Drageoir en forme de tatou

Zoom
5 visuels Voir
Drageoir en forme de tatou
Drageoir en forme de tatou. Porcelaine montée en or. 1730-1770. Paris, musée Cognacq-Jay.Paris Musées / Musée Cognacq-Jay. Photo Françoise Cochennec et Alexandra Llaurency
X
Zoom
"Drageoir en forme de tatou, en porcelaine montée en or." Porcelaine et or. 1730-1770. Paris, musée Cognacq-Jay.Paris Musées / Musée Cognacq-Jay. Photo Françoise Cochennec et Alexandra Llaurency
X
Zoom
"Drageoir en forme de tatou, en porcelaine montée en or." Porcelaine et or. 1730-1770. Paris, musée Cognacq-Jay.Paris Musées / Musée Cognacq-Jay. Photo Françoise Cochennec et Alexandra Llaurency
X
Zoom
"Drageoir en forme de tatou, en porcelaine montée en or." Porcelaine et or. 1730-1770. Paris, musée Cognacq-Jay.Paris Musées / Musée Cognacq-Jay. Photo Françoise Cochennec et Alexandra Llaurency
X
Zoom
"Drageoir en forme de tatou, en porcelaine montée en or." Porcelaine et or. 1730-1770. Paris, musée Cognacq-Jay.Paris Musées / Musée Cognacq-Jay. Photo Françoise Cochennec et Alexandra Llaurency
X
Zoom
Autres visuels (5)
Drageoir en forme de tatou
Manufacture de Saint-Cloud
Datation
Vers 1750
Musée
Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
Auteur(s)
Dates
Vers 1750
Datation en siècle
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Exposé
Musée Cognacq-Jay, Niveau 2, Salle 8
Numéro d’inventaire
J 552

Informations détaillées

Auteur(s)
Anonyme, orfèvre
Date de production
Vers 1750
Datation en siècle
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 5.1 cm
  • Largeur : 5.8 cm
  • Profondeur : 4.4 cm
  • Poids (type dimension) : 91.6 g
Description

Boîte en forme de tatou en porcelaine tendre, yeux en rubis. Monture en or. Couvercle en agate monté à charnière.

Marques, inscriptions, poinçons
Poinçon - Poinçon du XIXème siècle : (un hibou)
Description iconographique

Ce type de boîte tirait son inspiration des récits rapportés par les voyageurs de retour de Chine et notamment de leurs descriptions d'animaux exotiques, tels que le tatou à la fascinante carapace. On parle traditionnellement d'objet en forme de tatou mais l'animal ici figuré est traité en réalité avec fantaisie.

Commentaire historique

Au XVIIIème siècle, on trouve toute une production de boîtes zoomorphes en porcelaine aussi bien qu'en pierre dure. Les orfèvres exécutaient les montures et sertissaient les couvercles, souvent en pierre dure, et les fixaient à l'objet en ronde-bosse. Ces boîtes étaient vendues par les marchands merciers. En France, plusieurs manufactures en fabriquèrent, notamment celles de Chantilly, Mennecy et Saint-Cloud. C'est sans doute des ateliers de cette dernière que provient ce drageoir en forme de tatou (cf. Los Llanos, José de, Grégoire, Christiane, "Boîtes en or et objets de vertu", Paris, Paris-Musées, 2011, p.272).

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1928
Numéro d’inventaire
J 552
Exposé
Musée Cognacq-Jay, Niveau 2, Salle 8

Prolongement

Prolongement

Indexation

Artiste / Auteur

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Matériaux et techniques

Lieu d'exécution / réalisation

Retour vers le haut de page