14 juillet

Zoom
14 juillet
Alexandre-Théophile Steinlen (1859-1923). "Bal du 14 juillet", 1889. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Fête - Bal - Drapeau français - Foule - Caricature - dessin humoristique - Rue
14 juillet
Steinlen, Théophile Alexandre
Datation
En 1889
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Steinlen, Théophile Alexandre (Lausanne, 10–11–1859 - Paris, 14–12–1923), peintre
Dates
En 1889
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
PPP4861

Informations détaillées

Auteur(s)
Steinlen, Théophile Alexandre (Lausanne, 10–11–1859 - Paris, 14–12–1923), peintre
Date de production
En 1889
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 190 cm
  • Largeur : 272 cm
Dimensions - Cadre
  • Hauteur : 216 cm
  • Largeur : 291 cm
  • Epaisseur : 5 cm
Description iconographique

Dans une rue de Paris pavoisée de drapeaux tricolores et illuminée de lampions, se tient un bal populaire à l'occasion de la Fête nationale. Au premier plan, des groupes de gens sont attablés et partagent ensemble des verres, tandis que derrière eux, des couples enlacés sont en train de danser. Le peintre rassemble pour cette fête du 14 juillet toute une panoplie de figures familières du Paris populaire et canaille : ouvriers, artisans, gens de maison mais aussi souteneurs et escrocs.

Commentaire historique

Installé à Montmartre depuis 1881, le suisse Steinlen est un familier de ce moment de liesse populaire qu'est la fête nationale. Depuis son instauration en 1880, le 14 juillet qui rappelle la prise de la Bastille, emblème du renversement du pouvoir monarchique, est un moment de cristallisation de l’identité nationale. Au fil des années, les manifestations gagnent les faubourgs de la capitale décorés pour l’occasion d’arcs de triomphe, de guirlandes de feuillages, de drapeaux et de lampions. Fervent lecteur de Zola dont il est l’ami, Steinlen se fait connaître par ses illustrations et ses caricatures sociales et politiques qui paraissent dans la presse. Mais, comme son aîné Daumier, il consacre à la peinture la part la plus secrète et la plus libre de sa création.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
1961
Numéro d’inventaire
PPP4861

Prolongement

Exposition(s)

Titre
Zola (Paris)
Dates
22/10/2002 - 17/02/2003
Institution
Bibliothèque nationale de France
Titre
Paris 1900 dans les collections du Petit Palais (Ixelles)
Dates
31/01/2002 - 21/04/2002
Institution
Musée des Beaux-Arts (Ixelles, Belgique)
Titre
Steinlein et l'époque 1900 (Barcelone)
Dates
29/02/2000 - 15/06/2000
Institution
Museu Picasso Institut de cultura Barcelone
Titre
Steinlen et l'époque 1900 (Genève)
Dates
23/09/1999 - 30/01/2000
Institution
Musée Rath - musée d'art et d'histoire de Genève
Titre
D'Ingres à Cézanne : le XIXème siècle dans les collections du musée du Petit-Palais (Bonn)
Dates
27/05/1998 - 27/09/1998
Institution
Kunst-und Ausstellungshalle der Bundesrepublik Deutschland
Titre
La musique des rues à Paris (Paris)
Dates
18/11/1997 - 27/04/1998
Institution
Musée national des arts et traditions populaires

Documentation

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Lieu représenté

Retour vers le haut de page