Guéridon en athénienne

Zoom
Voir tous les visuels (2)
Guéridon en athénienne
Claude Charles Saunier. "Guéridon en forme d'athénienne en chêne, tablette d'entrejambes et socle triangulaire, plateau en laque noire à décor floral, bronzes dorés, (vue d'ensemble sur fond clair). Bois, laque et bronze, 1775-1780. Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Claude Charles Saunier. "Guéridon en forme d'athénienne en chêne, tablette d'entrejambes et socle triangulaire, plateau en laque noire à décor floral, bronzes dorés, (vue en surplomb du plateau). Bois, laque et bronze, vers 1775-1780. Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Guéridon en athénienne
Saunier, Claude-Charles
Datation
Entre 1775 et 1780
Musée
Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
Auteur(s)
Saunier, Claude-Charles (en 1735 - 16–08–1807), ebéniste
Dates
Entre 1775 et 1780
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
J 364

Informations détaillées

Auteur(s)
Saunier, Claude-Charles (en 1735 - 16–08–1807), ebéniste
Anonyme, bronzier
Autre titre :
Paire de guéridons en athénienne (titre de l'ensemble) (Titre de l'ensemble)
Date de production
Entre 1775 et 1780
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 84 cm
  • Diamètre : 30.7 cm
Dimensions - Socle
  • Largeur : 40.5 cm
Description

Guéridon en athénienne, d'une paire (voir aussi inv. J 365 - n° d'objet COGJ365). Les guéridons en athénienne qui composent cette paire ont des dimensions identiques. Les pieds convexes, reliés à la tablette d'entrejambes circulaire, deviennent concaves et se terminent en grecques sur un socle de forme triangulaire à pans coupés. Les plateaux circulaires sont recouverts de laque noir de Coromandel. Ils remplacent peut-être d'autres décors, par exemple des plaques en porcelaine de Sèvres.Ce genre de petit meuble, inspiré par les trépieds antiques découverts dans les ruines d'Herculanum et de Pompéi, apparaît dans l'ameublement vers 1773 (cf. Dacié, Emile, "L'Athénienne et son inventeur", "Gazette des beaux-arts", 8 septembre 1932, p.116). Ce meuble obtient alors un vif succès.

Marques, inscriptions, poinçons
Estampille - Estampille sous une traverse du socle : (SAUNIER)
Poinçon de jurande - Poinçon de jurande sous une traverse du socle : (JME)
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1928
Numéro d’inventaire
J 364

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page