Partager

Vivre à Paris au XVIIIe siècle

Vivre à Paris au XVIIIe siècle

Grâce à son dynamisme artistique et intellectuel, Paris est devenu la capitale de l'Europe occidentale au XVIIIe siècle. S'il est convenu de rappeler qu'à l'époque, de Saint-Pétersbourg, Stockholm ou Berlin jusqu'à Madrid, toute l'Europe parlait français – le français s'étant en effet imposé comme langue de la diplomatie et plus généralement de la sociabilité–, on sait moins que cette position fut soutenue par le développement d'un art de vivre au quotidien mis en scène grâce au dynamisme foisonnant des intellectuels, des artistes et des artisans formés et installés à Paris, nombre d'entre eux étant d'ailleurs souvent d'origine étrangère.

Ce parcours se propose de faire découvrir au visiteur les multiples facettes de cet art de vivre à Paris au XVIIIe siècle.

4 musées
32 œuvres
Sujet
BrancheElément d'architectureEn busteHomme de lettres - Femme de lettresHommeIntellectuelsOiseauPerruqueTabatièreVieil homme
Période
Epoque moderne (1492-1789)Louis XV (1715-1774)Louis XVI (1774-1791)
Siècle
18e siècle19e siècle2e moitié du 18e siècle2e moitié du 19e siècle3e quart du 18e siècle4e quart du 18e siècle
Thème
PortraitReprésentation animalièreVue d'architecture
Domaine
Architecture - UrbanismeArts décoratifsArts graphiquesCéramiqueDessinEmaillerieEstampeManuscrits, imprimés, reliureMobilierOrfèvrerie, argenteriePeinturePhotographieSculptureVêtements et accessoires de vêtement

Paris au XVIIIe siècle, c'est un foisonnement économique et culturel sans pareil qui se traduit aussi par une spéculation immobilière accompagnant l'extension de la ville et la création de nouveaux quartiers à la mode, où les nouvelles fortunes font construire de somptueux hôtels particuliers.

La Seine, qui traverse la ville de part en part, devient un élément central de son développement et un lieu d'innovations architecturales. De nombreux ponts sont bâtis ; ils favorisent la circulation entre les deux rives et permet le rééquilibrage de la ville au sud. Sur les anciens ponts, on détruit les maisons. Au milieu du siècle, la place Louis XV (place de la Concorde) est aménagée, puis prolongée au sud environ trente ans plus tard par un pont qui relie deux des nouveaux quartiers à la mode, le faubourg Saint-Honoré et le faubourg Saint-Germain.

La démographie de Paris connaît un développement important : Paris, la ville de loin la plus importante du royaume au début du siècle avec 500 000 habitants, en compte plus de 600 000 à la veille de la Révolution.

Une ville en changement

D’importantes évolutions urbanistiques

Recueil Marigny

Zoom
Recueil Marigny : Porte d'entrée de la cour du grenier d'abondance
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
François Blondel, Germain Boffrand, architectes français. Recueil Marigny : Porte d'entrée de la cour du grenier d'abondance. 1753. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Recueil Marigny : Porte d'entrée de la cour du grenier d'abondance
Boffrand, Germain
Datation
En 1753
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Recueil Marigny : Porte d'entrée de la cour du grenier d'abondance

Boffrand, Germain, Blondel, Jacques François
En 1753
Dessin, Arts graphiques, Architecture - Urbanisme
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

The salon, a social space for performance and entertainments

Au XVIIe siècle, la demeure parisienne connaît des évolutions stylistiques, mais aussi fonctionnelles.

Les nouveaux quartiers permettent la construction de vastes domaines en ville, où de grands jardins s’étendent derrière les corps de bâtiments des hôtels particuliers. Sur rue, la rigueur classique, encore de mise au début du siècle, s’assouplit et les lignes se font parfois courbes, avec une présence moins affirmée des ordres en façade.

A l’intérieur, les demeures s’organisent selon un plan plus fonctionnel et plus intime, qui se distingue du grand apparat du XVIIe siècle : le confort et l’intimité sont désormais privilégiés. Architecturalement, cela se traduit par une séparation des espaces et un nouveau mode de distribution. Les pièces ont une affectation bien déterminée et s’organisent en appartements indépendants. Aux pièces en enfilade sont préférées des pièces distribuées en deux rangées.

La demeure parisienne au XVIIIe siècle

Plan et Coupe

Zoom
Trois maisons bâties par de Wailly, Architecte, Rue Pépinière.
Ransonnette/Krafft. "Trois maisons bâties par De Wailly, architecte, rue de la Pépinière". Gravure. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Autres visuels (3)
Trois maisons bâties par de Wailly, Architecte, Rue Pépinière.
Ransonnette, Charles Nicolas
Datation
En 1801
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Trois maisons bâties par de Wailly, Architecte, Rue Pépinière.

Ransonnette, Charles Nicolas, Krafft, Jean-Charles
En 1801
Estampe, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Le salon, au XVIIIe siècle, désigne à la fois la pièce de réception où s'exprime la vie sociale, mais également par extension ces réunions intellectuelles où l'on débat de l'actualité littéraire, philosophique ou artistique. Lieu d'émancipation de la liberté de pensée, le salon parisien est devenu une institution au XVIIIe siècle. Les femmes y tiennent un rôle important, gagnant un rôle d'arbitre des débats.

Des types de mobilier spécifiques sont créés à l'époque, alliant aspect pratique, confort et esthétique : bergères, canapés, tabourets ; tables volantes, à écrire, tables à jeux, tables bouillottes, etc.

Dans les salons s’expriment le luxe et le raffinement de ce théâtre social dans lequel les costumes et accessoires, tels tabatières ou éventails, revêtent une grande importance.

Le salon, un espace social de représentation et de divertissements

Musique et jeux

Zoom
Harpe à pédales
Nedderman. "Harpe de Marie-Antoinette, bois sculpté". Mobilier. Paris, musée Carnavalet.© Irène Andreani / Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
J.H. Naderman. Harpeau. Détail de la hampe. 1776. Conifère (bâti), hêtre sculpté, érable doré. Paris, musée Carnavalet.© Eric Emo / Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Harpe à pédales
Naderman, Jean-Henri
Datation
En 1776
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Harpe à pédales

Naderman, Jean-Henri
En 1776
Mobilier
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Costumes

Zoom
Robe, jupe et pièce d'estomac de robe à la française
Robe à la française en cannetillé liseré, broché et soie, dentelles d'argent, vers 1750-1760 (vue d'ensemble de dos). Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© L. Degrâces et P. Joffre / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
ANONYME Robe à la française en cannetillé liseré, broché et soie, dentelles dargent, vers 1750 - 1760 : vue densemble de face 1750 | 1760 SOIE JOFFRE | DEGRACES© Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Robe, jupe et pièce d'estomac de robe à la française
Anonyme
Datation
Entre 1750 et 1760
Musée
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Robe, jupe et pièce d'estomac de robe à la française

Anonyme
Entre 1750 et 1760
Vêtements et accessoires de vêtement
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris
Zoom
Robe et jupe de robe à la française
Robe à la française et jupe en soie, vers 1755. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© L. Degrâces et P. Joffre / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Détail de robe à la française et jupe en soie, vers 1755. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© L. Degrâces et P. Joffre / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Robe et jupe de robe à la française
Anonyme
Datation
Entre 1755 et 1765
Musée
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Robe et jupe de robe à la française

Anonyme
Entre 1755 et 1765
Vêtements et accessoires de vêtement
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris
Zoom
Habit à la française
© Stéphane Piera / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Habit à la française. Lampas, lamé lancé, fond satin, soie, blanc, rose, vert, noir, lamé or et argent. Broderies d'applications, argent doré et argent, chenilles, frisés, paillettes, paillons colorés et paillons argent. Vers 1785-1790. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Stéphane Piera / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Habit à la française. Lampas, lamé lancé, fond satin, soie, blanc, rose, vert, noir, lamé or et argent. Broderies d'applications, argent doré et argent, chenilles, frisés, paillettes, paillons colorés et paillons argent. Vers 1785-1790. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Stéphane Piera / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Habit à la française. Lampas, lamé lancé, fond satin, soie, blanc, rose, vert, noir, lamé or et argent. Broderies d'applications, argent doré et argent, chenilles, frisés, paillettes, paillons colorés et paillons argent. Vers 1785-1790. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Stéphane Piera / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Habit à la française. Lampas, lamé lancé, fond satin, soie, blanc, rose, vert, noir, lamé or et argent. Broderies d'applications, argent doré et argent, chenilles, frisés, paillettes, paillons colorés et paillons argent. Vers 1785-1790. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Stéphane Piera / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (5)
Habit à la française
Anonyme
Datation
Entre 1785 et 1787
Musée
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Habit à la française

Anonyme
Entre 1785 et 1787
Vêtements et accessoires de vêtement
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris
Zoom
"Scène rustique style Boucher"
Eventail plié. Feuille de papier gouaché. Monture en ivoire, découpé, sculpté, gravé. Rivure ornée d'un strass, vers 1770. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Stéphane Piera / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
éventail plié© Lyliane Degrâces-Khoshpanjeh / Musée Galliera / Ville de Paris
X
Zoom
éventail plié© Lyliane Degrâces-Khoshpanjeh / Musée Galliera / Ville de Paris
X
Zoom
Autres visuels (3)
"Scène rustique style Boucher"
Anonyme
Datation
Entre 1765 et 1775
Musée
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

"Scène rustique style Boucher"

Anonyme
Entre 1765 et 1775
Vêtements et accessoires de vêtement
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Tabac et tabatières

Zoom
Gentilhomme prisant du tabac
Alexis-Simon Belle (1674-1734). "Gentilhomme prisant du tabac". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Homme - Perruque - Tabatière - Elément d'architecture
Gentilhomme prisant du tabac
Belle, Alexis Simon
Datation
Entre 1694 et 1734
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Gentilhomme prisant du tabac

Belle, Alexis Simon, Le Vrac de Tournières, Robert (dit Robert Tournières)
Entre 1694 et 1734
Peinture
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Tabatière

Bailleul, René-Antoine, Anonyme, Boucher, François
Entre 1778 et 1779
Arts décoratifs, Orfèvrerie, argenterie, Emaillerie
Musée Cognacq-Jay, musée du XVIIIe de la Ville de Paris
Zoom
Tabatière
Bailleux. Boite ovale or émaillé avec bergère. Paris, musée Cognac-Jay.Crédits photographiques : Marc Dubroca / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Boîte en or ciselé, guilloché et émaillé bleu-de-roi avec un émail peint d'après la pastorale de BoucherCrédits photographiques : Stéphane Piera / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Boîte en or ciselé, guilloché et émaillé bleu-de-roi avec un émail peint d'après la pastorale de BoucherCrédits photographiques : Stéphane Piera / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Boîte en or ciselé, guilloché et émaillé bleu-de-roi avec un émail peint d'après la pastorale de BoucherCrédits photographiques : Stéphane Piera / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Boîte en or ciselé, guilloché et émaillé bleu-de-roi avec un émail peint d'après la pastorale de BoucherCrédits photographiques : Stéphane Piera / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (5)
Tabatière
Bailleul, René-Antoine
Datation
Entre 1778 et 1779
Musée
Musée Cognacq-Jay, musée du XVIIIe de la Ville de Paris

Dans la littérature du XVIIIe siècle, les boudoirs et les chambres des femmes sont devenus des lieux d'intrigues par excellence. Le boudoir est la pièce où la maîtresse de maison reçoit sa femme de chambre, ses fournisseurs, sa modiste pour tout ce qui concerne la toilette et la parure. La chambre, bien sûr, est le refuge de l'intimité, mais se parant de meubles d'apparat et d'objets d'art précieux, elle devient aussi le théâtre des intrigues amoureuses.

L’intimité au XVIIIe siècle

Un espace intime et raffiné

Zoom
Lit à la polonaise
"Lit à la Polonaise". Anonyme. Mobilier. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
"Lit à la Polonaise". Anonyme. Mobilier. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Lit à la polonaise
Anonyme
Datation
Vers 1785
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Lit à la polonaise

Anonyme
Vers 1785
Mobilier
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Mode et habillement

Zoom
Le Lever
Jean-Michel Moreau, dit le Jeune (1741-1814) et Jean-Michel Halbou, dit Michel Moreau (1730-1809), graveurs. "Le lever". Gravure. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Autres visuels (3)
Le Lever
Halbou, Louis-Michel
Datation
En 1781
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Le Lever

Halbou, Louis-Michel, Moreau, Jean-Michel (dit Moreau le Jeune)
En 1781
Estampe, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Jaquette

Anonyme
Entre 1710 et 1730
Vêtements et accessoires de vêtement
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris
Zoom
Jaquette
Casaquin de femme en damas broché, soie, fils d'or, vers 1710 - 1720 (vue de face). Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Lyliane Degrâces / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Casaquin de femme en damas broché, soie, fils d'or, vers 1710 - 1720 (détail tissu côté gauche). Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Lyliane Degrâces / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Casaquin de femme en damas broché, soie, fils d'or, vers 1710 - 1720 (détail tissu côté droit). Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© L. Degrâces et P. Ladet / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (3)
Jaquette
Anonyme
Datation
Entre 1710 et 1730
Musée
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Galanterie et passion amoureuse

Zoom
L'Indiscret
Louis Léopold Boilly (1761-1845). "L'Indiscret", entre 1795 et 1800. Huile sur toile. Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
L'Indiscret
Boilly, Louis Léopold
Datation
Vers 1795
Musée
Musée Cognacq-Jay, musée du XVIIIe de la Ville de Paris

L'Indiscret

Boilly, Louis Léopold
Vers 1795
Peinture
Musée Cognacq-Jay, musée du XVIIIe de la Ville de Paris

La salle à manger n’existait pas en tant que telle dans les maisons du début du siècle ; des tables à tréteaux étaient alors dressées dans les salons. Dans le courant du siècle, les arts de la table connaissent un développement certain, accompagnant notamment l'apparition des premières manufactures de porcelaine en France et en Europe. L'argenterie suit l'évolution des styles décoratifs. On reçoit alors à souper (dîner), voire pour le médianoche (repas servi à minuit, qui devient une nouvelle habitude parisienne).

La salle à manger

Une nouvelle pièce dans la maison dédiée à la gourmandise

Les arts de la table : vaisselle de sèvres et goût XVIIIe siècle

Zoom
Pot à oille à fond bleu céleste
Pot à oille, manufacture de Sèvres, XVIIIème siècle (face A). Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Pot à oille, manufacture de Sèvres, XVIIIème siècle (face B). Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Oiseau - Branche
Pot à oille à fond bleu céleste
Manufacture de Sèvres
Datation
En 1771
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Pot à oille à fond bleu céleste

Manufacture de Sèvres, Méreaud, Charles-Louis (le Jeune)
En 1771
Céramique, Arts décoratifs
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

À table : dîner mondain ou repas en famille

Zoom
Le Souper fin
Jean-Michel Moreau le Jeune (1741-1814) et Isidore-Stanislas Helman (1743-1806). "Le souper fin". Gravure, 1780. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Autres visuels (3)
Le Souper fin
Helman, Isidore-Stanislas
Datation
En 1781
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Le Souper fin

Helman, Isidore-Stanislas, Moreau, Jean-Michel (dit Moreau le Jeune)
En 1781
Estampe, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Des mets exotiques : café et chocolat

Zoom
Cafetière
Jacques Famechon. "Cafetière". Argent, poirier. 1777-1778. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Cafetière
Famechon, Jacques
Datation
Entre 1777 et 1778
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Cafetière

Famechon, Jacques
Entre 1777 et 1778
Arts décoratifs, Orfèvrerie, argenterie
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Etui à tablettes

Anonyme
Entre 1772 et 1773
Arts décoratifs, Orfèvrerie, argenterie, Emaillerie
Musée Cognacq-Jay, musée du XVIIIe de la Ville de Paris
Zoom
Etui à tablettes
Etui à tablettes en or ciselé, verni vert et miniature en émailCrédits photographiques : Carole Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Anonyme français. Etui à tablettes en or et vernis. Paris, 1772-1773. Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Fr. Cochennec et A. Llaurency / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Etui à tablettes en or verni de vert orné d'une miniature en émailCrédits photographiques : Carole Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Etui à tablettes en or ciselé, verni vert orné et miniature en émail. France, 1768-1774. Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Carole Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Etui à tablettes en or ciselé, verni vert et miniature en émailCrédits photographiques : Carole Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (5)
Etui à tablettes
Anonyme
Datation
Entre 1772 et 1773
Musée
Musée Cognacq-Jay, musée du XVIIIe de la Ville de Paris

Les salons sont au XVIIIe siècle le théâtre de la culture en débat, reflet de l’ébullition qui agite les grands penseurs du siècle, notamment les grands philosophes, tels que Voltaire, Diderot ou Rousseau. Madame de Pompadour leur apporte son soutien et favorise la publication de l'Encyclopédie.

Le XVIIIe siècle a aussi vu naître de grands écrivains et dramaturge, tel Beaumarchais, dont les textes sont publiés dans des ouvrages précieux, dotés de luxueuses reliures, illustrés par les meilleurs artistes de l'époque.

Lire et écrire comptaient parmi les occupations les plus importantes de l'époque, pour les femmes autant que pour les hommes, conduisant par exemple à l''invention de nouveaux meubles à écrire. La robe de chambre (ou robe d'intérieur), devient le costume même du penseur.

Le siècle des Lumières

L’esprit et les sciences au travail

La conquête du savoir : Diderot, D'Alembert et l'Encyclopédie

Zoom
Planche de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Pl. 1. / Imprimerie en Lettres, L’Opération de la casse
Imprimerie en Lettres, L'Opération de la casse, Encyclopédie de Diderot, planche I. Benard. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Autres visuels (2)
Planche de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Pl. 1. / Imprimerie en Lettres, L’Opération de la casse
Goussier
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Planche de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Pl. 1. / Imprimerie en Lettres, L’Opération de la casse

Goussier, Benard, Robert
Estampe, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Recueil de planches sur les sciences, les arts libéraux et lTome V

Briasson, Antoine-Claude, Durand, Laurent, Le Breton, André-François, Diderot, Denis, Alembert, Jean d' (Jean le Rond d'Alembert, dit), David, Michel-Antoine (dit David l'Aîné)
En 1767
Manuscrits, imprimés, reliure
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Recueil de planches sur les sciences, les arts libéraux et lTome V
Denis Diderot et Jean Le Rond d'Alembert. "L'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers par une société de Gens de lettres", 1771 -Recueil de planches sur les sciences, les arts libéraux et leur explication - Tome V /planche 1 :Gravure en taille-douce". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Recueil de planches sur les sciences, les arts libéraux et lTome V
Briasson, Antoine-Claude
Datation
En 1767
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Mme de Pompadour au service des arts et des sciences

Zoom
Portrait de Madame de Pompadour
"Portrait de Madame de Pompadour", copie d'après François Boucher (1703-1770). Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Portrait de Madame de Pompadour
Ecole française
Musée
Musée Cognacq-Jay, musée du XVIIIe de la Ville de Paris

Portrait de Madame de Pompadour

Ecole française, Boucher, François, Nivelon, Anne-Baptiste, Ecole française
Peinture
Musée Cognacq-Jay, musée du XVIIIe de la Ville de Paris

Voltaire ou l'esprit des Lumières

Zoom
Buste de Voltaire
Jean-Antoine Houdon (1741-1828). Voltaire (1694-1778). Plâtre, 1780. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
En buste - Vieil homme - Homme de lettres - Femme de lettres - Intellectuels
Buste de Voltaire
Anonyme
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Buste de Voltaire

Anonyme, Houdon, Jean-Antoine
Sculpture
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

L'invention de la nature recouvre, au XVIIIe siècle, deux réalités. Lune, artistique, suit un courant qui, venu d'Angleterre, promeut le retour à une simplicité rurale, à l'élaboration de jardins plus naturels, opposés aux jardins classiques à la française, met en scène la nature dans la peinture et dans les arts décoratifs, notamment en tapisserie. L'autre, scientifique, procède des nombreuses expéditions organisées à la découverte du monde, notamment botaniques et zoologiques, qui donnent lieu à de nombreuses publications savantes, favorisent l'importation de nouvelles essences bientôt exploitées comme ornements des jardins et donnent naissance à la littérature dite de voyage (Manon Lescaut par exemple).

Paris, au XVIIIe siècle, est une ville dense en son centre, mais plantée de nombreux jardins à sa périphérie : on distingue en particulier à l'ouest, la perspective tracée au XVIIe siècle par André Le Nôtre du jardin des Tuileries suivi des Champs-Elysées qui se présentent alors comme un bois laissé à l'état naturel, et d'ailleurs assez mal fréquenté.

La mise en scène de la nature

la pastorale ou la galanterie dans les jardins

Folies et fabriques : l’architecture dans les jardins

Zoom
Vue des jardins de Monceau
Attribué à Carmontelle (1717-1806 ). "Vue des jardins de Monceau : Carmontelle remet les clefs du jardin au duc de Chartres". Huile sur toile. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Vue des jardins de Monceau
Carmontelle
Datation
Vers 1778
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Vue des jardins de Monceau

Carmontelle
Vers 1778
Peinture
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Les jardins, un lieu de sociabilité

Zoom
Caraco et jupe
Caraco et jupe en gros de Tours rayé, ruban de taffetas de soie rose (vue d'ensemble de face), 1780-1790. Paris, musée Galliera.© R. Briant et L. Degrâces / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Caraco et jupe en gros de Tours rayé, ruban de taffetas de soie rose (détail du caraco), 1780-1790. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© R. Briant et L. Degrâces / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Caraco et jupe
Anonyme
Datation
Entre 1775
Musée
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Caraco et jupe

Anonyme
Entre 1775
Vêtements et accessoires de vêtement
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris
Zoom
L'assemblée dans un parc d'après Watteau
Jacques-Philippe Le Bas (1707-1786). L'assemblée dans un parc d'après Watteau. Eau-forte et burin, entre 1715 et 1736. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
L'assemblée dans un parc d'après Watteau
Le Bas, Jacques-Philippe
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

L'assemblée dans un parc d'après Watteau

Le Bas, Jacques-Philippe, Watteau, Jean-Antoine
Estampe, Arts graphiques
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Vue perspective de la décoration élevée sur la terrasse du château de Versailles pour l'illumination et le feu d'artifice qui a été tiré à l'occasion du mariage de Madame Louise-Elisabeth de France avec Don Philippe Second Infant d'Espagne le 26 août...
Charles-Nicolas Cochin (1715-1790). "Vue perspective de la décoration élevée sur la terrasse du château de Versailles... à l'occasion du mariage de Madame Louise Elisabeth de France avec Don Philippe second infant d'Espagne le 26 aout 1739)". Gravure. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Vue perspective de la décoration élevée sur la terrasse du château de Versailles pour l'illumination et le feu d'artifice qui a été tiré à l'occasion du mariage de Madame Louise-Elisabeth de France avec Don Philippe Second Infant d'Espagne le 26 août...
Cochin, Charles Nicolas (le fils)
Datation
Vers 1739
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Les grands travaux de modernisation conduits à Paris, au XVIIIe siècle, ont profondément et durablement marqué l'image de la ville, tant les travaux d'urbanisme (voirie, ponts, lotissements de nouveaux quartiers, jardins, etc.) que les constructions de bâtiments prestigieux.

Les grandes réalisations urbaines du XVIIIe siècle et leur postérité

Le Pont au Change

Zoom
Vue du quai de Gesvres au moment de la démolition des maisons du pont au Change
Pierre-Antoine Demachy (1723-1807). "Vue du quai de Gesvres au moment de la démolition des maisons du Pont au Change. 1788". Huile sur toile. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Vue du quai de Gesvres au moment de la démolition des maisons du pont au Change
Demachy, Pierre-Antoine
Datation
Vers 1788
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Vue du quai de Gesvres au moment de la démolition des maisons du pont au Change

Demachy, Pierre-Antoine
Vers 1788
Peinture
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Construction du nouveau pont au Change, juin 1859
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Autre visuel (1)
Construction du nouveau pont au Change, juin 1859
Trimolet, Alphonse Louis Pierre
Datation
En 06–1859
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Construction du nouveau pont au Change, juin 1859

Trimolet, Alphonse Louis Pierre
En 06–1859
Dessin
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Tribunal de Commerce, Palais de Justice et Pont au Change, 1er arrondissement, Paris.
Tribunal de Commerce, Palais de Justice et Pont au Change, Paris (Ier arr.). Photographie de R. Schwartz. Tirage au gélatino-bromure d'argent, vers 1900. Paris, musée Carnavalet.© R. Schwartz - Reproduction : Musée Carnavalet / Parisienne de Photographie
X
Zoom
Autre visuel (1)
Tribunal de Commerce, Palais de Justice et Pont au Change, 1er arrondissement, Paris.
Schwartz, R.
Datation
Vers 1900
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Tribunal de Commerce, Palais de Justice et Pont au Change, 1er arrondissement, Paris.

Schwartz, R.
Vers 1900
Photographie, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

L’Eglise Sainte Geneviève / Le Panthéon

Zoom
Plan d’une partie du quartier de l’Université tel et ainsi qu’il existoit en 1760
Anonyme. Plan d'une partie du quartier de l'Université, 1760. Plume, encre de Chine et lavis d'aquarelle, 1760. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Plan d’une partie du quartier de l’Université tel et ainsi qu’il existoit en 1760
Anonyme
Datation
Après 1760
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Plan d’une partie du quartier de l’Université tel et ainsi qu’il existoit en 1760

Anonyme
Après 1760
Arts graphiques, Dessin
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Rue Soufflot et le Panthéon, 5ème arrondissement, Paris

Marville, Charles, Marville, Charles
En 1876
Arts graphiques, Photographie
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Rue Soufflot et le Panthéon, 5ème arrondissement, Paris
Charles Marville (1813-1879). "Rue Soufflot et le Panthéon. Paris (Vème arr.). Tirage sur papier albuminé à partir d'un négatif sur verre au collodion humide. 1865-1868. Paris, musée Carnavalet.© Charles Marville / Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
La rue Soufflot en travaux et le Panthéon, vers 1877. Paris (Vème arr.). Photographie de Charles Marville (1813-1879). Paris, musée Carnavalet.© Charles Marville / Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Charles Marville (1813-1879). "Rue Soufflot et le Panthéon. Paris (Vème arr.). Tirage sur papier albuminé à partir d'un négatif sur verre au collodion humide. 1865-1868. Paris, musée Carnavalet.© Charles Marville / Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (3)
Rue Soufflot et le Panthéon, 5ème arrondissement, Paris
Marville, Charles
Datation
En 1876
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Le Pont Notre-Dame

Zoom
La joute des mariniers, entre le pont Notre-Dame et le pont au Change
Nicolas et Jean-Baptiste Raguenet (actifs au XVIIIème siècle). "La Joute des mariniers, entre le pont Notre-Dame et le pont au Change". 1751. Huile sur toile. Paris, musée Carnavalet.© Michel Toumazet / Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Nicolas et Jean-Baptiste Raguenet (actifs au XVIIIème siècle). "La joute des mariniers entre le pont Notre-Dame et le pont au Change". Huile sur toile, 1756. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
La joute des mariniers, entre le pont Notre-Dame et le pont au Change
Raguenet, Nicolas Jean-Baptiste
Datation
En 1751
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

La joute des mariniers, entre le pont Notre-Dame et le pont au Change

Raguenet, Nicolas Jean-Baptiste
En 1751
Peinture
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Pont Notre-Dame, 4ème arrondissement, Paris.

Le Secq, Henri
En 1853
Photographie, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Pont Notre-Dame, 4ème arrondissement, Paris.
Pont Notre-Dame et le quai de Gesvres. Paris (IVème arr.). 1853. Photographie de Jean-Louis Henri Le Secq des Tournelles, dit Henri Le Secq (1818-1882). Paris, musée Carnavalet.© Henri Le Secq / Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Vincent Frédéric de Martens (1806-1885). "Le Pont des Saints-Pères et les Tuileries, vue prise du quai Malaquais", 1865. Paris, musée Carnavalet.© Jean-Louis Henri Le Secq des Tournelles / Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Pont Notre-Dame, 4ème arrondissement, Paris.
Le Secq, Henri
Datation
En 1853
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Retour vers le haut de page