Plaques de parement : Saint Paul et saint Thomas

Auteur(s)
Anonyme, orfèvre
Dates
Entre 1220 et 1230
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Lieu(x) d'exécution / réalisation

Informations détaillées

Auteur(s)
Anonyme, orfèvre
Date de production
Entre 1220 et 1230
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 30 cm
  • Largeur : 15 cm
  • Profondeur : 6.5 cm
Description

Plaques cintrées en cuivre champlevé et émaillé

Marques, inscriptions, poinçons
Inscription - Inscription émaillée identifiant le saint : "S[anctus] PAULUS"
Phylactère - Citation gravée sur le phylactère : "SI SECUNDUM : CARNEM : VIXERITIS : MORIEMINI"
Marque - Marque gravée sur le revers de la plaque
Inscription - Inscription émaillée identifiant le saint : "S[anctus] THOMAS"
Description iconographique

Le fond des plaques présente un décor émaillé de motifs de rinceaux réservés à nervure gravée et fleurons émaillés. Au centre, on trouve un trône avec une figure d'applique en cuivre repoussé représentant soit l'apôtre Paul soit l'apôtre Thomas. Saint Paul tient dans la main droite le glaive, instrument de son supplice, et dans la gauche un phylactère sur lequel est gravée l'inscription "SI SECUNDUM CARNEM VIXERITIS, MORIEMINI" ("Si vous suivez les impulsions de la chair, vous mourrez", Epître aux Romains, VIII, 6).Les deux figures sont des exemples remarquables du Style 1200 qui s'épanouit au début du XIIIe siècle. dans le nord-est de la France notamment.

Commentaire historique

Ces plaques de parement appartiennent à un ensemble de six pièces, aujourd'hui dispersé, figurant les apôtres, qui ornait vraisemblablement l'autel majeur de l'église de Grandmont (Haute-Vienne). Par leur exceptionnelle qualité technique aussi bien qu'esthétique, ces pièces illustrent la maîtrise du travail du métal et de l'émail champlevé à laquelle ont accédé les artisans de Limoges au XIIIe siècle.Chacune de ces deux plaques est ornée d’un bas-relief figurant les apôtres Paul et Thomas.Les personnages se détachent sur un fond orné de volutes végétales et de fleurs, ainsi que d’un trône pourvu d’un coussin et d’une bande sur laquelle est inscrit leur nom. Dégageant une forte impression de monumentalité et de noblesse, ces figures d’apôtres sont des exemples remarquables du « Style 1200 » qui s’épanouit au tout début du XIIIe siècle dans le nord-est de la France notamment. Leur attitude frontale, leurs draperies aux courbes fluides et épousant les formes du corps, les rattachent en effet à ce courant stylistique décrit comme « retour à l’antiquité », dont l’influence s’étendit jusqu’à Limoges.Provenant de l’abbaye de Grandmont (Haute-Vienne), dont la construction s’achève peu après 1166, elles appartenaient probablement au décor de l’autel majeur de l’église (détruit en 1790). Le Petit Palais a le privilège de posséder deux des six plaques conservées dans le monde de cet ensemble exceptionnel.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Personne / Personnage représenté
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1902

Prolongement

Prolongement

Indexation

Artiste / Auteur

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Lieu d'exécution / réalisation

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page