Révolution française. Fusillade au faubourg Saint-Antoine, le 28 avril 1789, 4ème arrondissement

Zoom
Voir tous les visuels (2)
Révolution française. Fusillade au faubourg Saint-Antoine, le 28 avril 1789, 4ème arrondissement
Georges Louis Pélicier/ Claude Niquet. "Affaire Réveillon© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Georges Louis Pelicier et Claude Niquet (1770-1832). "Révolution française. Fusillade au faubourg Saint-Antoine, le 28 avril 1789. Paris (4ème arr.). Eau-forte. 1802. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Révolution française. Fusillade au faubourg Saint-Antoine, le 28 avril 1789, 4ème arrondissement
Girardet, Abraham
Datation
En 1794
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Auteur(s)
Girardet, Abraham (Le Locle, 30–11–1764 - Paris, 02–01–1823), dessinateur
Dates
En 1794
Numéro d’inventaire
G.27632
Révolution française. Fusillade au faubourg Saint-Antoine, le 28 avril 1789, 4ème arrondissement

Informations détaillées

Auteur(s)
Girardet, Abraham (Le Locle, 30–11–1764 - Paris, 02–01–1823), dessinateur
Veny, dessinateur
Niquet, Claude (dit l'aîné) (vers 1770 - après 1831), graveur
Autre titre :
FUSILLADE AU FAUXBOURG ST. ANTOINE, Le 28 Avril 1789. (Titre inscrit (lettre))
Date de production
En 1794
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 24.7 cm
  • Largeur : 32.3 cm
Dimensions - Montage ancien
  • Hauteur : 32.6 cm
  • Largeur : 49.8 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Lettre - Au recto de la gravure, en bas, sous le trait carré, imprimé à l'encre noire : "FUSILLADE AU FAUXBOURG ST. ANTOINE, / Le 28 Avril 1789 [le "ST." est en exposant]". \ Inscription à l'encre
Lettre - Au recto de la gravure, en bas, sous le trait carré, imprimé à l'encre noire : "Après le pillage de la Maison de la Manufacture de Réveillon, les gardes françaises et suisses qui s'avançoient dans le fauxbourg pour en chasser les brigands ayant / été assaillis par une grêle de pierres et de tuiles qu'on leur lancoit du haut de différentes Maisons ; firent feu sur les assaillans dont ils firent un grand carnage". \ Inscription à l'encre
Inscription concernant l'auteur - Au recto de la gravure, en bas à gauche, sous le trait carré, imprimé à l'encre noire : "Dessiné par Vény et Girardet.". \ Inscription à l'encre
Inscription concernant l'auteur - Au recto de la gravure, en bas à droite, sous le trait carré, imprimé à l'encre noire "Gravé à l'eau-forte par Pélicier et terminé Cl. Niquet.". \ Inscription à l'encre
Tampon - Au recto de la gravure, en bas à droite, tampon ovale à l'encre violette : "VILLE / DE / PARIS" (Cf. Lugt suppl. 2012). \ impression
Inscription - Au recto de la gravure, sur la feuille, en haut à droite, imprimé à l'encre noire : "nº.9". \ Inscription à l'encre
Description iconographique

Révolution française. Fusillade au faubourg Saint-Antoine, le 28 avril 1789, 4ème arrondissement. Scène historique. Maison angle de la rue Saint-Bernard, la rue de Montreuil, la barrière du Trône. Cavaliers (hommes, chevaux), gardes françaises, Royal-Cravatte, uniformes militaires avec tricornes, massacre des manifestants (ouvriers).

Commentaire historique

Le 27 avril 1789, suite aux déclarations de monsieur Réveillon sur la baisse des salaires, des ouvriers manifestent devant sa manufacture. Un régiment de Royale-Cravatte protégeant l'entrée, les mutins se tourne vers la maison d'un autre Bourgeois Hanriot et la saccagent. Le lendemain, le 28 avril, les ouvriers manifestent de nouveau mais cette fois les soldats ripostent faisant un massacre de 600 à 900 personnes selon les sources. Les éditions des tableaux historiques de la Révolution française (T.H.R.F.) de 1798, 1802, 1804 se trouvent au musée Carnavalet.

Mode d'acquisition
Numéro d’inventaire
G.27632

Prolongement

Exposition(s)

Titre
La Révolution par la gravure, "les tableaux historiques de la Révolution française"
Dates
21/06/2002 - 04/11/2002
Institution
Musée de la Révolution française

Indexation

Retour vers le haut de page