Bureau plat, dit "de milieu", à marqueterie de Boulle

Zoom
2 visuels Voir
Bureau plat, dit "de milieu", à marqueterie de Boulle
"Bureau plat, dit de milieu, à marqueterie d'André-Charles Boulle, en chêne, noyer et sapin, plateau en acajou avec placage d'ébène, marqueterie à décor floral et arabesques, bronzes dorés, dessus garni de cuir (vue d'ensemble sur fond clair)". Bois, cuir et bronze, vers 1725. Paris, musée Cognacq-Jay.© P. Ladet, P. Pierrain / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
"Bureau plat, dit de milieu, à marqueterie d'André Charles Boulle, en chêne, noyer et sapin, plateau en acajou avec placage d'ébène, marqueterie à décor floral et arabesques, bronzes dorés, dessus garni de cuir (détail d'un côté latéral). Bois, bronze et cuir, vers 1725. Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Philippe Ladet / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Bureau plat, dit "de milieu", à marqueterie de Boulle
Anonyme
Datation
Vers 1725
Musée
Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
Auteur(s)
Dates
Vers 1725
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Exposé
Musée Cognacq-Jay, Niveau 1, Salle 4
Numéro d’inventaire
J 358
Bureau plat, dit "de milieu", à marqueterie de Boulle

Informations détaillées

Auteur(s)
Anonyme, ebéniste
Date de production
Vers 1725
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 84 cm
  • Largeur : 190 cm
  • Profondeur : 75 cm
Description

Décoré sur ses quatre faces, ce grand bureau non estampillé, conçu pour être placé au centre d'une pièce, est dit " de milieu". Sa structure est tripartite avec une partie centrale à un seul tiroir et des côtés identiques, à deux tiroirs superposés. Les façades antérieure et postérieure, où les tiroirs ne sont que simulés, se répondent rigoureusement. Les pieds se caractérisent par une forte cambrure.On retrouve sur ce meuble un certain nombre d'éléments inhabituels sur un bureau tels que, par exemple, l'étroitesse du plateau et la large bordure de marqueterie qui ceint le cuir, rendant l'écritoire incommode. Seule la transformation d'un meuble qui était au départ une commode, en bureau, en fournirait l'explication. La partie centrale aurait été ainsi rajoutée au XIXème siècle et le plateau refait à partir d'éléments de remplois de la marqueterie d'origine (cf. Néto, Isabelle, "Le Mobilier", Paris, Paris-Musées, 2001, p.61).

Description iconographique

La riche marqueterie en contrepartie à décor de fleurs et d'arabesques qui orne la devanture des tiroirs, les côtés, les courbures des caissons et les pieds, porte le nom de "Boulle", en référence au célèbre ébéniste de Louis XIV, André-Charles Boulle, maître de la marqueterie d'écaille et de cuivre.

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1928
Numéro d’inventaire
J 358
Exposé
Musée Cognacq-Jay, Niveau 1, Salle 4

Indexation

Artiste / Auteur

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page