Pastorale. Danseurs dans un paysage

Zoom
Pastorale. Danseurs dans un paysage
Jan Both (1610-1650). "Pastorale". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Scène pastorale - Scène pastorale - Paysage idéalisé - Danseur - Tambourin - Figure humaine - Groupe de figures (sujet représenté) - Père - Paternité - Cavalier - Cheval
Pastorale. Danseurs dans un paysage
Both, Jan Dirksz
Datation
Entre 1635 et 1652
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Both, Jan Dirksz (Utrecht, en 1618 - Utrecht, en 1652), peintre
Dates
Entre 1635 et 1652
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Exposé
Petit Palais Rez-de-Chaussée Salle 27
Numéro d’inventaire
PPP2576

Informations détaillées

Auteur(s)
Both, Jan Dirksz (Utrecht, en 1618 - Utrecht, en 1652), peintre
Anciennement attribué à Gellée, Claude (dit le Lorrain) (Chamagne, vers 1600 - Rome, 23–11–1682 — 1682), peintre
Date de production
Entre 1635 et 1652
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 106.5 cm
  • Largeur : 147 cm
Dimensions - Cadre
  • Hauteur : 137 cm
  • Largeur : 177.7 cm
  • Epaisseur : 8.8 cm
Description iconographique

Comme grand nombre de peintres hollandais du XVIIème siècle, Jan Both effectua un voyage à Rome pour parfaire sa formation. Il en retint les paysages, les ruines antiques, et surtout la lumière. Il rencontra Claude Gelée, dit le Lorrain, dont les compositions marquèrent son oeuvre, et il repartit à Utrecht les bras chargés de dessins. Ce paysage montagneux, intitulé "Pastorale" ou parfois "Danseurs dans un paysage", dépeint une nature très italianisante. Un soleil chaud se couche sur des champs. Les paysans et paysannes ont stoppé leur labeur, non loin, on aperçoit une ville, à moins qu’il ne s’agisse de ruines.La force de Jan Both est d’avoir su combiner l’ « italianisme » à la tradition du paysage hollandais. Il a d’ailleurs fait figure de chef de file de la seconde génération des peintres hollandais italianisants. Il travaillait certains thèmes en série, offrant un angle de vue différents et des scénettes diverses et variées, conférant ainsi une unicité à chaque tableau. Les "Paysage de montagne" (Madrid, musée du Prado) et "Paysage italien" (Dublin, National Gallery of Ireland) traitent de manière similaire ce ciel doré perçant au milieu de la végétation, qui ouvre par une perspective atmosphérique sur un paysage montagneux.

Commentaire historique

Le tableau figurait dans la galerie de don Juan Galver, peintre du roi Ferdinand VII d’Espagne. Puis, dans celle du marquis de Salamanque à Madrid. Les 25 et26 janvier 1875, cette collection fut vendue à Paris, Hôtel Drouot. La Pastorale (n°117), alors intitulée La Danse et attribuée à Claude Gelée, fut achetée 6 800frs par un certain Gonzalès.Au début du XXème siècle, elle se trouvait à Paris, chez Charles-Vincent Ocampo. Celui-ci en fit don en 1931, à la Ville de Paris, sous réserve d’usufruit, et leva l’usufruit en 1942.

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
06071931
Numéro d’inventaire
PPP2576
Exposé
Petit Palais Rez-de-Chaussée Salle 27

Prolongement

Lié à Archive / Œuvre

Exposition(s)

Titre
Visions de la Nature (Bergen)
Dates
18/05/2001 - 26/08/2001
Institution
Kunstmuseum Bergen
Titre
Visions de la Nature (Reykjavik)
Dates
03/03/2001 - 22/04/2001
Institution
Listasafn Islands/ National Gallery of Iceland

Indexation

Matériaux et techniques

Theme representé

Lieu représenté

Retour vers le haut de page