Le Gentilhomme dans la boutique, copie d'après Frans Mieris

Zoom
Le Gentilhomme dans la boutique, copie d'après Frans Mieris
D'après Frans Van Mieris le Vieux. "Le gentilhomme dans la boutique", 1660. Huile sur cuivre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.CC0 Paris Musées / Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais
X
Zoom
Autre visuel (1)
Boutique = magasin - Tapis - Fauteuil - Table - Lustre - Rideau - Chien - Homme - Galanterie - Noble
Le Gentilhomme dans la boutique, copie d'après Frans Mieris
Anonyme
Datation
Vers 1660
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Dates
Vers 1660
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
PPP2577
Le Gentilhomme dans la boutique, copie d'après Frans Mieris

Informations détaillées

Auteur(s)
Anciennement attribué à Mieris, Frans van (dit le Vieux) (Leyde (Leiden), 16–04–1635 - Leyde (Leiden), 12–03–1681), auteur du modèle
Autres titres :
Le galant cavalier (Nom d'usage), La marchande de tapis (Nom d'usage)
Date de production
Vers 1660
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 57.5 cm
  • Largeur : 44 cm
Dimensions - Cadre
  • Hauteur : 90.5 cm
  • Largeur : 78.5 cm
  • Epaisseur : 9 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Signature apocryphe - En bas à gauche, sur le dossier de la chaise : "F.van Mieris 1660"
Date apocryphe - En bas à gauche, sur le dossier de la chaise : "F.van Mieris 1660"
Description iconographique

"Le Gentilhomme dans la boutique", "Le Cavalier galant", "La Marchande de tapis", on ne saurait définir clairement le sujet de ce tableau. On le décrit parfois également comme « le mari trompé surprenant sa femme avec son amant ». Les tableaux au caractère moralisateur et aux différents niveaux de lecture ont fait la fortune de nombre de peintres hollandais du XVIIème siècle, dont Franz van Mieris. Il est l’un des représentants de cette peinture dite « fine », alliant l’illusionnisme et les jeux de clair-obscur inspirés de l’art de Rembrandt.Ce tableau est une copie ancienne du "Cavalier et marchande" (Vienne, Kunsthistorisches Museum). L’artiste a repris tous les éléments mis en place par Mieris dans l’original, dans un format, cette fois-ci, parfaitement rectangulaire, et a accentué l’effet de clair-obscur. L’œuvre peut avoir été peinte par un suiveur de Mieris, pour satisfaire les demandes de la clientèle.

Commentaire historique

En 1898, l’original fut vendu à Paris, par la Galerie Sedelmeyer. L’historique qui accompagne cette vente indique que ce tableau est passé dans les collections de la famille parisienne Kann. On ne sait à quelle occasion, ni par qui, fut réalisée la présente copie. Au début du XXème siècle, elle se trouvait dans la collection de Charles-Vincent Ocampo. Celui-ci en fit don à la Ville de Paris, sous réserve d’usufruit, en 1931 et leva l’usufruit en 1942.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
15121930
Numéro d’inventaire
PPP2577

Prolongement

Prolongement

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page