Port de mer au soleil levant

Auteur(s)
Anonyme, peintre
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
PPP2518

Informations détaillées

Auteur(s)
Anonyme, peintre
Gellée, Claude (dit le Lorrain) (Chamagne, vers 1600 - Rome, 23–11–1682 — 1682), auteur du modèle
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 100 cm
  • Largeur : 133.5 cm
Dimensions - Cadre
  • Hauteur : 131.5 cm
  • Largeur : 166.5 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Date - En bas, au milieu "1633 / Roma"
Etiquette - Ancienne au dos : "n°6 / cl / L [ illisible]"
Description iconographique

Le soleil se lève sur ce port au caractère italianisant. Sur la gauche, on aperçoit un bateau de pêche, que trois hommes vont peut-être rejoindre à l’aide d’une barque. A l’avant-plan, un groupe de femmes discutent et sur la droite, se trouve l’arc de triomphe de l’empereur romain Vespasien.En 1626, Claude Gellée s’installe à Rome. Il suit une formation auprès d’Agostino Tassi qui lui a peut-être donné le goût du dessin d’après nature. En effet, les études réalisées directement sur le motif, examiné à différents moments de la journée afin de saisir les variations de la lumière sur le paysage, ont sous-tendu chacune de ses compositions picturales.Si les dessins sont effectués en extérieur, les peintures sont, elles, longuement élaborées dans l’atelier du peintre. Inspiré, comme ses contemporains, par les vestiges antiques, Claude Gellée en a donné plusieurs vues les mettant en scène. Nombreux sont les « Ports au soleil couchant », plus rares sont ceux représentés au soleil levant. Ceci explique sans doute les nombreuses copies et reproductions du "Port de mer au soleil levant" (Saint-Pétersbourg, musée de l’Ermitage), dont fait partie le tableau du Petit Palais.Comme sur la scène d’un théâtre, les figures humaines se regroupent en petites scénettes qui offrent autant de touches poétiques à ce paysage constitué des ruines antiques, et baigné d’une lumière dorée.

Commentaire historique

Ce tableau se trouvait dans la collection de Jules Porgès. Le marchand Charles Brunner lui acheta le 5 décembre 1918, pour 12 000frs. On sait, grâce aux archives de sa galerie, qu’il avait connaissance des versions de Munich et de Saint-Pétersbourg. Mais c’est pourtant comme une œuvre de la main de Claude Lorrain que Brunner vendit le "Port de mer au soleil levant" à Charles-Vincent Ocampo, le 15 mars 1921, au prix de 40 000frs.Acheté à Buenos Aires, le tableau fut transporté à Paris, dans l’hôtel d’Ocampo situé dans le XVIIème arrondissement. En 1931, C.-V. Ocampo en fit don sous réserve d’usufruit, à la Ville de Paris, et leva l’usufruit en 1942.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
06071931
Numéro d’inventaire
PPP2518

Prolongement

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Retour vers le haut de page