Boîte

Zoom
Voir tous les visuels (7)
Boîte
Tabatière en or ciselé et émaillé ornée de jeux d'enfants, émaux peints en grisailles, l'un d'après l'Automne de Boucher, par François-Etienne Perichon (maître en 1762). 12 juillet 1765 / 11 juillet 1766. Paris, musée Cognacq-Jay.© F. Cochennec, C. Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Tabatière en or ciselé et émaillé ornée de jeux d'enfants, émaux peints en grisailles, l'un d'après l'Automne de Boucher, par François-Etienne Perichon (maître en 1762). 12 juillet 1765 / 11 juillet 1766. Paris, musée Cognacq-Jay.© F. Cochennec, C. Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Tabatière en or ciselé et émaillé ornée de jeux d'enfants, émaux peints en grisailles, l'un d'après l'Automne de Boucher, par François-Etienne Perichon (maître en 1762). 12 juillet 1765 / 11 juillet 1766. Paris, musée Cognacq-Jay.© F. Cochennec, C. Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Tabatière en or ciselé et émaillé ornée de jeux d'enfants, émaux peints en grisailles, l'un d'après l'Automne de Boucher, par François-Etienne Perichon (maître en 1762). 12 juillet 1765 / 11 juillet 1766. Paris, musée Cognacq-Jay.© F. Cochennec, C. Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Tabatière en or ciselé et émaillé ornée de jeux d'enfants, émaux peints en grisailles, l'un d'après l'Automne de Boucher, par François-Etienne Perichon (maître en 1762). 12 juillet 1765 / 11 juillet 1766. Paris, musée Cognacq-Jay.© F. Cochennec, C. Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Tabatière en or ciselé et émaillé ornée de jeux d'enfants, émaux peints en grisailles, l'un d'après l'Automne de Boucher, par François-Etienne Perichon (maître en 1762). 12 juillet 1765 / 11 juillet 1766. Paris, musée Cognacq-Jay.© F. Cochennec, C. Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Henri Delobbel (maître en 1756). Boîte en or ciselé et émaillé en plein avec des scènes chinoises inspirées de Boucher. 1761-1762.© F. Cochennec, C. Rabourdin / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (7)
Boîte
Perichon, François-Etienne
Datation
Entre 1765 et 1766
Musée
Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
Auteur(s)
Perichon, François-Etienne (avant 1750 - en 1781), orfèvre
Dates
Entre 1765 et 1766
Datation en siècle
Dénomination(s)
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Exposé
Musée Cognacq-Jay, Niveau 3, Salle 14
Numéro d’inventaire
J479

Informations détaillées

Auteur(s)
Perichon, François-Etienne (avant 1750 - en 1781), orfèvre
Anonyme, emailleur
Boucher, François (Paris, 29–09–1703 - Paris, 30–05–1770), auteur du modèle
Date de production
Entre 1765 et 1766
Datation en siècle
Dénomination(s)
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 3.8 cm
  • Largeur : 7.1 cm
  • Profondeur : 5.4 cm
  • Poids (type dimension) : 128.7 g
Description

Boîte ovale émaillée en plein.

Marques, inscriptions, poinçons
Poinçon de maître - Poinçon de François-Etienne Périchon
Poinçon de charge - Poinçon de Jean-Jacques Prévost
Poinçon de décharge - Poinçon de Jean-Jacques Prévost
Poinçon - Contremarque de Jean-Baptiste Fouache et Julien Alaterre
Poinçon de jurande - (B)
Poinçon - Poinçon du XIXème siècle : (deux hiboux)
Numéro de délivrance du legs - A l'encre rouge : "H. 83"
Description iconographique

Cette boîte est émaillée en plein de scènes représentant des jeux d'enfants, traitées dans une grisaille d'un ton lumineux sur fond rose. Ces peintures en émail ne sont pas signées et leur style ne permet pas de les attribuer à un artiste. La scène ornant le couvercle reproduit assez fidèlement "L'Automne" de François Boucher, composition qui fut gravée en contrepartie, à l'eau-forte et au burin, par Claude Duflos (une épreuve au musée du Louvre, département des Arts graphiques, collection Edmond de Rothschild, inv. 6017 L.R.). Les autres s'inspirent plus librement de ces jeux d'enfants mettant en scène l'Amour, qui, comme les bacchanales enfantines, furent le sujet de maintes sculptures et peintures, en particulier de Boucher. Les amours du dessous s'essaient eux-mêmes à la peinture et à la sculpture. Un décor en or ciselé, s'enlevant sur fond d'or amati, encadre ces scènes. Il se compose de motifs déjà néoclassiques : entrelacs, guirlandes de laurier et chutes de feuillage, rosaces de feuilles, canaux ou encore pilastres.

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1928
Numéro d’inventaire
J479
Exposé
Musée Cognacq-Jay, Niveau 3, Salle 14

Prolongement

Indexation

Lieu d'exécution / réalisation

Retour vers le haut de page