Le Titan

Zoom
Voir tous les visuels (2)
Le Titan
Alexandre Cabanel. Le Titan. Huile sur bois. 1884. Paris, Maison de Victor Hugo.© Eric Emo / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Alexandre Cabanel (1823-1889). "Le Titan". Huile sur bois, 1884. Paris, Maison de Victor Hugo.© Eric Emo / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
La Légende des siècles (V.Hugo)
Le Titan
Cabanel, Alexandre
Datation
En 1884
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Cabanel, Alexandre (Montpellier, 28–09–1823 - Paris, 23–01–1889), peintre
Dates
En 1884
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
233

Informations détaillées

Auteur(s)
Cabanel, Alexandre (Montpellier, 28–09–1823 - Paris, 23–01–1889), peintre
Autre titre :
Modèle pour le frontispice du tome I de "La Légende des siècle" de l'"Edition Nationale", Paris, Lemonnyer et Testard (Sous-titre)
Date de production
En 1884
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 38.7 cm
  • Largeur : 25.7 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Signature - En bas, à droite "ALEX. CABANEL. 1884"
Inscription manuscrite - En bas :"Le Titan""Ayant l'immense aspect des sommets forudroyésEt la difformité sublime des décombresRegarda fixement les Olympiens sombresStupéfaits sur leur cime au fond de l'éther bleuEt leur cria, terrible : O dieux, il est un Dieu !""Victor Hugo
Etiquette - "387"
Description iconographique

Illustration du poème de Victor Hugo "Le Titan" écrit en 1875, de "La Légende des siècles" dont le programme est donné par les dernier vers du poèmes inscrits au bas de la peinture : il s'agit de lapparition du titan sur l'Olympe révélant aux dieux l'existence d'un dieu unique :" Alors le titan, grave, altier, portant les marquesDes tonnerres sur lui tant de fois essayés,Ayant l'immense aspect des sommets foudroyésEt la difformité sublime des décombres,Regarda fixement les Olympiens sombresStupéfaits sur leur cime au fond de l'éther bleu,Et leur cria, terrible : Ô dieux, il est un Dieu ! "

Commentaire historique

C'ette peinture a servi de modèle pour le frontispice, gravé en taille-douce par Achille Jacquet, du tome I de La "Légende des siècle"s, dans l'Edition Nationale, paru en 1886.Toutefois le musée conserve, dans une pochette inscrite « fumés inédits » - dans un esemble ayant trait à l’édition Hugues, où la Légende des siècles est publiée en 1885 - une épreuve gravée sur bois par Fortuné Méaulle. L'oeuvre aurait donc pu être d'abord destinée à l'édition Eugène Hugues avant d'être récupérée pour l'Edition Nationale (dont le projet était tout juste amorcé en 1884, date portée par Cabanel sur la toile) par Emile Testard qui, en 1886, la même année de parution de ce volumen, confie à Cabanel l'illustratsion de l'album "Les mois", gravé ausi par Jacquet.L'oeuvre aurait alors pu faire partie de la Collection Emile Testard éditeur qui fiut dispercée à la fin de l'entreprise éditoriale, en 1896. Son acquisition vraisemblable par Paul Meurice pour le Musée n'est pas documentée.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
1903
Numéro d’inventaire
233

Prolongement

Exposition(s)

Titre
Alexandre Cabanel, la tradition du Beau
Dates
10/07/2010 - 05/12/2010
Titre
Centenaire de la "Légende des siècles" (Paris)
Dates
01/01/1959 - 28/12/1959
Institution
Maison de Victor Hugo (Paris)

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Sujet représenté

Retour vers le haut de page