Lazare Hoche

Zoom
Voir tous les visuels (5)
Lazare Hoche
Jules Dalou (1838-1902). Hoche. Bronze. Après 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Jules Dalou (1838-1902). Hoche. Bronze. Après 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Jules Dalou (1838-1902). Hoche. Bronze. Après 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Jules Dalou (1838-1902). Hoche. Bronze. Après 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Jules Dalou (1838-1902). Hoche. Bronze. Après 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (5)
Homme - Général - Epée
Lazare Hoche
Dalou, Aimé-Jules
Datation
Entre 1900 et 1902
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Dalou, Aimé-Jules (Paris, 31–12–1838 - Paris, 15–04–1902), sculpteur
Dates
Entre 1900 et 1902
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Numéro d’inventaire
PPS3808

Informations détaillées

Auteur(s)
Dalou, Aimé-Jules (Paris, 31–12–1838 - Paris, 15–04–1902), sculpteur
Hébrard, Adrien Aurélien (en 1866 - en 1937), fondeur
Date de production
Entre 1900 et 1902
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 72.3 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Marque de fondeur - "CIRE / PERDUE / A.A. HÉBRARD"
Description iconographique

Dalou représente Hoche en costume de général républicain, appuyé sur son épée, le regard fixe et le visage pensif, conformément à son projet exprimé en ces termes : « Je veux faire un Lazare Hoche beau comme le Dieu de la Liberté. Je ne ferai pas le tueur d’hommes au regard dur et à la main menaçante, mais un vainqueur appuyé rêveusement sur son sabre et comme attristé par la nécessité de son sanglant triomphe ».

Commentaire historique

Lazare Hoche fait partie des grandes figures de la Révolution française. Chargé de pacifier l’Ouest de la France en proie à la révolte des Chouans, Hoche parvient à empêcher en 1795 le débarquement d’une flotte émigrée dans la presqu’île de Quiberon.L’idée d’ériger un monument à Hoche voit le jour en 1895, pour contrebalancer l’édification d’une chapelle destinée à commémorer le débarquement des émigrés. La commande est finalement passée à Jules Dalou en 1900. Dalou est alors au sommet de sa gloire : le monumental Triomphe de la République vient d’être inauguré en bronze place de la Nation à Paris, après avoir nécessité près de vingt ans de travaux. Bien qu’occupé à la réalisation de multiples monuments publics (Monument à Alphand, Monument à Gambetta) Dalou accepte cette nouvelle commande car il considère Hoche comme un personnage fondateur de la République.Il déclare ainsi : « Je veux faire un Lazare Hoche beau comme le Dieu de la Liberté. Je ne ferai pas le tueur d’hommes au regard dur et à la main menaçante, mais un vainqueur appuyé rêveusement sur son sabre et comme attristé par la nécessité de son sanglant triomphe ».Dalou n’aura toutefois pas le temps d’achever le monument avant sa mort survenue le 15 avril 1902. C’est son praticien, le sculpteur Camille Lefèvre qui l’achève et le monument est finalement inauguré le 20 juillet 1902 à Quiberon, où il est toujours en place, bien que déplacé au jardin du Varquès. Le Petit Palais conserve deux études préparatoires pour le monument à Hoche : une maquette du monument en plâtre et une épreuve en plâtre du personnage de Hoche. Le don d’un exemplaire en bronze du Hoche - une fonte Hébrard de très belle qualité - permet au Petit Palais d’acquérir un exemplaire d’édition pour une œuvre dont le musée possède le plâtre original. Ce don vient ainsi renforcer la collection du Petit Palais, qui comporte peu d’œuvres d’édition, le fonds d’atelier acquis en 1905 étant composé en majeure partie de maquettes et études en terre et plâtre.C. C.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Personne / Personnage représenté
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
2013
Numéro d’inventaire
PPS3808

Prolongement

Prolongement

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Lieu d'exécution / réalisation

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page