Portrait de Madame Edouard Caillard

Zoom
Portrait de Madame Edouard Caillard
Ary Scheffer (1795-1858). "Madame Edmond Caillard (née Sipière)". Huile sur toile, 1842. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Femme
Portrait de Madame Edouard Caillard
Scheffer, Ary
Datation
En 1842
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Scheffer, Ary (Dordrecht, 10–01–1795 - Argenteuil, 15–06–1858), peintre
Dates
En 1842
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Exposé
Petit Palais Rez-de-Jardin Salle 07
Numéro d’inventaire
PPP579

Informations détaillées

Auteur(s)
Scheffer, Ary (Dordrecht, 10–01–1795 - Argenteuil, 15–06–1858), peintre
Autre titre :
Portrait de Madame Edmond Caillard (Titre ancien (périmé))
Date de production
En 1842
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 118 cm
  • Largeur : 74 cm
Dimensions - Cadre
  • Hauteur : 132 cm
  • Largeur : 87.7 cm
  • Epaisseur : 9 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Date et signature - Signature et date en bas à gauche : "ary Scheffer 1842"
Description iconographique

Cléophile Caillard (1814-1887), épouse d'Edouard Caillard, administrateur des Messageries Laffitte et Caillard, est représentée de trois- quarts sur un fond rouge sombre. La jeune femme est vêtue d'une robe noire décolletée aux épaules décorée de cordons dorés. Les mains croisées sur ses genoux recouverts d'un grand châle bleu, elle regarde calmement le spectateur. A l'origine, ce tableau devait être plus large, puis l'artiste a réduit son format. Sur la photographie, l'ébauche pour le format initial est visible sur les côtés et en bas. Cette ébauche est actuellement masquée par le cadre du tableau.

Commentaire historique

Le calme portrait, aux tonalités sobres et à la facture lisse de la jeune madame Caillard s'inscrit dans la lignée d'Ingres, dont Scheffer était un ardent défenseur. Scheffer a trouvé un remarquable accord entre une simplicité bourgeoise marquée par l'absence de bijoux et de décors - dont Ingres fut, pour ses clientes, si prolixe - et le raffinement d'un idéal esthétique.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Personne / Personnage représenté
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
10071914
Numéro d’inventaire
PPP579
Exposé
Petit Palais Rez-de-Jardin Salle 07

Prolongement

Exposition(s)

Titre
Trésors et joaillerie. Collections du Petit Palais, Paris (Valenza)
Dates
02/10/2010 - 28/11/2010
Institution
Villa Scalcabarozzi
Titre
Bijoux et parures romantiques (Paris)
Dates
02/05/2000 - 01/10/2000
Institution
Musée de la Vie romantique
Titre
D'Ingres à Cézanne : le XIXème siècle dans les collections du musée du Petit-Palais (Bonn)
Dates
29/05/1998 - 27/09/1998
Institution
Kunst-und Ausstellungshalle der Bundesrepublik Deutschland
Titre
Peintures romantiques du musée du Petit-Palais (Paris)
Dates
28/05/1997 - 28/09/1997
Institution
Musée de la Vie romantique
Titre
La peinture française dans la société bourgeoise: une fresque humaine du XIXième siècle (Kamakura)
Dates
02/07/1994 - 07/08/1994
Institution
Museum of Modern Art Kamakura
Titre
La peinture française dans la société bourgeoise: une fresque humaine du XIXième siècle (Fukuoka)
Dates
18/05/1994 - 19/06/1994
Institution
Fukuoka Art Museum
Titre
La peinture française dans la société bourgeoise: une fresque humaine du XIXième siècle (Tōkyō)
Dates
10/04/1994 - 10/05/1994
Institution
Isetan Museum of Art
Titre
Un siècle d'art français, 1850-1950
Dates
20/05/1953 - 16/05/1954
Institution
Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Documentation

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page