Panneau composite chantourné vert et noir

Zoom
Voir tous les visuels (7)
Panneau composite chantourné vert et noir
Victor Hugo (1802-1885), écrivain français. Salon Chinois, décor provenant de la maison de Juliette Drouet à Guernesey. Mur Ouest. Panneau décoratif en bois peint et chantourné et gravé vert, rouge, noir et or. Bois Gravé polychrome. 1857-1864. Paris, Maison de Victor Hugo.© Françoise Cochennec / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Victor Hugo (1802-1885), écrivain français. Salon Chinois, décor provenant de la maison de Juliette Drouet à Guernesey. Mur Ouest. Console en bois gravé et décor chantourné aux tiges fleuries. Bois Gravé polychrome Céramique. 1857-1864. Paris, Maison de Victor Hugo.© Françoise Cochennec / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Victor Hugo (1802-1885), écrivain français. Salon Chinois, décor provenant de la maison de Juliette Drouet à Guernesey. Mur Ouest. Console en bois gravé et vase balustre chinois. Bois Gravé polychrome Céramique. 1857-1864. Paris, Maison de Victor Hugo.© Françoise Cochennec / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Salon Chinois, décor provenant de la maison de Juliette Drouet à Guernesey. Mur Ouest. Dresseur et singe doré (détail d'un panneau décoratif). Bois Gravé polychrome. 1857-1864. Paris, Maison de Victor Hugo.© Françoise Cochennec / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Victor Hugo (1802-1885), écrivain français. Salon Chinois, décor provenant de la maison de Juliette Drouet à Guernesey. Mur Ouest. Dresseur et singe doré (détail d'un panneau décoratif). Bois Gravé polychrome. 1857-1864. Paris, Maison de Victor Hugo.© Françoise Cochennec / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Victor Hugo (1802-1885), écrivain français. Salon Chinois, décor provenant de la maison de Juliette Drouet à Guernesey. Mur Ouest. Chinois armé en rouge et or. Bois Gravé polychrome. 1857-1864. Paris, Maison de Victor Hugo.© Françoise Cochennec / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Salon Chinois, décor provenant de la maison de Juliette Drouet à Guernesey. Mur Ouest. Panneau décoratif avec Pantin chinois en soie. Soie peinte. 1800-1850. Paris, Maison de Victor Hugo.© Françoise Cochennec / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (7)
Panneau composite chantourné vert et noir
Hugo, Victor
Datation
Entre 1863 et 1864
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Hugo, Victor (Besançon, 26–02–1802 - Paris, 22–05–1885)
Dates
Entre 1863 et 1864
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Numéro d’inventaire
1061.1

Informations détaillées

Auteur(s)
Hugo, Victor (Besançon, 26–02–1802 - Paris, 22–05–1885)
Autre titre :
Décor de la chambre à coucher de Hauteville II, maison de Juliette Drouet à Guernesey (Titre de l'ensemble)
Date de production
Entre 1863 et 1864
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 29 cm
  • Largeur : 21 cm
  • Profondeur : 14.8 cm
Description

Oeuvres du décor de Hauteville II, rassemblées dans le Salon Chinois, Place des Vosges.Ce panneau vertical est de structure complexe: un panneau chantourné à fond vert recouvre partiellement un panneau noir et rouge décoré de fleurs d'or.Ce panneau comprend également deux soclages en relief, décorés qui forment une base pour trois oeuvres chinoises, comme si le panneau en son entier était leur écrin de présentation. Des marionnettes en soie ont été ajoutées par Victor Hugo ainsi que des personnages gravés. Enfin un panneau en bois gravé chinois (?) incrusté dans la partie verte du panneau complète l'ensemble

Description iconographique

Le dresseur de singe imaginé par Victor Hugo et représenté sur le socle est inspiré par l'art chinois. De même, les branches fleuries du haut du panneau sont inspirées par le panneau gravé chinois représentant des pins et chrysanthèmes.

Commentaire historique

Bien que ces deux panneaux (inv. n° 1061.1 et 1061.2) ne soient pas visibles sur les photographies anciennes de Hauteville II, on peut avancer l’hypothèse qu’ils faisaient partie du décor de la chambre à coucher. Cette pièce était, en effet, la seule à avoir trois fenêtres et donc deux pans de murs les séparant. Or ces deux panneaux, par leur étroitesse et leur hauteur sont les seuls, parmi ceux conservés, à pouvoir remplir cet usage. Si l’on observe attentivement la photographie prise en direction du mur Sud-Ouest de la chambre (avec le grand meuble à miroir) on parvient à identifier le relief d’une découpe située très bas qui peut correspondre à l’incrustation du panneau de laque noire. Par ailleurs, on identifie très bien en partie haute l’un des vases de la paire 1166 placé sur une console. Cette position peut correspondre à l’emplacement peint en rouge uni, propre à faire ressortir les vases. Le panneau porte bien la trace d’une console à cet endroit, mais l’originale a été remplacée par une autre (1061.5) qui se trouvait dans la salle à manger. Une autre console (1061.3) a été fixée, sans doute en 1903, au moment de l’installation des décors au musée, au milieu du panneau de laque noir qui sans doute n’en comportait pas à l’origine. Celle-ci se trouvait à l’origine sur le panneau 1045 du mur Nord-Est de la chambre. Ces deux boiseries ont une importance particulière dans la mesure où les panneaux chinois qu’elles encadrent, de laque au dessin gravé et doré, ont sans aucun doute suggéré à Victor Hugo la technique qu’il applique dans son décor.

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1903
Numéro d’inventaire
1061.1

Prolongement

Lié à Archive / Œuvre

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Retour vers le haut de page