Planche pour le Roman Comique de Scarron : Ragotin déclâme des vers des paysans croyent qu'il presche d'après Pater

Zoom
Planche pour le Roman Comique de Scarron : Ragotin déclâme des vers des paysans croyent qu'il presche d'après Pater
Benoit Audran le Vieux (1661-1721). Planche pour le Roman Comique de Scarron© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Planche pour le Roman Comique de Scarron : Ragotin déclâme des vers des paysans croyent qu'il presche d'après Pater
Audran, Benoit (Ier)
Datation
Vers 1730
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Audran, Benoit (Ier) (Lyon, 22–11–1661 - Paris, 02–10–1721), graveur
Dates
Vers 1730
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
GDUT7379
Planche pour le Roman Comique de Scarron : Ragotin déclâme des vers des paysans croyent qu'il presche d'après Pater

Informations détaillées

Auteur(s)
Audran, Benoit (Ier) (Lyon, 22–11–1661 - Paris, 02–10–1721), graveur
Pater, Jean-Baptiste (Valenciennes, 29–12–1695 - Paris, 25–07–1736), auteur du modèle
Autre titre :
Album Ecole française, de Pater à Watteau (Titre de l'ensemble)
Date de production
Vers 1730
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 30 cm
  • Largeur : 38.2 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Marque de collection - En bas, à g. à cheval sur le trait carré, "collection Dutuit" (Lugt n°708)
Inscription - En bas "Ragotin déclâme des vers des paysans croyent qu'il presche" "Roman Comique Tome 2 chap 2 // A paris chez L. Surugue Graveur du Roi rue des Noyers entre les deux premieres portes cocheres vis a vis St Yves" "avec Privilege du Roy"
Commentaire historique

Alexandre buvant un breuvage que son médecin lui présente et que Parménion lui avait décrit devoir être empoisonné (Portalis et Béraldi, tome I, page 45)

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1902
Numéro d’inventaire
GDUT7379

Indexation

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page