fédération du Champ-de-Mars. 14 juillet 1790. Révolution française. Histoire. Paysage urbain. Chant populaire de Poirier "Ah ça ira", Ecole Militaire, amphithéâtre, Arc de Triomphe (trompes-l'oeil d'après Moitte), galerie avec tribune officielle pour le roi, l'Assemblée Nationale et les électeurs, autel de la Patrie, feu, clergé, Talleyrand, La Fayette ?, député, Bailly ?, messe, noblesse, Tiers-Etat, serment, Garde Nationale parisienne et départementale, le peuple, citoyen, drapeau, cavalier,

Commentaire historique

Fête de la fédération du Champ-de-Mars : lors de la cérémonie du pacte fédératif, Talleyran, évèque d'Autun ouvre le livre sur lequel doivent prêter serment La Fayette et le roi (qui le fera de la tribune), entourés des députés et de la garde Nationale de Paris et des départements (cf. De Vinck 3747)

Mode d'acquisition
Numéro d’inventaire
G.28194

Indexation

Artiste / Auteur

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page