Mise en liberté des modérés.

Zoom
Mise en liberté des modérés.
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
Autre visuel (1)
Mise en liberté des modérés.
Leroux, Louis-Eugène
Datation
Vers 1817 — 1857
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Auteur(s)
Leroux, Louis-Eugène (Caen, en 1807 - Paris, en 1863), graveur
Dates
Vers 1817 1857
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
G.29042
Mise en liberté des modérés.

Informations détaillées

Auteur(s)
Leroux, Louis-Eugène (Caen, en 1807 - Paris, en 1863), graveur
Scheffer, Ary (Dordrecht, 10–01–1795 - Argenteuil, 15–06–1858), auteur du modèle
Autres titres :
Révolution française. Libération des suspects par ordre de la Convention Nationale du 5 août 1794 (18 thermidor An II). (Titre factice), Août-Décembre 1794 : mise en liberté des modérés à l'intrépidité des marins français à Gibraltar (Titre de la série)
Date de production
Vers 1817 1857
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 15.4 cm
  • Largeur : 24 cm
Dimensions - Montage
  • Hauteur : 32.5 cm
  • Largeur : 50 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Inscription concernant le titre - Au recto de la planche, en bas au centre, inscription imprimée : "MISE EN LIBERTE DES MODERES". \ Impression
Tampon - Au recto de la planche en bas à droite, tampon ovale à l'encre rouge : "VILLE / DE / PARIS" (cf. Lugt sup. 2012 c : tampon apposé en 1880-1900). \ Inscription à l'encre
Inscription concernant l'auteur - Au recto de la planche en bas à gauche, inscription concernant l'auteur, imprimée à l'encre noire : "Ary Scheffer del." ; à droite : "Leroux Sc." \ Impression
Numéro d'inventaire - Au recto de la gravure, en bas à droite, manuscrit au crayon gras : "G.29042". \ Inscription au crayon
Inscription - Au recto de la gravure, en haut à gauche, manuscrit au caryon : "131". \ Inscription au crayon
Description iconographique

Révolution française. Libération des suspects par ordre de la Convention Nationale du 5 août 1794 (18 thermidor An 2). Scène de genre, paysage urbain, mode, citoyens, prisoniers, famille, femmes, enfants, retrouvailles, embrassades, architecture carcérale, façade, fenêtre, arcades, grilles, colonne, réverbère, lanterne, chien.

Commentaire historique

La Convention décide le 5 août 1794 de faire libérer tous les prisoniers contre lesquels ne pèse aucune charge. Pendant 5 jours, environ 500 prisoniers seront relâchés à Paris. Une suite d'estampe : Histoire de la Révolution française (100 sujets) gravée d'après Henri et Ary Scheffer, puis Johannot. Cf. Béraldi, les graveurs du XIXème siècle, t.12, p.14, nº17. Cf. Catalogue BNF Opaline : mention de la même planche, exécutée par Norvins d'après Raffet (Bnf Est. DC-189(11) - Fol.

Mode d'acquisition
Numéro d’inventaire
G.29042

Indexation

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page