Table à écrire

Zoom
Voir tous les visuels (7)
Table à écrire
Roger Vandercruze-Lacroix (dit RVLC). Table à écrire en chêne, tiroir en noyer, tablette d'entrejambes, marqueterie à décor de filets verts et jaunes et motif de rosace, bronzes dorés (vue d'ensemble fermée sur fond clair). Bois, bronze, vers 1770. Paris, musée Cognacq-Jay.Paris Musées / Musée Cognacq-Jay
X
Zoom
Roger Vandercruze-Lacroix (dit RVLC). "Table à écrire en chêne, tiroir en noyer, tablette d'entrejambes, marqueterie à décor de filets verts et jaunes et motif de rosace, bronzes dorés (vue d'ensemble fermée dans la salle sans fond)". Bois et bronze, vers 1770. Paris, musée Cognacq-Jay.Paris Musées / Musée Cognacq-Jay
X
Zoom
Roger Vandercruze-Lacroix (dit RVLC). Table à écrire en chêne, tiroir en noyer, tablette d'entrejambes, marqueterie à décor de filets verts et jaunes et motif de rosace, bronzes dorés (vue en surplomb du plateau). Bois, bronze, vers 1770. Paris, musée Cognacq-Jay.Paris Musées / Musée Cognacq-Jay
X
Zoom
Roger Vandercruze-Lacroix (dit RVLC). "Table à écrire en chêne, tiroir en noyer, tablette d'entrejambes, marqueterie à décor de filets verts et jaunes et motif de rosace, bronzes dorés (vue d'ensemble ouverte dans la salle sans fond). Bois, bronze, vers 1770. Paris, musée Cognacq-Jay.Paris Musées / Musée Cognacq-Jay
X
Zoom
Roger Vandercruse dit Lacroix ou Vandercruse Lacroix (1728-1799). "Table à écrire". Bâti en chêne, tiroir en noyer, placage de buis teinté, de sycomore ou de houx teinté, d'ébène, bronzes dorés. Vers 1770. Paris, musée Cognacq-Jay.© Stéphane Piera / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Roger Vandercruse dit Lacroix ou Vandercruse Lacroix (1728-1799). "Table à écrire". Bâti en chêne, tiroir en noyer, placage de buis teinté, de sycomore ou de houx teinté, d'ébène, bronzes dorés. Vers 1770. Paris, musée Cognacq-Jay.© Stéphane Piera / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Roger Vandercruse dit Lacroix ou Vandercruse Lacroix (1728-1799). "Table à écrire". Bâti en chêne, tiroir en noyer, placage de buis teinté, de sycomore ou de houx teinté, d'ébène, bronzes dorés. Vers 1770. Paris, musée Cognacq-Jay.© Stéphane Piera / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (7)
Table à écrire
Vandercruse, Roger (dit La Croix ou Lacroix)
Datation
Vers 1770
Musée
Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
Auteur(s)
Vandercruse, Roger (dit La Croix ou Lacroix) (Paris, en 1728 - Paris, 19–05–1799), ebéniste
Dates
Vers 1770
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Exposé
Musée Cognacq-Jay, Niveau 2, Salle 5
Numéro d’inventaire
J 401

Informations détaillées

Auteur(s)
Vandercruse, Roger (dit La Croix ou Lacroix) (Paris, en 1728 - Paris, 19–05–1799), ebéniste
Anonyme, bronzier
Date de production
Vers 1770
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 73.5 cm
  • Largeur : 50.6 cm
  • Profondeur : 37.5 cm
Description

La production de Roger Vandercruse Lacroix abonde en petits meubles de ce genre, reposant sur quatre pieds triangulaires à double cambrure et tablette d'entrejambes échancrée à l'avant (cf. Néto, Isabelle, "Le Mobilier", Paris, Paris-Musées, 2001, p.76). Cette table-écritoire ouvre à un tiroir en ceinture renfermant un pupitre gainé d'un tissu moiré bleu, qui coulisse sur l'arrière et est aménagé, dans sa partie droite, de trois compartiments pour l'encrier, la poudre à sécher l'encre et la boîte à éponges.

Marques, inscriptions, poinçons
Estampille - Estampille sous le côté gauche du corps central : (R.V.L.C.)
Poinçon de jurande - Poinçon de jurande sous le côté gauche du corps central : (JME)
Inscription - Inscription au crayon, sous le tiroir : "120 Livres/rien moins"
Description iconographique

Le centre du plateau et de la tablette d'entrejambes est orné d'un motif de rosace feuillagée à cinq branches pivotantes typique de Roger Vandercruse Lacroix. Plus rare en revanche est le décor marqueté en filets de bois teintés verts et jaunes évoquant les tissus rayés façon ottoman et également la marqueterie de paille. On retrouve ces motifs sur d'autres meubles de cet ébéniste (cf. Néto, Isabelle, "Le Mobilier", Paris, Paris-Musées, 2001, p.76-77).

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1928
Numéro d’inventaire
J 401
Exposé
Musée Cognacq-Jay, Niveau 2, Salle 5

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page