Partager

Paris 1900

La ville spectacle

Ce parcours invite à revivre les heures fastes de la capitale française en traversant notamment l'Exposition Universelle et en s'attardant sur Paris, capitale des arts avec notamment l'art nouveau.

3 musées
49 œuvres
Sujet
AileAllégorie de la SeineAmazoneAmours des dieuxAncolieAngeArbreArt nouveauBaigneuseBalBijouCascadeCavalierChardonChevalColéoptèreCoupleElément végétal styliséEnfantEtreinteExposition universelle de 1900FemmeFeuille - FeuillageForêt - BoisFouleLiseronMerModeMonumentMère - MaternitéNaïadeNuNymphePapillonParisien - ParisiennePaysage montagneux ou rocheuxPlagePortrait équestreRécifSphinx - sphingeVieil homme
Période
Belle Epoque (1896-1914)Epoque contemporaine (1790 à nos jours)Quatrième République (1946-1958)
Siècle
19e siècle19e-20e siècle1er quart du 20e siècle20e siècle3e quart du 19e siècle3e quart du 20e siècle4e quart du 19e siècle
Thème
Figure mythologiqueGroupe de figuresPaysage urbainPaysagePortraitReprésentation animalièreReprésentation ornementaleReprésentation végétaleSujet de société, moeursVue d'architecture
Domaine
Arts décoratifsArts graphiquesBijouterie, joaillerieDessinEstampeManuscrits, imprimés, reliurePeinturePhotographieSculptureVêtements et accessoires de vêtement

Inaugurée le 15 avril 1900, l’Exposition universelle consacre Paris, pour quelques mois, comme centre du monde et vitrine des nations. Décidée en 1896, la manifestation a suscité des travaux qui marquent l’urbanisme parisien. De nombreuses infrastructures, du métropolitain au pont Alexandre III et aux gares des Invalides ou d’Orsay, sont réalisées pour faciliter les accès et la circulation dans les 120 hectares de l’exposition, la plus importante jamais organisée. Adoptant pour thème le « bilan d’un siècle », elle attire 51 millions de visiteurs qui y admirent les chefs-d’oeuvre de toutes les nations, y compris ceux des monarchies qui jusqu’alors avaient boudé la France républicaine. Les attractions prennent le pas sur les démonstrations didactiques, et la fée électricité apparaît plus comme une source d’émerveillement que comme un progrès technique. 
Accessible depuis la place de la Concorde, l’Exposition s’étend des deux côtés de la Seine jusqu’au Champ-de-Mars et au Trocadéro. Elle comporte une annexe de 110 hectares au Bois de Vincennes dédiée à l’agriculture, à l’automobile, aux maisons ouvrières et aux Jeux Olympiques. Mais c’est à l’angle des Champs-Elysées que la Ville de Paris plante son plus bel écrin : le Petit Palais.

Paris, la ville spectacle

Exposition universelle de 1900

Les expositions universelles sont organisées selon un principe identique : donner à voir à un large public les innovations en matière agricole, industrielle et commerciale. La première a été organisée à Londres en 1851 :

« La première exposition universelle en France a lieu en 1855, et il va y en avoir régulièrement : en 67, 78, 89 et 1900. Et celle de 1900 a la particularité d’avoir un titre, et elle s’appelle : « Exposition universelle de 1900 : Bilan d’un siècle ». En fait, comme 1889 avait été le centenaire de la Révolution, à travers l’exhibition des produits industriels, commerciaux et agricoles, il y avait vraiment la volonté de raconter une histoire et la mise en place de la République. En 1900, la République est affermie, il n’y a plus de souci de légitimité, et donc derrière « Bilan d’un siècle », c’est le « bilan d’une nation », c’est toujours cette volonté de Paris de se montrer la capitale du monde.» (Dominique Lobstein, commissaire de l’exposition Paris 1900 au Petit Palais en 2015)

 Cette exposition universelle est la plus grande qui ait jamais eu lieu : elle s’étend sur plus de 200 hectares, dans le cœur de Paris, et jusqu’au Bois de Vincennes.

Zoom
Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs. "Exposition Universelle de 1900"
H. Meyer. "Le Petit journal : Exposition universelle de 1900, vue générale". Affiche. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs. "Exposition Universelle de 1900"
Meyer, Henri
Datation
1900
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs. "Exposition Universelle de 1900"

Meyer, Henri, Cassigneul, Désiré
1900
Arts graphiques, Estampe
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs - Exposition Universelle de 1900.- Le Petit Palais
H. Meyer. "Le Petit journal : Exposition universelle de 1900, le Petit Palais". Affiche. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Monument - Foule - Exposition universelle de 1900
Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs - Exposition Universelle de 1900.- Le Petit Palais
Meyer, Henri
Datation
En 1900
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs - Exposition Universelle de 1900.- Le Petit Palais

Meyer, Henri
En 1900
Arts graphiques, Estampe
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs. "Exposition Universelle de 1900. La Porte Principale".
H. Meyer. "Le Petit journal : Exposition universelle de 1900, la porte principale". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs. "Exposition Universelle de 1900. La Porte Principale".
Meyer, Henri
Datation
1900
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs. "Exposition Universelle de 1900. La Porte Principale".

Meyer, Henri, Cassigneul, Désiré
1900
Arts graphiques, Estampe
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs. "Exposition Universelle de 1900. Le Grand Palais".
H. Meyer. "Le Petit journal : Exposition universelle de 1900, le Grand Palais". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs. "Exposition Universelle de 1900. Le Grand Palais".
Meyer, Henri
Datation
1900
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Le journal le mieux informé, c'est le Petit Journal. Quatre millions de lecteurs. "Exposition Universelle de 1900. Le Grand Palais".

Meyer, Henri, Cassigneul, Désiré
1900
Estampe, Arts graphiques
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

En rupture avec la tradition académique et les styles inspirés du passé, l’Art Nouveau est fondé sur une observation minutieuse du monde naturel qui alimente son répertoire de formes et d’ornements. Ce courant international cultive l’asymétrie et la ligne courbe, dite « en coup de fouet ». Il doit beaucoup à l’art du Japon dont le plus ardent propagandiste à Paris, la maison Bing, rue de Provence, est le promoteur du terme même d’Art Nouveau. Ce mouvement affirme également comme principe l’unité de l’art et influence la plupart des domaines de la création, du plus grand au plus infime:  le Castel Béranger d’Hector Guimard, rue La Fontaine, à Paris en est l’expression architecturale majeure à laquelle répondent les somptueux bijoux de René Lalique ou d’Alfons Mucha, dans un sursaut d’inventivité qui s’étend jusqu’aux techniques les plus traditionnelles que sont l’ivoire, la reliure, la tapisserie ou le vitrail.
Grâce à l’émulation entre les créateurs venus de Nancy, de Belgique et du reste de l’Europe, favorisée par la présence d’une clientèle d’amateurs aisés et d’artisans pourvus d’un solide savoir-faire, Paris offre un retentissement immense au mouvement Art Nouveau international dans ses diverses variations locales, marquant l’apogée d’un style bientôt qualifié de 1900.

Paris Art nouveau

Vitrail pour la façade de la bijouterie Fouquet

Zoom
Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Alphonse Mucha (1860-1939). "Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet". Crayon, pinceau, lavis, aquarelle. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet
Mucha, Alphonse
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet

Mucha, Alphonse
Dessin, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Alphonse Mucha (1860-1939). "Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet". Crayon, pinceau, lavis, aquarelle. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet
Mucha, Alphonse
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet

Mucha, Alphonse
Dessin, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Alphonse Mucha (1860-1939). "Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet". Crayon, pinceau, lavis, aquarelle. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet
Mucha, Alphonse
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Vitrail pour la façade de la boutique Fouquet

Mucha, Alphonse
Dessin, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Les bijoux Art nouveau

Zoom
Pendentif "Chardons"
Georges Fouquet (1862-1957). "Pendentif oeillets". Email, or, 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Chardon - Elément végétal stylisé
Pendentif "Chardons"
Fouquet, Georges
Datation
Entre 1907 et 1908
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Pendentif "Chardons"

Fouquet, Georges, Mucha, Alphonse
Entre 1907 et 1908
Arts décoratifs, Bijouterie, joaillerie
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Pendant "Cascade"
Georges Fouquet (1862-1957). "Pendentif cascade en or, opale, platine, émail et perle baroque (sur fond noir), vers 1900". Opale, or, perle et émail. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Georges Fouquet (1862-1957). "Pendentif cascade en or, opale, platine, émail et perle baroque (sur fond gris), vers 1900. Or, émail et platine. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Cascade - Paysage montagneux ou rocheux
Pendant "Cascade"
Fouquet, Georges
Datation
Vers 1900
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Pendant "Cascade"

Fouquet, Georges, Mucha, Alphonse, Desrosiers, Charles
Vers 1900
Arts décoratifs, Bijouterie, joaillerie
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Bague "Insectes"
Georges Fouquet (1862-1957). Bague insectes, vers 1902-1903 (sur fond clair). Objet d'art, émail, or, pierre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Coléoptère
Bague "Insectes"
Fouquet, Georges
Datation
Entre 1902 et 1903
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Bague "Insectes"

Fouquet, Georges, Desrosiers, Charles
Entre 1902 et 1903
Bijouterie, joaillerie, Arts décoratifs
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Peigne "Papillon"
Georges Fouquet (1862-1957). Peigne Papillon en écaille avec filets d'or et incrustations d'opales (sur fond noir), vers 1898-1899. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Papillon
Peigne "Papillon"
Fouquet, Georges
Datation
Entre 1898 et 1899
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Peigne "Papillon"

Fouquet, Georges, Desrosiers, Charles
Entre 1898 et 1899
Bijouterie, joaillerie, Arts décoratifs
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Pendentif "Sycomore"
Georges Fouquet (1862-1957). "Pendant Sycomore (sur fond clair) entre 1905 et 1910". Email, or et perle. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Elément végétal stylisé - Aile - Feuille - Feuillage - Bijou
Pendentif "Sycomore"
Fouquet, Georges
Datation
Entre 1905 et 1910
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Pendentif "Sycomore"

Fouquet, Georges, Desrosiers, Charles
Entre 1905 et 1910
Bijouterie, joaillerie, Arts décoratifs
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Arts du feu et du métal

Zoom
Vase aux aristoloches
Henri Husson. "Grand vase aux aristoloches (herbes sauvages)". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Husson / Adrien-Aurélien Hébrard. Vase aux aristoloches. Cuivre martelé et repoussé, grenaille et applications d'argent. 1909-1914. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Husson / Adrien-Aurélien Hébrard. Vase aux aristoloches. Cuivre martelé et repoussé, grenaille et applications d'argent. 1909-1914. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Husson / Adrien-Aurélien Hébrard. Vase aux aristoloches. Cuivre martelé et repoussé, grenaille et applications d'argent. 1909-1914. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Husson / Adrien-Aurélien Hébrard. Vase aux aristoloches. Cuivre martelé et repoussé, grenaille et applications d'argent. 1909-1914. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Husson / Adrien-Aurélien Hébrard. Vase aux aristoloches. Cuivre martelé et repoussé, grenaille et applications d'argent. 1909-1914. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Husson / Adrien-Aurélien Hébrard. Vase aux aristoloches. Cuivre martelé et repoussé, grenaille et applications d'argent. 1909-1914. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Husson / Adrien-Aurélien Hébrard. Vase aux aristoloches. Cuivre martelé et repoussé, grenaille et applications d'argent. 1909-1914. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Husson / Adrien-Aurélien Hébrard. Vase aux aristoloches. Cuivre martelé et repoussé, grenaille et applications d'argent. 1909-1914. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Husson / Adrien-Aurélien Hébrard. Vase aux aristoloches. Cuivre martelé et repoussé, grenaille et applications d'argent. 1909-1914. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (10)
Ancolie - Liseron - Feuille - Feuillage
Vase aux aristoloches
Husson, Henri
Datation
Vers 1909
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Vase aux aristoloches

Husson, Henri, Hébrard, Adrien Aurélien
Vers 1909
Arts décoratifs
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Les Nymphes de la Seine et vase de Troyes
Alfred Boucher (1850-1934). "Jardinière colonne - les Nymphes de la Seine (après restauration)". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Philippe Ladet / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Alfred Boucher (1850-1934). "Jardinière colonne - les Nymphes de la Seine (après restauration)". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Philippe Ladet / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Alfred Boucher (1850-1934). "Jardinière colonne - les Nymphes de la Seine (après restauration)". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Philippe Ladet / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (3)
Nymphe - Naïade - Allégorie de la Seine - Art nouveau
Les Nymphes de la Seine et vase de Troyes
Manufacture de Sèvres
Datation
En 1904
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Les Nymphes de la Seine et vase de Troyes

Manufacture de Sèvres, Sandier, Alexandre, Boucher, Alfred, Dubois, Alexandre
En 1904
Arts décoratifs
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Azur
Henry Cros (1840-1907). "Amazone". Pâte de verre. 1907. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Henry Cros. Amazone. Pâte de verre. 1907. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Cros (1840-1907). "Plaque Amazone ou Azur (avant restauration), fin XIXème siècle". Verre et pâte de verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (3)
Amazone - Portrait équestre - Cavalier - Cheval - Nu
Azur
Cros, Henry
Datation
Entre 1884 et 1907
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Azur

Cros, Henry
Entre 1884 et 1907
Arts décoratifs
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Vase "Les Arbres"
Emile Gallé (1846-1904). Vase "Les arbres" de forme amphore, dernier quart du XIXème siècle. Cristal soufflé à plusieurs couches et inclusions. Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, Petit Palais.© Irène Andréani / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Émile Gallé (1846-1904). Vase. Les arbres. Verre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (14)
Forêt - Bois - Arbre
Vase "Les Arbres"
Gallé, Emile
Datation
Entre 1901 et 1904
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Vase "Les Arbres"

Gallé, Emile
Entre 1901 et 1904
Arts décoratifs
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Pour l’Exposition universelle de 1900, la Troisième République érige deux édifices à la gloire des Beaux-Arts au coeur de Paris : le Grand Palais et le Petit Palais. Ils se répartissent un vaste panorama de l’art français des origines à 1900, dans les domaines des arts décoratifs comme de la peinture et de la sculpture, dominée par une rétrospective consacrée à la production des dix dernières années.
De nombreux mouvements artistiques se côtoient à cette époque. Si la création parisienne semble se diluer dans des variations autour de mouvements révolus, l’enseignement qui y est offert continue de séduire les artistes du monde entier, de même que l’espoir d’une reconnaissance officielle sur les cimaises des Salons. Les artistes auront aussi accès à un marché de l’art en plein développement animés par des marchands installés comme Georges Petit ou Durand-Ruel, et des galeristes nouveaux, tel Ambroise Vollard ou Berthe Weill. Ils vont faire se succéder à un rythme intense des expositions de groupe mais surtout monographiques. Elles furent le terreau d’où surgirent, en marge des institutions, les avant-gardes du 20e siècle.
 

Paris capitale des arts

Peintures et dessins

Paris joue un rôle prépondérant dans le monde de l’art en 1900. En 1874, la première exposition impressionniste a bousculé l’art académique et suscité l’émergence de nouvelles esthétiques. On voit donc en 1900 coexister  toutes sortes de genres et de styles

Zoom
Rochers et branches à Bibémus
Paul Cezanne (1839-1906). "Rochers et branches à Bibémus". Huile sur toile. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Paul Cézanne (1839-1906). "Rochers et branches à Bibémus", vers 1900-1904. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Rochers et branches à Bibémus
Cézanne, Paul
Datation
Entre 1895 et 1904
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Rochers et branches à Bibémus

Cézanne, Paul
Entre 1895 et 1904
Peinture
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Baigneuses à Perros-Guirec
Maurice Denis (1870-1943). "Baigneuses à Perros-Guirec", vers 1912. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Baigneuse - Mer - Plage - Récif - Mère - Maternité - Enfant
Baigneuses à Perros-Guirec
Denis, Maurice
Datation
Entre 1909 et 1912
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Baigneuses à Perros-Guirec

Denis, Maurice
Entre 1909 et 1912
Peinture
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Hymne à la joie
Lucien Levy-Dhurmer (1865-1953). Hymne à la joie. Pastel. 1906. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Lucien Levy-Dhurmer (1865-1953). Hymne à la joie. Pastel. 1906. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Hymne à la joie
Lévy-Dhurmer, Lucien
Datation
Vers 1906
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Hymne à la joie

Lévy-Dhurmer, Lucien
Vers 1906
Arts graphiques, Dessin
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Maternité
Eugène Carrière (1849-1906). "Maternité". Huile sur toile, 1903. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Maternité
Carrière, Eugène
Datation
En 1903
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Maternité

Carrière, Eugène
En 1903
Peinture
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Sphinx ailé accoudé à un rocher
Odilon Redon (1840-1916). "Vieil ange". Pastel et fusain sur papier beige collé sur papier, 1892-1895. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Ange - Vieil homme - Sphinx - sphinge
Sphinx ailé accoudé à un rocher
Redon, Odilon
Datation
Entre 1892 et 1895
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Sphinx ailé accoudé à un rocher

Redon, Odilon
Entre 1892 et 1895
Dessin, Arts graphiques
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Sculptures et objets d'art

Zoom
Buste de femme
Bartholomé, Albert. "Buste de femme". Marbre. 1907-1912. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Bartholomé, Albert. "Buste de femme". Marbre. 1907-1912. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Bartholomé, Albert. "Buste de femme". Marbre. 1907-1912. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Bartholomé, Albert. "Buste de femme". Marbre. 1907-1912. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Bartholomé, Albert. "Buste de femme". Marbre. 1907-1912. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Albert Bartholomé (1848-1928). Buste de jeune femme en marbre : Madame Bartholomé. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (6)
Femme
Buste de femme
Bartholomé, Paul-Albert (dit Albert)
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Buste de femme

Bartholomé, Paul-Albert (dit Albert)
Sculpture
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Buste de Rodin
Camille Claudel (1864-1943). Buste en bronze de Rodin, 1889. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Camille Claudel (1864-1943). Buste en bronze de Rodin, 1889. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Buste de Rodin
Claudel, Camille
Datation
Après 1897
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Buste de Rodin

Claudel, Camille
Après 1897
Sculpture
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Amour et Psyché
Auguste Rodin (1840-1917). "Le Baiser ou l'Amour et Psyché", vers 1886 (vue de face)". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Auguste Rodin (1840-1917). "Le Baiser ou l'Amour et Psyché, vers 1886 (vue de dos)". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Auguste Rodin (1840-1917). "Le Baiser ou l'Amour et Psyché, vers 1886 (vue de dessus de 3/4)". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Auguste Rodin. "Le Baiser ou l'Amour et Psyché, vers 1886 (vue de dessus de face)". Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (4)
Amours des dieux - Couple - Etreinte - Nu
Amour et Psyché
Rodin, Auguste
Datation
Vers 1885
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Amour et Psyché

Rodin, Auguste
Vers 1885
Sculpture
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
Mère et enfant
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Paul Troubetzkoy (1866-1938). Femme à l'enfant. Plâtre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Paul Troubetzkoy (1866-1938). Femme à l'enfant. Plâtre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Paul Troubetzkoy (1866-1938). Femme à l'enfant. Plâtre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Paul Troubetzkoy (1866-1938). Femme à l'enfant. Plâtre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Paul Troubetzkoy (1866-1938). Femme à l'enfant. Plâtre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Paul Troubetzkoy (1866-1938). Femme à l'enfant. Plâtre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Paul Troubetzkoy (1866-1938). Femme à l'enfant. Plâtre. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Troubetzkoy, Paul. "Mère et enfant". Plâtre. 1898. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (20)
Mère et enfant
Troubetzkoy, Paul
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Mère et enfant

Troubetzkoy, Paul
Sculpture
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

La porte monumentale qui donnait accès à l’Exposition universelle était dominée par une statue. La Marianne républicaine attendue avait laissé la place à une Parisienne habillée par Jeanne Paquin et sculptée par Paul Moreau-Vauthier. Une telle substitution était éloquente et marquait le rôle de cette figure universellement admirée qu’un chroniqueur contemporain définissait ainsi : « la Parisienne diffère des autres femmes par une élégance pleine de tact, appropriée à chaque circonstance de la vie ; ses caractéristiques sont la sobriété, le goût, une distinction innée et ce quelque chose d’indéfinissable que l’on ne trouve que chez elle, mélange d’allure et de modernisme et que nous appelons le chic». Les petites Parisiennes, en particulier les « trottins » chargés de livrer les chapeaux des modistes, incarnent l’essence de ce bon goût tout autant que la comtesse Greffulhe ou la duchesse de Guermantes imaginée par Marcel Proust. Quant aux riches clientes étrangères, elles partaient avec une ombre de cette gloire après leur tournée des principaux couturiers et une pause dans l’atelier d’un portraitiste à la mode chargé de les immortaliser ainsi parées.

La Parisienne

Le mythe de la Parisienne : l'art du cliché

Le mythe qui se crée autour de la Parisienne, va attirer en France des femmes du monde entier : « Pendant que les maris viendront pour discuter leurs affaires sur le Vieux Continent, ces femmes, ces Américaines surtout, mais aussi des femmes d’Amérique du Sud, vont courir les grands tailleurs, les grands couturiers, elles vont courir les bijoutiers, et elles vont repartir chez elles avec ses vêtements que Paris seul est capable de créer. Pas seulement les vêtements, aussi les chaussures et puis les sous-vêtements. Tout un tas de choses comme ça vont séduire les femmes du monde entier. » indique l'historien Dominique Lobstein.

Zoom
Parisienne sur la place de la Concorde
Jean Béraud (1849-1936). "Parisienne, place de la Concorde". Huile sur bois. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Parisienne sur la place de la Concorde
Béraud, Jean
Datation
Vers 1885
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Parisienne sur la place de la Concorde

Béraud, Jean
Vers 1885
Peinture
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Cavaliers et attelages, avenue du Bois.
Georges Stein. "Cavaliers et attelages, avenue du Bois". Huile sur bois. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Cavaliers et attelages, avenue du Bois.
Stein, Georges
Datation
Vers 1900
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Cavaliers et attelages, avenue du Bois.

Stein, Georges
Vers 1900
Peinture
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Redfern
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Autre visuel (1)
Redfern
Anonyme
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Redfern

Anonyme
Estampe, Arts graphiques, Manuscrits, imprimés, reliure
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Boléro de robe et morceau de jupe
Boléro en drap de laine beige, application de cordonnets de soie de même teinte, boutons recouverts de fil de soie, vers 1898. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Ph. Joffre et D. Lifermann / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Boléro en drap de laine beige, application de soie de même teinte, boutons recouverts de fil de soie (vu de dos), vers 1898. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Ph. Joffre et D. Lifermann / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
(Non griffé - Anonyme). Boléro. Toile de laine beige grattée, applications de soutaches de soie beige. Doublure en taffetas de soie imprimé. 1901-1902. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Eric Emo / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (3)
Boléro de robe et morceau de jupe
Anonyme
Datation
Entre 1902 et 1907
Musée
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Boléro de robe et morceau de jupe

Anonyme
Entre 1902 et 1907
Vêtements et accessoires de vêtement
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris
Zoom
Jeune femme en robe longue décolletée, avec une mante au col relevé, dite La Parisienne
Louis Dejean (1872-1953). La Parisienne. Plâtre, vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Louis Dejean (1872-1953). La Parisienne. Plâtre, vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Louis Dejean (1872-1953). La Parisienne. Plâtre, vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Louis Dejean (1872-1953). La Parisienne ; Jeune femme en robe de ville ; Sortie de bal. Plâtre, vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Louis Dejean (1872-1905). Femme assise, La Parisienne. Plâtre, vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Louis Dejean (1872-1953). Femme au manteau dite la Parisienne. Plâtre. Vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Françoise Cochennec et Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Louis Dejean (1872-1953). Femme au manteau dite la Parisienne. Plâtre, vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Françoise Cochennec et Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Louis Dejean (1872-1953). Femme au manteau dite la Parisienne. Plâtre, vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Françoise Cochennec et Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Louis Dejean (1872-1953). Femme au manteau dite la Parisienne. Plâtre, vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Françoise Cochennec et Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Louis Dejean (1872-1953). Femme au manteau dite la Parisienne. Plâtre, vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Françoise Cochennec et Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Louis Dejean (1872-1953). Femme au manteau dite la Parisienne. Plâtre, vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Françoise Cochennec et Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Louis Dejean (1872-1953). Sculpture dans une vitrine (Jeune femme assise - Jeune femme se coiffant - Femme assise- Femme assise- Sortie de bal - Jeune femme sur un tabouret - Jeune femme en robe de ville - Jeune femme assise), plâtre. Vers 1900. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Françoise Cochennec et Julien Vidal / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (12)
Jeune femme en robe longue décolletée, avec une mante au col relevé, dite La Parisienne
Dejean, Louis
Datation
En 1904
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Jeune femme en robe longue décolletée, avec une mante au col relevé, dite La Parisienne

Dejean, Louis
En 1904
Sculpture
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Le Paris de la Parisienne

Zoom
Trottin sur la place de la Concorde par temps de pluie, 1900.
Lucien Gilbert Darpy (né en 1875). Femme en noir. Trottin sur la place de la Concorde par temps de pluie. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Lucien Gilbert Darpy (1875-?). "Trottin sur la place de la Concorde par temps de pluie, 1900". Aquarelle et gouache. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Trottin sur la place de la Concorde par temps de pluie, 1900.
Darpy, Lucien Gilbert
Datation
En 1900
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Trottin sur la place de la Concorde par temps de pluie, 1900.

Darpy, Lucien Gilbert
En 1900
Arts graphiques, Dessin
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
"Les Hortensias bleus"
Doucet. "Hortensias bleus". Robe. Satin et tulle, bleu pâle, broderie en paillettes et au passé, en chenille de soie bleue et fil d'argent. Vers 1906. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Lyliane Degrâces / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Doucet. "Hortensias bleus". Robe. Satin et tulle, bleu pâle, broderie en paillettes et au passé, en chenille de soie bleue et fil d'argent. Vers 1906. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Lyliane Degrâces / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
"Les Hortensias bleus"
Doucet
Datation
Entre 1896 et 1906
Musée
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

"Les Hortensias bleus"

Doucet
Entre 1896 et 1906
Vêtements et accessoires de vêtement
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris
Zoom
Misti
Edouard Lachenal et Henry Caro-Delvaille (1876-1928). "Misti, jeune femme à la robe bleue et au chapeau de paille à fleurs". Faïence. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Parisien - Parisienne - Mode
Misti
Lachenal, Edmond
Datation
Vers 1900
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Misti

Lachenal, Edmond, Caro-Delvaille, Henry
Vers 1900
Arts décoratifs
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Zoom
En soirée - Madame Pascal Blanchard
George Desvallières (1861-1950). "En soirée, Portrait de Madame Pascal Blanchard". Huile sur papier marouflé. 1903. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Stéphane Piera / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
George Desvallières (1861-1950). "En soirée, Portrait de Madame Pascal Blanchard". Huile sur papier marouflé. 1903. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Stéphane Piera / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
George Desvallières (1861-1950). "En soirée, Portrait de Madame Pascal Blanchard". Huile sur papier marouflé. 1903. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais. Dimensions : 163,5 x 121,5 x 4,8 cm© Stéphane Piera / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
George Desvallières (1861-1950). "En soirée, Portrait de Madame Pascal Blanchard". Huile sur papier marouflé. 1903. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Stéphane Piera / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
George Desvallières (1861-1950). "En soirée, Portrait de Madame Pascal Blanchard". Huile sur papier marouflé. 1903. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Stéphane Piera / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
George Desvallières (1861-1950). "En soirée, Portrait de Madame Pascal Blanchard". Huile sur papier marouflé. 1903. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.© Stéphane Piera / Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (6)
Femme - Bal
En soirée - Madame Pascal Blanchard
Desvallières, George
Datation
En 1903
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

En soirée - Madame Pascal Blanchard

Desvallières, George
En 1903
Peinture
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Qui sont les Parisiennes ?

Zoom
Sortie des ouvrières de la maison Paquin
Jean Béraud (1849-1936). "Sortie des ouvrières de la maison Paquin, rue de la Paix, vers 1902". Huile sur bois. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Sortie des ouvrières de la maison Paquin
Béraud, Jean
Datation
Vers 1900
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Sortie des ouvrières de la maison Paquin

Béraud, Jean
Vers 1900
Peinture
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Etalages extérieurs d'un grand magasin
"Etalages extérieurs d'un grand magasin". Paris (IXème arr.). Photographie de Paul Geniaux (né en 1873), vers 1900. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
"Etalages extérieurs d'un grand magasin". Paris (IXème arr.). Photographie de Paul Geniaux (né en 1873), vers 1900. Paris, musée Carnavalet.© Paul Géniaux / Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Etalages extérieurs d'un grand magasin
Géniaux, Paul
Datation
Entre 1895 et 1905
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Etalages extérieurs d'un grand magasin

Géniaux, Paul
Entre 1895 et 1905
Photographie, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
"Au Printemps"
éventail plié ,décor feuille face: aux bords haut et bas, guirlande de feuillage avec des fleurs simples roses, jaunes et feuilles à deux couleurs de vert.Za LDM1108-080104© Lyliane Degrâces-Khoshpanjeh / Musée Galliera / Ville de Paris
X
Zoom
éventail plié ,© Lyliane Degrâces-Khoshpanjeh / Musée Galliera / Ville de Paris
X
Zoom
Autres visuels (2)
"Au Printemps"
Printemps
Datation
Entre 1950 et 1955
Musée
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

"Au Printemps"

Printemps, Anonyme
Entre 1950 et 1955
Vêtements et accessoires de vêtement
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris
Zoom
"Comtesse Greffulhe née Elisabeth de Caraman Chimay"
© Eric Emo / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
© Eric Emo / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
"Comtesse Greffulhe née Elisabeth de Caraman Chimay"
Nadar, Paul (Paul Tournachon dit)
Datation
En 1896
Musée
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

"Comtesse Greffulhe née Elisabeth de Caraman Chimay"

Nadar, Paul (Paul Tournachon dit)
En 1896
Photographie
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Avec la modernisation de l’éclairage public, la nuit parisienne devient un lieu accessible où le travail cède la place au délassement. Même pour les moins fortunés, du café-concert au music-hall, du bal au cirque, le spectacle se trouve partout dans la ville. Paris développe sa réputation de capitale de la fête, où tentation et corruption provoquent tout autant les frissons du plaisir que ceux du danger.
Avant de goûter aux nuits parisiennes, il est de bon ton de profiter des plaisirs et des divertissements qu’offre la capitale. Il faut être vu au Pré Catelan ou au Pavillon d’Armenonville, restaurants à la mode où une société mélangée et cosmopolite commence sa parade en attendant l’heure du spectacle. Il n’est, en effet, pas de bon ton d’arriver au moment où celui-ci commence et la salle de l’Opéra Garnier ne se remplit de ses plus fervents habitués qu’au moment du ballet du deuxième acte. Bien que le cinématographe fasse encore figure d’attraction, des pionniers en perçoivent l’avenir, ce qui n’échappe pas aux stars de la scène, de Sarah Bernhardt à Constant Coquelin qui ne répugnent pas à se laisser filmer sans parole. Par un juste retour, le cinéma allait contribuer jusqu’à nos jours, d’Hollywood à Billancourt, à alimenter ce mythe de la Belle Epoque fait d’optimisme et d’érotisme diffus, dans un étourdissement de musique couvrant tout pressentiment du carnage à venir.

Paris en scène, Paris la nuit

Les spectacles nocturnes

Dominique Lobstein, vous aide à entrer dans l’univers de la nuit parisienne : « La nuit a été longtemps le domaine de la terreur. Avec l’éclairage électrique qui se diffuse dans Paris, la nuit s’apprivoise. Et le danger qui régnait auparavant disparaissant, de plus en plus les gens vont circuler la nuit. Et 1900 va être une période de grande euphorie érotique à Paris. C’est le moment où se développent les maisons closes. C’est le moment où un certain nombre de spectacles vont flirter avec l’érotisme. Le développement de certains cafés-concerts, le développement de certains bals, par exemple, va offrir au public des divertissements de nuit, un peu interlopes, qui vont réunir aussi bien les grands bourgeois, les aristocrates, que le public populaire. »

Zoom
Vertige
Denis Etcheverry (1867-1950). "Vertige". Huile sur toile, 1903. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Vertige
Etcheverry, Denis
Datation
Vers 1903
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Vertige

Etcheverry, Denis
Vers 1903
Peinture
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Armenonville, le soir du Grand-Prix
Henri Gervex (1852-1929). "Armenonville, le soir du Grand Prix de Longchamp (au premier plan à droite, le marquis de Dion, Madame Gervex, le marquis Boni de Castellane faisant allumer son cigare, au centre, passant commande face à la Belle Otéro, le général Dulac)", 1905. Huile sur toile. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Armenonville, le soir du Grand-Prix
Gervex, Henri
Datation
En 1905
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Armenonville, le soir du Grand-Prix

Gervex, Henri
En 1905
Peinture
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Prochainement/Tournée/ DU/ CHAT/ NOIR/ AVEC/ RODOLPHE SALIS
Théophile Alexandre Steinlen (1859-1923). "Prochainement Tournée du Chat Noir, avec Rodolphe Salis". Affiche. Lithographie, 1896. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Théophile Alexandre Steinlen (1859-1923). "Prochainement Tournée du Chat Noir, avec Rodolphe Salis", 1896. Affiche. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Prochainement/Tournée/ DU/ CHAT/ NOIR/ AVEC/ RODOLPHE SALIS
Steinlen, Théophile Alexandre
Datation
En 1896
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Prochainement/Tournée/ DU/ CHAT/ NOIR/ AVEC/ RODOLPHE SALIS

Steinlen, Théophile Alexandre, Imprimerie Charles Verneau
En 1896
Arts graphiques, Estampe
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
L'HIPPODROME/ Brd de Clichy
Manuel Orazi (1860-1934). "L'Hippodrome", boulevard de Clichy, affiche. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
L'HIPPODROME/ Brd de Clichy
Orazi, Emmanuel Joseph Raphaël
Datation
Vers 1905
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

L'HIPPODROME/ Brd de Clichy

Orazi, Emmanuel Joseph Raphaël, Société d'impressions d'art industriel
Vers 1905
Arts graphiques, Estampe
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Cléo de Mérode au Bois, vers 1900
Cléo de Mérode au Bois, vers 1900. Photographie anonyme. Papier albuminé. 1900-1910. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Cléo de Mérode au Bois, vers 1900
Anonyme
Datation
Entre 1900 et 1910
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Cléo de Mérode au Bois, vers 1900

Anonyme
Entre 1900 et 1910
Photographie, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
"Le bal de l'Opéra"
Duvelleroy. "Le bal de l'Opéra". Éventail plié. Feuille face en gaze noire peinte à la gouache, bordure en picot noir, feuille dos muette, mousseline de soie noire, monture en nacre teinté rose tyrien irisé, tête de rivet en nacre assortie. Vers 1900. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.© Patrick Pierrain / Galliera / Roger-Viollet
X
Zoom
éventail plié , décor feuille face : bal costumé donné à l'Opéra.Za LDM1108-071042© Lyliane Degrâces-Khoshpanjeh / Musée Galliera / Ville de Paris
X
Zoom
éventail plié ,© Lyliane Degrâces-Khoshpanjeh / Musée Galliera / Ville de Paris
X
Zoom
Autres visuels (3)
"Le bal de l'Opéra"
Duvelleroy
Datation
Vers 1900
Musée
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

"Le bal de l'Opéra"

Duvelleroy, Van Garden, S.B.D.
Vers 1900
Vêtements et accessoires de vêtement
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Une soirée au Pré-Catelan

Zoom
Une soirée au Pré-Catelan
© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Gervex (1852-1929). "Une soirée au Pré-Catelan", 1909. (A l'extérieur, Anna Gould et Hélie de Talleyrand-Perigord. A l'intérieur, 1ère baie, à droite : Marquis de Dion. Baie au centre : Liane de Pougy. Baie à gauche : Santos-Dumont). Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Une soirée au Pré-Catelan
Gervex, Henri
Datation
En 1909
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Une soirée au Pré-Catelan

Commandée par Léopold Mourrier, le propriétaire du Pré-Catelan, célèbre restaurant du bois de Boulogne ouvert en 1905, cette vaste composition offre une image tardive du Paris mondain de la Belle Epoque. On reconnaît au centre du tableau la seconde femme du peintre, le duc Hélie de Talleyrand-Périgord et, de dos, sa riche épouse américaine, Anna Gould, tandis que parmi les convives, comme alignés en vitrine, on distingue, attablé à droite, le plantureux marquis de Dion, pionnier de la fabrication automobile et député influent, posant à la croisée centrale, la belle Liane de Pougy et, assis à celle de gauche, l’aviateur brésilien Alberto Santos-Dumont. Que le commanditaire du tableau ait choisit ou non ces personnages, il dut en valider la présence, d’autant que la toile fut exposée au public du Salon de la Société nationale des Beaux-Arts de 1909. OEuvre ambitieuse par la taille et par une recherche fort originale de cadrage et d’éclairage, elle est significative de l’étonnant brassage social qu’offre le « Tout Paris » cosmopolite. Une toile mêlant ainsi des représentants de la puissance industrielle, de l’héroïsme sportif, de la vieille aristocratie et une demi-mondaine, n’aurait sans doute pas été concevable sous d’autres cieux. Plus encore que la manifestation du triomphe de la gastronomie et d’un art de vivre à la française, Un soir au Pré-Catelan marque un jalon de cette mythologie de la Belle Epoque. Proust en livrera une image sublimée au lendemain de la Première Guerre, dans sa description, en tout point similaire, de la salle à manger du Grand Hôtel de Balbec dans À l’ombre des jeunes filles en fleurs, comparée à « un immense et merveilleux aquarium » électrifié devant lequel se pressait comme à un spectacle la population invisible dans l’ombre.

Gervex, Henri
En 1909
Peinture
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Théâtre et cinéma

« Paris offre à ses visiteurs une grande diversité de lieux de divertissement : les théâtres nombreux – les théâtres de répertoire comme la Comédie française, mais les théâtres de boulevard où l’on va donner des pièces plus légères. Et puis d’autres lieux, des lieux où l’on danse, des lieux où se présentent des acrobates, des lieux aux fonctions multiples. C’est le moment où l’on crée l’Olympia, qui a une salle tout à fait adaptable. On va y présenter des spectacles variés, différents. Et dans ces lieux de spectacle, on va aussi présenter des courts métrages, des films. Le premier film a été présenté en décembre 1895, a connu une croissance exponentielle, et ça devient à l’occasion de l’exposition universelle de 1900 un divertissement extrêmement couru par l’ensemble des Parisiens et des visiteurs étrangers. » Dominique Lobstein commissaire de l'exposition "Paris 1900, la ville spectacle" présentée au Petit Palais en 2014. 

Zoom
Une première au théâtre Montmartre (1901)
André Devambez (1867-1944). "Une première au théâtre Montmartre (1901)". Lithographie en couleur. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Autres visuels (3)
Une première au théâtre Montmartre (1901)
Devambez, André
Datation
1901
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Une première au théâtre Montmartre (1901)

Devambez, André
1901
Estampe, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
PHONO-CINEMA-THEATRE/ VISIONS ANIMEES/ DES/ ARTISTES CELEBRES/ Mme. SARAH BERNHARDT/ Mr. COQUELIN AINE/ [...] EXPOSITION DE 1900/ RUE DE PARIS, PORTE 43- PONT DES INVALIDES
François Flameng (1856-1923). "Phono - Cinéma - Théâtre© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
PHONO-CINEMA-THEATRE/ VISIONS ANIMEES/ DES/ ARTISTES CELEBRES/ Mme. SARAH BERNHARDT/ Mr. COQUELIN AINE/ [...] EXPOSITION DE 1900/ RUE DE PARIS, PORTE 43- PONT DES INVALIDES
Flameng, François
Datation
En 1900
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
LA. DAME. / AUX. CAMELIAS / SARAH BERNHARDT
Alphonse Mucha (1860-1939). Affiche publicitaire pour"La Dame aux Camélias", pièce d'Alexandre Dumas fils. Sarah Bernhardt. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
LA. DAME. / AUX. CAMELIAS / SARAH BERNHARDT
Mucha, Alphonse
Datation
En 1896
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

LA. DAME. / AUX. CAMELIAS / SARAH BERNHARDT

Mucha, Alphonse, Imprimerie F. Champenois
En 1896
Arts graphiques, Estampe
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Voici à l’affiche la plus célèbre actrice de la Belle Epoque : Sarah Bernhardt. Celle qu’on a appelé la « divine » ou encore  la « voix d’or » a fait vibrer le public de son temps.

+
Zoom
LORENZACCIO/ PIECE EN V ACTES/ D'ALFRED DE MUSSET/ ADAPTATION DE M. ARMAND D'ARTOIS/ THEATRE DE LA RENAISSANCE
Alphonse Mucha. "Lorenzaccio, Pièce en V actes d'Alfred de Musset, Théâtre de la Renaissance". Lithographie. 1896. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
LORENZACCIO/ PIECE EN V ACTES/ D'ALFRED DE MUSSET/ ADAPTATION DE M. ARMAND D'ARTOIS/ THEATRE DE LA RENAISSANCE
Mucha, Alphonse
Datation
En 1896
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

LORENZACCIO/ PIECE EN V ACTES/ D'ALFRED DE MUSSET/ ADAPTATION DE M. ARMAND D'ARTOIS/ THEATRE DE LA RENAISSANCE

Mucha, Alphonse, Imprimerie F. Champenois
En 1896
Arts graphiques, Estampe
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Cette affiche résulte d’une collaboration entre l’artiste d’origine tchèque Alfons Mucha et la grande comédienne. À partir de leur rencontre en 1894, chaque affiche que Mucha crée pour Sarah Bernhardt est un portrait d'elle en pied, stylisé.

+
Retour vers le haut de page