Tête de femme à l'antique de profil à droite

Zoom
Voir tous les visuels (2)
Tête de femme à l'antique de profil à droite
Philibert-Louis Debucourt (1755-1832). "Recueil de têtes et coiffures modernes". Gravure (manière de crayon, aquatinte). Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Autres visuels (2)
Tête de femme à l'antique de profil à droite
Debucourt, Philibert Louis
Datation
Entre 1801 et 1804
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Auteur(s)
Debucourt, Philibert Louis (Paris, 13–02–1755 - Paris, 22–09–1832), graveur
Dates
Entre 1801 et 1804
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Numéro d’inventaire
G.3900
Tête de femme à l'antique de profil à droite

Informations détaillées

Auteur(s)
Debucourt, Philibert Louis (Paris, 13–02–1755 - Paris, 22–09–1832), graveur
Debucourt, Philibert Louis (Paris, 13–02–1755 - Paris, 22–09–1832), dessinateur
Date de production
Entre 1801 et 1804
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 17 cm
  • Largeur : 10.5 cm
Description

Planche n°6 d'une suite de sept planches intitulée "Recueil de têtes et coiffures modernes à l'usage de jeunes personnes qui dessinent".

Marques, inscriptions, poinçons
Signature de l'exécutant - Au recto, en bas à droite, imprimée : "D.B.".
Numéro - Au recto sur le montage, en bas à gauche, au crayon : "n°6"
Tampon - Au recto, en bas à gauche, à l'encre noire : "CARNAVALET" (Lugt 432d)
Marque de collection - Au recto, en bas à droite, à l'encre rouge : "LEGS AMEDEE BERGER / 1881 / VILLE / DE / PARIS" (Lugt suppl. 232a)
Numéro d'inventaire - Au recto, en bas à droite, à l'encre noire : "RG 3900".
Description iconographique

Tête de femme à l'antique, de profil à droite, coiffée d'un bonnet avec draperie retombant à droite, une tresse de cheveux est nouée au-dessus de la tête, par-dessus le bonnet. Boucles d'oreilles.

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1881
Numéro d’inventaire
G.3900

Indexation

Retour vers le haut de page