Une Parisienne

Zoom
16 visuels Voir
Une Parisienne
Emile Chatrousse (1829-1896). "Une parisienne". 1876. Plâtre patiné. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Emile-François Chatrousse (1829-1896). "Une Parisienne". Plâtre patiné, 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Chatrousse, Emile. "Une Parisienne". Plâtre. 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Chatrousse, Emile. "Une Parisienne". Plâtre. 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Chatrousse, Emile. "Une Parisienne". Plâtre. 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Chatrousse, Emile. "Une Parisienne". Plâtre. 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Chatrousse, Emile. "Une Parisienne". Plâtre. 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Chatrousse, Emile. "Une Parisienne". Plâtre. 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Chatrousse, Emile. "Une Parisienne". Plâtre. 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Chatrousse, Emile. "Une Parisienne". Plâtre. 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Chatrousse, Emile. "Une Parisienne". Plâtre. 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Chatrousse, Emile. "Une Parisienne". Plâtre. 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Emile-François Chatrousse (1829-1896). "Une Parisienne". Plâtre patiné, 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Emile Chatrousse (1829-1896). "Une parisienne". 1876. Plâtre patiné. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Emile Chatrousse (1829-1896). "La parisienne". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Emile-François Chatrousse (1829-1896). "Une Parisienne". Plâtre patiné, 1876. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (16)
Femme - Société et vie sociale - Bourgeois - Parisien - Parisienne - Robe - Bouquet de fleurs - Lilas
Une Parisienne
Chatrousse, Emile François
Datation
En 1876
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Chatrousse, Emile François (Paris, 06–03–1829 - Paris, 12–11–1896), sculpteur
Dates
En 1876
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Exposé
Petit Palais Rez-de-Chaussée Salle 36
Numéro d’inventaire
PPS3400

Informations détaillées

Auteur(s)
Chatrousse, Emile François (Paris, 06–03–1829 - Paris, 12–11–1896), sculpteur
Date de production
En 1876
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 147 cm
  • Largeur : 55 cm
  • Profondeur : 62 cm
  • Poids (type dimension) : 100 kg
Marques, inscriptions, poinçons
Inscription - Inscrit en creux : "E. CHATROUSSE / UNE PARISI [ENNE] / 187[6]"
Description iconographique

Femme de la bourgeoisie parisienne, vêtue à la dernière mode, tenant un petit bouquet de lilas dans sa main droite.Si sous la IIIe République les sculpteurs représentent le plus souvent des personnages populaires, la fin du XIXe siècle montre un engouement certain pour la figure plus mondaine de la Parisienne.

Commentaire historique

En 1876, Chatrousse expose au Salon cette Parisienne. C’est l’une des premières représentations sculptées à grande échelle d’une contemporaine inconnue.Plus qu’un portrait, l’artiste a créé un type, à la façon d’un Gavarni : une jeune femme vêtue à la dernière mode, tenant un bouquet de lilas à la main.Si sous la IIIe République les sculpteurs représentent plus souvent des personnages populaires – ainsi, au Petit Palais, une Porteuse de pain de Jules Coutan, arpentant le pavé parisien - , la fin du XIXe siècle montre un engouement certain pour la figure plus mondaine de la Parisienne. Ce sont souvent des statuettes pleines de vie (de Gauguin, Caro-Delvail ou Dejean par exemple), échos des estampes ou des peintures contemporaines qui font la part belle à cette silhouette vive, mutine et élégante, archétype de la féminité.1900 verra le triomphe du genre : la Parisienne monumentale de Maureau-Vauthier en jupe étroite, boléro et manteau du soir surplombe alors l’entrée de l’Exposition universelle place de la Concorde, incarnant ainsi la Ville de Paris accueillant les visiteurs.A. S.

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1896
Numéro d’inventaire
PPS3400
Exposé
Petit Palais Rez-de-Chaussée Salle 36

Prolongement

Prolongement

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Retour vers le haut de page