Tabatière

Zoom
Voir tous les visuels (4)
Tabatière
Tabatière en or ciselé et émaillé avec un émail peint d'après "la Vengeance de l'Amour" d'Angelika Kauffmann et un décor imitant l'agate herborisée. Détail du dessous. Orfèvre inconnu. IVème quart du XVIIIème siècle. Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Carole Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Tabatière en or ciselé et émaillé avec un émail peint d'après "la Vengeance de l'Amour" d'Angelica Kauffmann et un décor imitant l'agate herborisée. Orfèvre inconnu. IVème quart du XVIIIème siècle. Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Carole Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Tabatière en or ciselé et émaillé avec un émail peint d'après "la Vengeance de l'Amour" d'Angelika Kauffmann et un décor imitant l'agate herborisée. Détail de poinçons. Orfèvre inconnu. IVème quart du XVIIIème siècle. Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Carole Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Tabatière en or ciselé et émaillé avec un émail peint d'après "la Vengeance de l'Amour" d'Angelica Kauffmann et un décor imitant l'agate herborisée. Détail du dessus. Orfèvre inconnu. IVème quart du XVIIIème siècle. Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Carole Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (4)
Tabatière
Jordan et Theremin
Datation
Vers 1780
Musée
Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
Auteur(s)
Attribué à Jordan et Theremin, orfèvre
Dates
Vers 1780
Datation en siècle
Dénomination(s)
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Numéro d’inventaire
J472

Informations détaillées

Auteur(s)
Attribué à Jordan et Theremin, orfèvre
Anonyme, emailleur
Kauffman, Angelica (Coire, 30–10–1740 - Rome, 05–11–1807), auteur du modèle
Date de production
Vers 1780
Datation en siècle
Dénomination(s)
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 3 cm
  • Largeur : 7.7 cm
  • Profondeur : 5.6 cm
  • Poids (type dimension) : 148.6 g
Description

Boîte ovale. Couvercle monté à charnière orné d'une miniature.

Marques, inscriptions, poinçons
Poinçon - (J couronné) et (T couronné)
Poinçon - Poinçon imitant le poinçon de charge de Jean-Jacques Prévost : (une branche de laurier et une palme s'entrelaçant et se refermant)
Poinçon - Poinçon du XIXème siècle : (deux têtes d'aigles)
Numéro - Sur la gorge, numéro gravé : "n°175"
Inscription - Sur la gorge, une inscription, à peine lisible : "2439 m p t" et "14 [?] 44 [?] K, R [?]"
Numéro de délivrance du legs - A l'encre rouge : "H. 344"
Description iconographique

Cette boîte est décorée de dessins brun violacé, représentant des branchages et des arbres, imitant les herborisations dans l'agate. Elle est ornée de moulures en or ciselé : sur fond d'or sablé se détachent de petites feuilles en émail translucide vert, des baies en émail translucide rouge et de petits médaillons imitant l'agate herborisée. La miniature figurant sur le couvercle reprend une composition d'Angelica Kauffmann, "La Vengeance de l'Amour", gravée par Gabriel Skorodomoff vers 1777-1779.

Commentaire historique

Après 1779, François-Claude Theremin fonda une importante "fabrique de jouaillerie et de bijouterie" à Berlin, en association avec les frères André et Jean-Louis Jordan. Vers 1794, il rejoignit son frère Pierre Theremin. Ils pourraient avoir marqué leur production des poinçons "J" couronné et "T" couronné que l'on retrouve sur cette boîte (cf. Los Llanos, José de, Grégoire, Christiane, "Boîtes en or et objets de vertu", Paris, Paris-Musées, 2011, p.194).

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1928
Numéro d’inventaire
J472

Prolongement

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Lieu d'exécution / réalisation

Retour vers le haut de page