Cour de ferme

Zoom
Cour de ferme
Autre visuel (1)
Paysan - Enfant - Chien - Cheval - Pipe - Chaumière - Ferme - Conversation
Cour de ferme
Ostade, Isaack van
Datation
Entre 1640 et 1649
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Ostade, Isaack van (Pérouse, 02–06–1621 - Pérouse, 16–10–1649)
Dates
Entre 1640 et 1649
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
PDUT922

Informations détaillées

Auteur(s)
Ostade, Isaack van (Pérouse, 02–06–1621 - Pérouse, 16–10–1649)
Date de production
Entre 1640 et 1649
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 42 cm
  • Largeur : 34.3 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Signature - Signé en bas à gauche : "Isaack v. Ostade F"
Description iconographique

Isaack van Ostade, dans le sillage de son frère Adriaen, a peint la vie quotidienne de son époque. Face au succès rencontré par une telle peinture auprès d’une clientèle plus ou moins fortunée, nombreuses sont les représentations de scènes de paysannerie exécutées au XVIIème siècle. Dans celle-ci, Van Ostade illustre un instant de repos pendant lequel des hommes se sont regroupés devant une ferme et discutent. L’un boit, un autre fume la pipe. Sur le pas de la porte, une femme est assise et converse avec son enfant. C’est une tranche de vie que nous propose de découvrir l’artiste, une vie paisible, loin du tumulte et du bruit des cabarets. Il ouvre, également, une fenêtre sur sa société qu’il décrit ici comme joyeuse et tranquille. Œuvre à valeur documentaire, la "Cour de ferme" offre l’opportunité d’appréhender le mode et le lieu de vie de paysans hollandais, au XVIIème siècle.

Commentaire historique

Cette "Cour de ferme" se trouvait à Londres au début du XIXème siècle et figurait dans la collection de J.F. Tuffen. Elle fut mise en vente par celui-ci le 11 avril 1818, au prix de £210. On la retrouve lors de la vente parisienne de la collection du Comte de Perregaux, du 8 décembre 1841 (George, expert, n°25) et est alors vendue sous le titre Le Repos, pour 15 000frs.Le tableau figura ensuite dans la collection d’un certain M. d’Etiers, et c’est peut-être auprès de lui que les frères Auguste et Eugène Dutuit en firent l’acquisition.En 1902, Auguste Dutuit le légua à la Ville de Paris.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1902
Numéro d’inventaire
PDUT922

Prolongement

Prolongement

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page