Le Cabaret du Père Lunette, rue des Anglais

Zoom
Le Cabaret du Père Lunette, rue des Anglais
Paul Schaan. "Le cabaret du Père Lunette, rue des Anglais". Huile sur toile, 1906. Paris, musée Carnavalet.© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Le Cabaret du Père Lunette, rue des Anglais
Schaan, Paul
Datation
En 05–1906
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Auteur(s)
Schaan, Paul (Saint-Pétersbourg, 1860 - Fontainebleau, 1924), peintre
Dates
En 051906
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Numéro d’inventaire
P593
Le Cabaret du Père Lunette, rue des Anglais

Informations détaillées

Auteur(s)
Schaan, Paul (Saint-Pétersbourg, 1860 - Fontainebleau, 1924), peintre
Date de production
En 051906
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Marques, inscriptions, poinçons
Date et signature - Au recto, en bas à gauche : "P. Schaan / Mai 1906 / Rue des Anglais".
Inscription concernant l'auteur - Au revers, sur le châssis : "P. Schaan / à Etiolles Seine et Oise"
Commentaire historique

Le « Père Lunette » fut, à la fin du XIXe siècle et jusqu’à sa fermeture en 1909, l’un des débits de boissons les plus célèbres du Paris « canaille ». Fréquenté par les ivrognes et les désœuvrés du quartier Maubert, il avait la réputation d’être mal famé et, à ce titre, malgré l’exiguïté des lieux, était souvent visité par des hôtes prestigieux (prince de Galles, grands-ducs russes, roi d’Italie, roi d’Espagne, etc.), qui, escortés pour l’occasion par deux inspecteurs de la Sûreté, avait l’illusion d’avoir fréquenté les bas-fonds de Paris. La salle du fond, dite le « Sénat », était célèbre pour les peintures murales, caricatures politiques et compositions plus ou moins scabreuses, qui ornaient ses murs, souvent renouvelés ou complétés par les habitués. On y reconnaissait Gambetta, Jules Ferry, Louise Michel, Victor Hugo, le prince Napoléon, Zola, le général Boulanger, etc.

Date d’acquisition
1906
Numéro d’inventaire
P593

Indexation

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Retour vers le haut de page