Visiter les Malades.

Zoom
Voir tous les visuels (2)
Visiter les Malades.
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Abraham Bosse (1602-1676). "Visiter les malades". Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Visiter les Malades.
Bosse, Abraham
Datation
Vers 1635
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Auteur(s)
Bosse, Abraham (Tours, vers 1604 - Paris, 14–02–1676), graveur
Dates
Vers 1635
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
G.102

Informations détaillées

Auteur(s)
Bosse, Abraham (Tours, vers 1604 - Paris, 14–02–1676), graveur
Bosse, Abraham (Tours, vers 1604 - Paris, 14–02–1676), dessinateur
Poilly, editeur
Autre titre :
Les oeuvres de miséricorde : visiter les malades (Titre factice)
Date de production
Vers 1635
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Trait carré
  • Hauteur : 21.5 cm
  • Largeur : 31.6 cm
Description

Planche 5 d'une suite de sept planches intitulée "Les oeuvres de miséricorde".

Marques, inscriptions, poinçons
Lettre - Au recto, en bas, imprimée à l'encre : "Visiter les Malades." ; "ID Poilly excud avec Privilege du Roy.".
Légende - Au recto, en bas, imprimée à l'encre, vers : "Est-il quelque Barbare, à qui ne persuade / D'auoir pour son Prochain vne sainte amitié / Ce Pauure, dans son lict Languissant, et malade, / Qui les cours les plus durs peut fléchir de pitié ? // Tandis qu'apesanty des foiblesses humaines, / Il cede à tant de maux, qu'on luy voit endurer, / Sa femme, et ses Enfans, au milieu de ses peines, / Ne cessent de gemir, de pleindre, et de pleurer. // Le Ciel inspire alors aux Ames equitables / Vn genereux desir de s'employer pour luy ; / Et fait qu'en l'assistant de leurs soins charitables, / Ils tâchent de guerir son mal et son ennuy. // Chrestien, cela t'apprend, que si d'vn franc courage / Tu secours ton Prochain, de biens abandonné ; / Tu receuras le double, et cent fois dauantage, / De la main de Celuy par qui tout est donné.".
Tampon - Au recto, en bas à droite, à l'encre rouge : "VILLE / DE / PARIS" (Cf. Lugt suppl. 2012c).
Tampon - Au recto, en bas à gauche, à l'encre noire : "CARNAVALET"
Numéro d'inventaire - Au recto, en bas à droite, à l'encre noire : "R.G: 102"
Description iconographique

Dans un intérieur pauvre orné cependant de deux estampes, dont l'une est un Moïse avec les tables de la Loi et l'autre un cavalier et un fantassin dans un paysage), un grabataire malade reçoit la visite de gens charitables. Charité. Mobilier XVIIe siècle. Mode XVIIe siècle. Enfants. Jeux.

Date d’acquisition
061886
Numéro d’inventaire
G.102
Fait partie de

Prolongement

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page