Maquette de la chapelle des Fonts Baptismaux de l'église Saint-Roch : "Saint Philippe baptisant l'eunuque de la reine d'Ethiopie" - "Saint François-Xavier baptisant les Indiens" - "Deux anges"

Zoom
Voir tous les visuels (7)
Maquette de la chapelle des Fonts Baptismaux de l'église Saint-Roch : "Saint Philippe baptisant l'eunuque de la reine d'Ethiopie" - "Saint François-Xavier baptisant les Indiens" - "Deux anges"
Théodore Chassériau (1819-1856). Maquette de la chapelle des Fonts Baptismaux de l'église Saint-Roch. "Saint Philippe baptisant l'eunuque de la reine d'Ethiopie" - "Saint François-Xavier baptisant les Indiens" - "Deux anges"Peinture à l'huile sur plâtre (modèle en forme, Vue d'ensemble). 1854. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Théodore Chassériau (1819-1856). Maquette de la chapelle des Fonts Baptismaux de l'église Saint-Roch. "Saint François-Xavier baptisant les Indiens". Peinture à l'huile sur plâtre (modèle en forme). 1854. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Théodore Chassériau (1819-1856). Maquette de la chapelle des Fonts Baptismaux de l'église Saint-Roch. "Saint Philippe baptisant l'eunuque de la reine d'Ethiopie" - "Saint François-Xavier baptisant les Indiens" - "Deux anges". Peinture à l'huile sur plâtre (modèle en forme). 1854. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Théodore Chassériau (1819-1856). Maquette de la chapelle des Fonts Baptismaux de l'église Saint-Roch. "Deux anges". Peinture à l'huile sur plâtre (modèle en forme). 1854. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Théodore Chassériau (1819-1856). Maquette de la chapelle des Fonts Baptismaux de l'église Saint-Roch. "Saint Philippe baptisant l'eunuque de la reine d'Ethiopie" - "Saint François-Xavier baptisant les Indiens" - "Deux anges". Peinture à l'huile sur plâtre (modèle en forme). 1854. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Théodore Chassériau (1819-1856). Maquette de la chapelle des Fonts Baptismaux de l'église Saint-Roch. "Saint Philippe baptisant l'eunuque de la reine d'Ethiopie" - "Saint François-Xavier baptisant les Indiens" - "Deux anges". Peinture à l'huile sur plâtre (modèle en forme). 1854. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Théodore Chassériau (1819-1856). Maquette de la chapelle des Fonts Baptismaux de l'église Saint-Roch. "Saint Philippe baptisant l'eunuque de la reine d'Ethiopie" - "Saint François-Xavier baptisant les Indiens" - "Deux anges". Peinture à l'huile sur plâtre (modèle en forme). 1854. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (7)
Baptême du Christ - Ange
Maquette de la chapelle des Fonts Baptismaux de l'église Saint-Roch : "Saint Philippe baptisant l'eunuque de la reine d'Ethiopie" - "Saint François-Xavier baptisant les Indiens" - "Deux anges"
Chassériau, Théodore
Datation
Vers 1854
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Chassériau, Théodore (Santa Bárbara de Samaná, 20–09–1819 - Paris, 08–10–1856), peintre
Dates
Vers 1854
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
PPP4635
Maquette de la chapelle des Fonts Baptismaux de l'église Saint-Roch : "Saint Philippe baptisant l'eunuque de la reine d'Ethiopie" - "Saint François-Xavier baptisant les Indiens" - "Deux anges"

Informations détaillées

Auteur(s)
Chassériau, Théodore (Santa Bárbara de Samaná, 20–09–1819 - Paris, 08–10–1856), peintre
Date de production
Vers 1854
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 50.1 cm
  • Largeur : 31.2 cm
  • Profondeur : 21 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Inscription concernant l'auteur - Milieu, en bas : "Chapelle des fonts. Eglise Saint-Roch. Théodore Chassériau pinxit."
Inscription - Ancienne au revers, en bas à gauche : "PM66"
Etiquette - Ancienne, ronde, sur le côté gauche : "Direction des Beaux Arts et [...] la Ville de Paris / n°7 [...] de l'inventaire de peinture"
Etiquette - Ancienne au revers : "P"
Description iconographique

Cette maquette en forme pour le décor de la chapelle des baptêmes de l'église Saint-Roch à Paris accueille à gauche la troisième esquisse pour "Saint Philippe baptisant l’eunuque de la reine d’Ethiopie" et à droite la première esquisse pour "Saint François-Xavier baptisant les Indiens".L'esquisse pour "Saint Philippe baptisant l’eunuque de la reine d’Ethiopie" révèle encore une fois le souhait qu’a l’artiste d’unifier le groupe principal : Philippe est plus proche de l’eunuque que dans les œuvres précédentes (PPP04785 ET PPP04636), comme l’atteste son bras droit vu en fort raccourci. Un tel objet permet aussi à l’artiste de représenter les décorations annexes et de donner une « idée » de ce que sera la chapelle une fois terminée. Néanmoins, on note toujours de grandes différences entre cette composition et la peinture murale : l’artiste, dans une ultime esquisse non conservée dans les collections françaises, placera Philippe et l’eunuque à droite et donnera bien plus d’importance au char, au détriment de l’ange. L'esquisse pour "Saint François-Xavier baptisant les Indiens" s'intéresse à la figure de Francisco de Jasso y Azpilicueta, dit François-Xavier, un proche d’Ignace de Loyola et membre fondateur de la Compagnie de Jésus, ordre religieux approuvé par le pape Paul III en 1540. C’est en 1541 qu’il part pour l’Inde en mission évangélisatrice et c’est au terme de nombreux voyages que, malade, il meurt le 3 décembre 1552 sur l’île de Sancian (Chine). Ici, Chassériau ne représente pas un épisode particulier de la vie du saint, mais bien son action évangélisatrice. A l’aide de la coquille – son attribut principal – il baptise les peuples d’Extrême Orient. Cette première esquisse est très schématique et montre de nombreuses différences avec les autres versions conservées, qui pourraient être expliquées par le fait que Chassériau travaille plus sur "Saint Philippe baptisant l’eunuque de la reine d’Ethiopie" que sur "Saint François-Xavier".

Commentaire historique

Cette maquette en forme de la chapelle des Fonts Baptismaux de l’église Saint-Roch à Paris accueille la troisième esquisse pour "Saint Philippe baptisant l’eunuque de la reine d’Ethiopie", décor exécuté sur place en 1853 et la première esquisse pour "Saint François-Xavier baptisant les Indiens", peinture murale réalisée vers 1852. La nature de cette œuvre – une maquette – nous incite à penser qu’il s’agit de l’esquisse que l’artiste a soumise à l’approbation du commanditaire.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Personne / Personnage représenté
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
16031857
Numéro d’inventaire
PPP4635

Prolongement

Prolongement

Exposition(s)

Titre
Théodore Chassériau : Parfum exotique (Tōkyō)
Dates
28/02/2017 - 28/05/2017
Institution
National Museum of Western Art, Tokyo
Titre
Théodore Chassériau (Strasbourg)
Dates
18/06/2002 - 21/09/2002
Institution
Musée des Beaux-Arts (Strasbourg)
Titre
Théodore Chassériau (Strasbourg)
Dates
18/06/2002 - 21/09/2002
Institution
Musée des Beaux-Arts (Strasbourg)
Titre
Théodore Chassériau (Paris)
Dates
26/02/2002 - 27/05/2002
Institution
Galeries nationales du Grand Palais

Indexation

Matériaux et techniques

Theme representé

Retour vers le haut de page