Le poète exilé

Zoom
Voir tous les visuels (6)
Le poète exilé
Deloye, Gustave Jean Baptiste. "Le poète exilé". statuette en plâtre. Paris, Maison de Victor Hugo.© Julien Vidal / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Deloye, Gustave Jean Baptiste. "Le poète exilé". statuette en plâtre. Paris, Maison de Victor Hugo.© Julien Vidal / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Deloye, Gustave Jean Baptiste. "Le poète exilé". statuette en plâtre. Paris, Maison de Victor Hugo.© Julien Vidal / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Deloye, Gustave Jean Baptiste. "Le poète exilé". statuette en plâtre. Paris, Maison de Victor Hugo.© Julien Vidal / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Deloye, Gustave Jean Baptiste. "Le poète exilé". statuette en plâtre. Paris, Maison de Victor Hugo.© Julien Vidal / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Deloye, Gustave Jean Baptiste. "Le poète exilé". statuette en plâtre. Paris, Maison de Victor Hugo.© Julien Vidal / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (6)
Portrait allégorique
Le poète exilé
Deloye, Gustave Jean Baptiste
Datation
Vers 1867 — 1896
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Deloye, Gustave Jean Baptiste (Sedan, 30–04–1848 - Paris, 15–02–1899), sculpteur
Dates
Vers 1867 1896
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
2015.0.11r

Informations détaillées

Auteur(s)
Deloye, Gustave Jean Baptiste (Sedan, 30–04–1848 - Paris, 15–02–1899), sculpteur
Date de production
Vers 1867 1896
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 54.3 cm
  • Largeur : 24 cm
  • Profondeur : 22.5 cm
Commentaire historique

Cette œuvre est à mettre en relation avec les envois du sculpteur aux salons de 1867 et 1896. En 1867, le catalogue indique : « DÉLOYE (GUSTAVE), né à Sedan (Ardennes), / Élève de MM. Jouffroy, Lemaire et Dantan / Jeune. / Rue de la Tour-d’Auvergne, 10. / 2217 – Exilé ; statue, plâtre. / « Je mêle mes fureurs aux sanglots de la lyre » / (Théodore de BANVILLE) ». Un dessin au trait, vraisemblablement de l’artiste lui-même, reproduit sur une page découpée d’une revue non identifiée (au dos de laquelle figurent des œuvres du salon de 1867) en offre une représentation (différente du plâtre du musée) : Victor Hugo qui porte des sandales antiques y est plus courbé, avec une tension plus forte du corps se retournant pour regarder par-dessus son épaule tandis que son bras droit est appuyé sur une lyre, la main tenant une plume. Il est drapé d’un manteau que le vent soulève. La légende manuscrite qui reprend la citation de Banville, y est plus explicite que celle du catalogue du salon, avec pour titre « Le poète exilé » et pour envoi : « Dédié à Victor Hugo par son très humble Gustave Déloye ». L’apparition d’une œuvre en hommage à Victor Hugo dans le cadre officiel du salon montre l’adoucissement du régime à l’égard du poète dont les œuvres pourront bientôt être rejouées au théâtre. En 1896, le catalogue du salon mentionne cette fois : "3378 DELOYE (G.), H. C., rue Mansart, 16. - Le poète exilé." Provenant de la collection Paul Beuve, collectionneur d’objets à l’effigie de Victor Hugo qui constituèrent le « musée populaire » à l’ouverture de la Maison de Victor Hugo, le plâtre du musée, plein, portant des traces de modelage est très vraisemblablement une esquisse pour la sculpture présentée du Salon.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Personne / Personnage représenté
Numéro d’inventaire
2015.0.11r

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Sujet représenté

Retour vers le haut de page