La Nativité

Zoom
La Nativité
Crète. "La Nativité". Tempera sur bois. 1480-1500. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Nativité - Enfant Jésus - Berger - Bergère - Mouton - Ane - Boeuf - Paysage montagneux ou rocheux - Grotte - Roi mage - Cheval - Chien - Musicien - Ange - Adoration des Mages - Etoile
La Nativité
Ecole créto-vénitienne
Datation
Entre 1480 et 1500
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Dates
Entre 1480 et 1500
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
PDUT1975

Informations détaillées

Auteur(s)
Date de production
Entre 1480 et 1500
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 65 cm
  • Largeur : 80.8 cm
Dimensions - Cadre
  • Hauteur : 132 cm
  • Largeur : 91 cm
  • Epaisseur : 7 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Inscription - Inscription en capitales accentuées en haut au milieu :"HE X(RISTO)U GENNEESIS"
Description iconographique

L’icône raconte la naissance du Christ fêtée le 25 décembre, jour de Noël. L’Église orthodoxe, ce jour là, célèbre la « Nativité selon la Chair de notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus Christ » et fait mémoire « des Bergers qui ont vu le Seigneur » ainsi que de « la vénération des Mages ». Ces événements, connus par les évangiles sont complétés par des éléments provenant de la Tradition qui servent à la mise en images du discours théologique sur l’Incarnation divine, affirmée comme « réelle et non illusoire ».Alors que l'aube s'est levée au-dessus de la mer, les trois rois mâges à gauche se hâtent à suivre l'étoile qui les guide avant qu'elle ne disparaisse. Les bergers, délaissant leurs troupeaux, s'interrogent sur le prodige qui leur rapporte les anges, à côté d'un joueur de flûte, des moutons s'abreuvent à une source. Sur la droite, Marie se redresse à demi et regarde son enfant tout juste né, que contemple un âne et un boeuf, et un choeur d'anges agenouillés. Près du chien endormi, les servantes s'apprêtent à baigner l'enfant, alors que Joseph assis devant deux bergers, rumine le doute qui l'assaille.

Commentaire historique

Au lieu d’intégrer des motifs occidentaux dans le cadre d’une icône, cette image présente la singularité de juxtaposer le style italien et le style byzantin de part et d’autre d’une diagonale qui relie l’angle inférieur gauche à l’angle supérieur droit de ce panneau. Le paysage panoramique qui reflète la tradition italo-flamande de l’époque, offre la particularité non seulement d’occuper un espace totalement inhabituel mais d’être organisé suivant le principe de la perspective, absent par tradition dans les icônes ; les vallons qui se succèdent, contribuent à approfondir le champ de la vision et un ciel bleu parcouru de nuages remplace le fond d’or.

Personne / Personnage représenté
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
17111997
Numéro d’inventaire
PDUT1975

Prolongement

Prolongement

Exposition(s)

Titre
Visages de l'icône (Paris)
Dates
10/11/1995 - 04/02/1996
Institution
Pavillon des Arts

Documentation

Indexation

Artiste / Auteur

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Lieu représenté

Retour vers le haut de page