Juliette Drouet à Victor Hugo, 24 mai lundi matin 8h 1847

Zoom
Voir tous les visuels (4)
Juliette Drouet à Victor Hugo, 24 mai lundi matin 8h 1847
Juliette Drouet a Victor Hugo ; 24 mai lundi matin 8h [1847] ; Maison Victor Hugo - Paris© Maison de Victor Hugo - Hauteville House / Ville de Paris
X
Zoom
Juliette Drouet a Victor Hugo ; 24 mai lundi matin 8h [1847] ; Maison Victor Hugo - Paris© Maison de Victor Hugo - Hauteville House / Ville de Paris
X
Zoom
Juliette Drouet a Victor Hugo ; 24 mai lundi matin 8h [1847] ; Maison Victor Hugo - Paris© Maison de Victor Hugo - Hauteville House / Ville de Paris
X
Zoom
Juliette Drouet a Victor Hugo ; 24 mai lundi matin 8h [1847] ; Maison Victor Hugo - Paris© Maison de Victor Hugo - Hauteville House / Ville de Paris
X
Zoom
Autres visuels (4)
Juliette Drouet à Victor Hugo, 24 mai lundi matin 8h 1847
Drouet, Juliette (Julienne Gauvain, dite)
Datation
En 1847
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Drouet, Juliette (Julienne Gauvain, dite) (Fougères, 10–04–1806 - Paris, 11–05–1883), auteur du texte
Dates
En 1847
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Numéro d’inventaire
a7909
Juliette Drouet à Victor Hugo, 24 mai lundi matin 8h 1847

Informations détaillées

Auteur(s)
Drouet, Juliette (Julienne Gauvain, dite) (Fougères, 10–04–1806 - Paris, 11–05–1883), auteur du texte
Date de production
En 1847
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 20 cm
  • Largeur : 13.4 cm
Description

4 Feuillets

Marques, inscriptions, poinçons
Inscription - 24 mai [1847], lundi matin, 8 h.Bonjour, mon bien charmant et mon plus qu’adoré petit Toto. Bonjour et merci de ta bonne mais bien courte apparition. Je suis on ne peut pas plus fâchée et plus triste aujourd’hui de ne pouvoir pas profitera de la ravissante petite promenade que tu me proposais hier. Mais malgré le plus grand désir que j’en ai et quoique je ne me gêne pas avec la mère Lanvin il y aurait cependant quelque chose de désobligeant à faire attendre cette pauvre femme jusqu’à huit heures toute seule, après lui avoir assigné ce jour comme pouvant la recevoir sans me gêner. Si j’avais eu sa nouvelle adresse je lui aurais écrit de ne pas venir. Mais ne l’ayant pas tu vois que cela devient presque impossible à mon grand regret et très véritable chagrin. Toutes ces contrariétés successives redoublent et irritent mon mal de tête et de gorge. J’ai la tête comme dans une fournaise et la douleur de ma gorge s’étend jusque dans mon oreille gauche. Du reste je n’espère pas [deux mots illis.] soigner avant huit ou dix jours. Maintenant en attendant, et pour t’obéir, je viens de faire faire de la petite centauréeb et puis je t’adore.JulietteMVH, α 7909Transcription de Nicole Savya) « profité ».b) « cintaurée ».
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
01121967
Numéro d’inventaire
a7909

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Retour vers le haut de page