Ōgi : a history of the Japanese fan = Nihon no sensu no rekishi : Seiyō ni motarashita sono eikyō 日本の扇子の歴史 : 西洋にもたらしたその影響 [Document imprimé] / Julia Hutt et Hélène Alexander

Auteur(s)
Hutt, Julia [Auteur (article ou ouvrage)], Alexander, Hélène (née Adda) (Alexandrie, 11–12–1932) [Auteur (article ou ouvrage)]
Date
1992
Adresse éditoriale
Londres : Dauphin Publishing Limited, 1992
Exemplaire(s)
JAP90Thè/HUT - Musée Cernuschi, musée des Arts de l’Asie de la Ville de Paris : Disponible.
Ōgi : a history of the Japanese fan = Nihon no sensu no rekishi : Seiyō ni motarashita sono eikyō 日本の扇子の歴史 : 西洋にもたらしたその影響

Informations détaillées

Auteur(s)
Hutt, Julia [Auteur (article ou ouvrage)], Alexander, Hélène (née Adda) (Alexandrie, 11–12–1932) [Auteur (article ou ouvrage)]
Date
1992
Pays
Royaume-Uni
Adresse éditoriale
Londres : Dauphin Publishing Limited, 1992
Description

112 p., ill. en coul., 30 cm

Langue(s)
Note(s)
Bibliog. p. 106-107IndexGlossaire
ISBN
1-872357-08-3
Forme bibliographique
Résumé

L'éventail accompagne la société japonaise depuis plus de 1000 ans. Les éventails pliants, les ôgi 扇 n'étaient utilisés à l'origine que par les hommes. D'abord constitués par des plaquettes de bois reliées entre elles,ils s'allégèrent par la suite et furent alors réalisés en papier ou tissu collé sur de fines lamelles de bois ou d'ivoire. Ils devinrent vite la parure indispensable des femmes de l'aristocratie civile et militaire. Ils se répandirent ensuite à toute la population. Parmi les ôgi, on distingue ceux fabriqués à Edo (Tokyo) généralement plus simples, composés de 15 baguettes environ, de ceux fabriqués à Kyoto, 35 baguettes en moyenne, beaucoup plus élégant

Prolongement

Prolongement
Exemplaire(s)
JAP90Thè/HUT - Musée Cernuschi, musée des Arts de l’Asie de la Ville de Paris : Disponible.

Indexation

Éditeur / Imprimeur

Mots-clef sujets

Mots-clef géographiques

Retour vers le haut de page