L' Oeil de Baudelaire : [exposition, Paris, Musée de la vie romantique, 20 septembre 2016-29 janvier 2017] [Document imprimé] / Avec une préface d'Antoine Compagnon ; et une postface de Jean Clair,...

Auteur(s)
Compagnon, Antoine [Préfacier], Clair, Jean (né Gérard Régnier) (Paris, 20–10–1940) [Postfacier], Musée de la Vie romantique [Editeur scientifique]
Date
2016
Adresse éditoriale
Paris : Paris musées : Musée de la vie romantique, DL 2016
Exemplaire(s)
701. 17 OEI - Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris : Disponible.
L' Oeil de Baudelaire : [exposition, Paris, Musée de la vie romantique, 20 septembre 2016-29 janvier 2017]

Informations détaillées

Titre de forme
[Exposition. Musée de la vie romantique. 2016-2017]
Auteur(s)
Compagnon, Antoine [Préfacier], Clair, Jean (né Gérard Régnier) (Paris, 20–10–1940) [Postfacier], Musée de la Vie romantique [Editeur scientifique]
Date
2016
Pays
France
Adresse éditoriale
Paris : Paris musées : Musée de la vie romantique, DL 2016
Description

189 p., ill. en coul., couv. ill., 24 cm

Langue(s)
Note(s)
Bibliogr. p. 189
ISBN
978-2-7596-0326-8
Résumé

Sommaire : Préface"Gloriffier le culte des images"ChronologieI. Les PharesPortrait d'un jeune poète en critique d'art - Le Salon - Baudelaire et Delacroix - "Un morceau capital de l'Exposition", Fontaine de JouvenceII. Le musée de l'amourun "musée de l'amour", où tout aurait sa place" - Baudelaire et la Présidente - Les nuits de Monsieur Baudelaire - Ivresse, extase, cruautéIII. L'héroïsme de la vie moderneBaudelaire, romantisme et modernité - Baudelaire, Sainte-Beuve, Victor Hugo, GautierBaudelaire et l'estampe : les voies de la peinture moderne - Baudelaire et Daumier - "Toujours trop de hachures" : Baudelaire dessinateurIV. Le Spleen de ParisEntre réalisme et modernité, empathie et hérésie - Edouard ManetLe modèle idéal de "l'humble servante". Baudelaire et la photographie - Constantin Guys ou "la peur [...] de laisser échapper le fantôme" - Octave Penguilly L'Haridon. Une imagination "singulièrement active"Lectures de la critique d'art de Baudelaire de 1846 à nos joursPostface : Petit hommage à Charles BaudelaireRésumé : Le premier ouvrage que signe le jeune Charles Baudelaire est le Salon de 1845. Il nous propose, au travers des écrits esthétiques qu'il publie jusqu'en 1863, de parcourir le paysage artistique d'une période qui voit l'apparition de nouvelles formes concomitamment à la permanence des grands maîtres : cette quinzaine d'années cumule les derniers feux du romantisme, l'apogée du réalisme de Courbet et les débuts d'Edouard Manet, alors que Delacroix et Ingres sont devenus des phares. A côté de ces figures tutélaires, Baudelaire s'attache à des artistes moins en vue, William Haussoullier, George Catlin, Antoine Chazal ou Constantin Guys, dont les oeuvres reflètent autant l'éclectisme de la production de l'époque que l'ambition du poète de proposer une vision originale de la beauté moderne. Il s'agit non seulement de définir un art qui témoigne de la façon la plus accomplie du présent - comme l'atteste son attrait pour les caricaturistes et Daumier, promus au rang de grands peintres - mais aussi de définir une forme qui conjugue "naïveté", "sincérité" et imagination, qualités qui caractérisent en grande partie la sensualité artistique qu'il développe dans le célèbre passage où il en appelle à un musée de l'amour. C'est à la découverte de ces nombreux croisements que vous invite ce livre. [4e de couverture]

Prolongement

Exemplaire(s)
701. 17 OEI - Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris : Disponible.

Indexation

Éditeur / Imprimeur

Mots-clef sujets

Mots-clef géographiques

Époque / Période

Retour vers le haut de page