Chaise du cabinet gothique de la Comtesse d'Osmond

Zoom
5 visuels Voir
Chaise du cabinet gothique de la Comtesse d'Osmond
François-Honoré-Georges Jacob, dit Jacob-Desmalter (1770-1841). Chaise du cabinet gothique de la Comtesse d'Osmond. Bois sculpté et doré, garnissage moderne. 1817/1820-1910. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
François-Honoré-Georges Jacob, dit Jacob-Desmalter (1770-1841). Chaise du cabinet gothique de la Comtesse d'Osmond. Bois sculpté et doré, garnissage moderne. 1817/1820-1910. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
François-Honoré-Georges Jacob, dit Jacob-Desmalter (1770-1841). Paire de chaises du cabinet gothique de la Comtesse d'Osmond. Bois sculpté et doré, garnissage moderne. 1817/1820-1910. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
François-Honoré-Georges Jacob, dit Jacob-Desmalter (1770-1841). Chaise du cabinet gothique de la Comtesse d'Osmond (détail du dossier). Bois sculpté et doré, garnissage moderne. 1817/1820-1910. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
François-Honoré-Georges Jacob, dit Jacob-Desmalter (1770-1841). Chaise du cabinet gothique de la Comtesse d'Osmond (détail du dossier). Bois sculpté et doré, garnissage moderne. 1817/1820-1910. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (5)
Armoiries - Licorne - Couronne - Moucheture d'hermine
Chaise du cabinet gothique de la Comtesse d'Osmond
Jacob-Desmalter, François-Honoré-Georges
Datation
Entre 1817 et 1820
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Jacob-Desmalter, François-Honoré-Georges (en 1770 - en 1841), ebéniste
Dates
Entre 1817 et 1820
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Exposé
Petit Palais Rez-de-Chaussée Salle 24
Numéro d’inventaire
PPO3510
Chaise du cabinet gothique de la Comtesse d'Osmond

Informations détaillées

Auteur(s)
Jacob-Desmalter, François-Honoré-Georges (en 1770 - en 1841), ebéniste
Autre titre :
Paire de chaises du cabinet gothique de la Comtesse d'Osmond (Titre de l'ensemble)
Date de production
Entre 1817 et 1820
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 146 cm
  • Largeur : 54 cm
Description

Chaise "à la cathédrale"

Marques, inscriptions, poinçons
Estampille - Sous la traverse arrière : "JACOB.D / R MESLEE"
Etiquette - Ancienne : "mme la Csse Dossemond / Cabinet gothique"
Description iconographique

Sur le dossier sculpté : deux licornes encadrant un écusson aux armes "de gueules à deux ailes volantes d'argent, jointes par le bas et semées de mouchetures d'hermine surmontées d'une couronne de comte et de la devise 'Nihil obstat (Osmond)'"

Commentaire historique

Le « cabinet gothique » de la comtesse d’Osmond occupait une pièce de son hôtel, situé dans le quartier de la chaussée d’Antin, rue Basse-du-Rempart. A l'extrémité de la galerie du premier étage, donnant sur le boulevard, la comtesse d'Osmond avait aménagé une salle de réception dans le goût troubadour. Le divan, les tabourets de pied et les deux chaises étaient tendues de velours gaufré bleu assorti aux tentures des murs. Avec leur haut dossier, en forme de fenestrage gothique, les chaises de la comtesse d’Osmond sont parmi les premiers exemples du style « à la cathédrale » qui s’épanouit en France principalement entre 1825 et 1835.Les dossiers portent un écu aux armoiries de la famille d’Osmond, surmonté d’une couronne comtale et de la devise « Nihil obstat ».Aimée Destillères, avait épousé en 1817 Rainulphe d’Osmond, aide de camp du duc d’Angoulême et fils du marquis d’Osmond, ambassadeur de France en Angleterre. Le « cabinet gothique » de la comtesse d’Osmond occupait une pièce de son hôtel, situé dans le quartier de la chaussée d’Antin, rue Basse-du-Rempart. A l’extrémité de la galerie du premier étage, donnant sur le boulevard, la comtesse d’Osmond avait aménagé une salle de réception dans le goût troubadour. Avec leur haut dossier, en forme de fenestrage gothique, les chaises de la comtesse d’Osmond sont parmi les premiers exemples du style « à la cathédrale » qui s’épanouit en France principalement entre 1825 et 1835.D. M.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
1990
Numéro d’inventaire
PPO3510
Exposé
Petit Palais Rez-de-Chaussée Salle 24

Prolongement

Prolongement

Exposition(s)

Titre
Paris romantique 1815-1848 (Paris)
Dates
22/05/2019 - 15/09/2019
Institution
Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Titre
France-Angleterre, 1834 : l'album d'aquarelles de Mme d'Osmond (Châtenay-Malabry)
Dates
30/09/1996 - 15/12/1996
Institution
Maison de Châteaubriand
Titre
Les arts décoratifs sous la Restauration et la Monarchie deJuillet (1814-1848) (Paris)
Dates
08/10/1991 - 30/01/1992
Institution
Galeries nationales du Grand Palais

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Lieu d'exécution / réalisation

Retour vers le haut de page