Le Grand Palais [I]

Zoom
Le Grand Palais [I]
Stéphane Couturier (né en 1957). "Grand Palais I". Impression numérique aux encres pigmentaires sur papier chiffon Epson. 2003-2004-2010. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Stéphane Couturier - Reproduction : Petit Palais / Parisienne de Photographie
X
Zoom
Autre visuel (1)
Architecture - Charpente métallique - Echafaudage
Le Grand Palais [I]
Couturier, Stéphane
Datation
En 2004
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Couturier, Stéphane (Neuilly-sur-Seine, 04–10–1957), photographe
Dates
En 2004
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Numéro d’inventaire
PPPH00564(2)

Informations détaillées

Auteur(s)
Couturier, Stéphane (Neuilly-sur-Seine, 04–10–1957), photographe
Autre titre :
Poutrelles métallique appuyées sur poutre en fonte (Sous-titre)
Date de production
En 2004
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 74 cm
  • Largeur : 58 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Signature de l'exécutant - Signature et date par l'artiste sur le tirage : "Grand Palais Paris 8. 1997 - 2004. Photographie Stéphane Couturier."
Numéro - Numéro du tirage par l'artiste : "10/30"
Commentaire historique

Stéphane Couturier (né en 1957 à Paris) s’attache, depuis la fin des années 1980, à documenter le corps de la ville.Pour ce faire, le photographe opère des coupes franches à l’occasion de travaux, pour saisir l'urbain dans ses mutations. Sous les atours de la banalité et de la froideur documentaire, l’indétermination sous-tend sa production. Le sujet, pourtant solidement ancré dans le réel, tend à se confondre avec sa représentation. L’objet n’est pas tant l’architecture ou l’urbanisation que les processus de perception de l’œuvre d’art, allant de pair avec une interrogation du médium photographique.Réalisées au moment de la journée où la lumière est aussi neutre que possible, les photographies contenues dans le portfolio révèlent une grande netteté et une absence d’ombres remarquable. La frontalité est de rigueur ; la structure de l’image happe l’œil et le déroute tout à la fois.L'architecture est ici considérée comme un organisme vivant, évoluant au gré des sédiments laissés par l'histoire. A la structure de fer usée par les épreuves du temps s'est superposée une seconde structure métallique, sorte de prothèse qui soutient un corps malade. Ainsi, outre le caractère documentaire inhérent au travail de Stéphane Couturier, cette œuvre voudrait faire du Grand Palais, symbole d'une des étapes de l'évolution architecturale de Paris, un élément de réflexion au carrefour de la photographie, de l'architecture et des Arts plastiques.S. G. C.

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
29042009
Numéro d’inventaire
PPPH00564(2)

Prolongement

Exposition(s)

Titre
L'Esprit des lieux. Regards photographiques sur le Petit Palais (Paris)
Dates
03/05/2018 - 08/07/2018
Institution
Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Lieu d'exécution / réalisation

Theme representé

Lieu représenté

Retour vers le haut de page