Console des Célestins

Zoom
4 visuels Voir
CC0Télécharger
Console des Célestins
Console des Célestins. Face principale vue du dessous. Pierre. France, 1380-1420. Paris, musée Carnavalet.Paris Musées / Musée Carnavalet. Photo Stéphane Piera
X
Zoom
Console des Célestins. Face principale vue du dessous. Pierre. Anonyme. France, 1380-1420. Paris, musée Carnavalet.Paris Musées / Musée Carnavalet. Photo Stéphane Piera
X
Zoom
Console des Célestins. Face principale vue du dessous. Pierre. Anonyme. France, 1380-1420. Paris, musée Carnavalet.Paris Musées / Musée Carnavalet. Photo Stéphane Piera
X
Zoom
Anonyme. Console de l'ancien couvent des Célestins avec deux anges agenouillés soutenant un écu, vers 1400 (cat. 15). Vue de face, cliché de 1979. Pierre. Paris, musée Carnavalet.CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
Autres visuels (4)
Console des Célestins
Datation
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
AP142

Informations détaillées

Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Date de découverte
En 1911
Lieu de découverte
Commentaire sur le lieu de découverte

4e arrondissementProvient de l'ancien couvent des Célestins, rue du Petit Musc. Fouilles pour l'édification de maisons de rapport, entre le boulevard Henri-IV, la rue Jules-Cousin et la rue du Petit-Musc, au nord de l'ancienne église. La sculpture ser trouvait dans un mur en moellons antérieur à la Révolution, et donc n'a pas appartenu à l'église de Célestins mais à un bâtiment annexe.

Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 45 cm
  • Longueur : 40 cm
  • Epaisseur : 50 cm
Description

Elément de sculpture architecturale : console ayant porté une statue (face supérieure plate, face arrière prise dans le mur et les autres côtés sculptés). La partie inférieure de l'écu manque.

Marques, inscriptions, poinçons
Numéro d'inventaire - Sur l'abaque côté dextre : "AP142".
Inscription - En lettres gothiques, sur la face et sur les côtés en pan coupé de l'abaque "Saint Sulpice, archevesque de Bourges et primat de Acquitaine".
Description iconographique

Deux anges agenouillés ou volant soutiennent un écu. Sur celui-ci, une croix latine : à l'intersection de ses bras, une hostie marquée d'une croix grecque ; sur la croix, le titulus. Devant la croix, un coeur entouré d'une couronne d'épines. Le contexte iconographique du coeur de Jésus est rare à l'époque, mais correspond au courant mystique de l'époque de Louis d'Orléans et Philippe de Mézières, tous deux très attachés au couvent des Célestins où a été découverte cette sculpture.

Commentaire historique

Le style des anges correspond à la recherche d'élégance qui marque l'époque de Charles VI et le style gothique international.

Mode d'acquisition
Numéro d’inventaire
AP142

Prolongement

Prolongement

Lié à Archive / Œuvre

Œuvre en rapport

Exposition(s)

Titre
Paris 1400, les arts sous Charles VI (Paris)
Dates
22/03/2004 - 12/07/2004
Institution
Musée du Louvre (Paris)

Indexation

Type(s) d'objet(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page