Centaure et dryade

Zoom
Centaure et dryade
Henry Cros. "Centaure et dryade, plaque". Terre cuite. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Centaure - Dryade - Nymphe - Arbre - Mythologie gréco-romaine
Centaure et dryade
Cros, Henry (César Isidore Henri Cros, dit)
Datation
Avant 1903
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Cros, Henry (César Isidore Henri Cros, dit) (Narbonne, 16–11–1840 - Sèvres, 04–02–1907), sculpteur
Dates
Avant 1903
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
SDUT1904

Informations détaillées

Auteur(s)
Cros, Henry (César Isidore Henri Cros, dit) (Narbonne, 16–11–1840 - Sèvres, 04–02–1907), sculpteur
Date de production
Avant 1903
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 49 cm
  • Largeur : 38.8 cm
  • Profondeur : 4 cm
Dimensions - Socle
  • Hauteur : 59 cm
  • Largeur : 43.2 cm
  • Profondeur : 9.5 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Signature - Signature en majuscules en bas à gauche : "H. CROS"
Description iconographique

Esprit éclectique et cultivé, Henri Cros fait une relecture des mythes et formes antiques avec un œil contemporain. Il inscrit ici dans un espace contraint, à la façon d’une métope du Parthénon, un centaure déracinant un arbre, et une dryade, c’est-à-dire une nymphe des arbres, pleurant la mort de cet arbre, liée à la sienne.

Commentaire historique

Henry Cros, peintre et sculpteur, est à la fin du XIXe siècle l’un des plus ardents défenseurs de la polychromie en sculpture. Cet artiste singulier, passionné par les recherches techniques, est le premier à créer des œuvres de couleurs en cire, puis en pâte de verre, redécouvrant et améliorant souvent des procédés anciens.Installé à la fin de sa vie dans un atelier de la Manufacture de Sèvres, il est un artiste singulier à l’image d’autres personnalités de la fin du siècle.Les terres polychromées, peu courantes chez Cros, lui servent souvent d’étapes préparatoires pour des pâtes de verre de même sujet. Dans ce cas précis, l’œuvre, très achevée, peut-être celle qui fut exposée au Salon de la Société des artistes Français de 1903, est à considérer comme une œuvre définitive.Esprit éclectique et cultivé, Cros relit - dans le texte - mythes et formes antiques avec un œil contemporain. Il inscrit ici dans un espace contraint, à la façon d’une métope du Parthénon, un centaure déracinant un arbre, et une dryade – c’est-à-dire une nymphe des arbres – pleurant la mort de l’arbre, liée à la sienne.A. S.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
2002
Numéro d’inventaire
SDUT1904

Prolongement

Exposition(s)

Titre
Salon du dessin : Les dessins de sculpteurs. Henry Cros au Petit Palais
Dates
24/02/2009 - 28/02/2010
Institution
Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page