Il lui ferma les yeux

Zoom
Il lui ferma les yeux
Emile-Antoine Bayard (1837-1891). Il lui ferma les yeux. Illustration pour l'éditon Hugues du roman de Victor Hugo « Les Misérables ». Fusain sur papier. 1879-1880. Paris, Maison de Victor Hugo.© Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Les Misérables (V.Hugo)
Il lui ferma les yeux
Bayard, Emile-Antoine
Datation
Entre 1879 et 1880
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Bayard, Emile-Antoine (La Ferté-sous-Jouarre, 02–11–1837 - Le Caire, 12–1891), dessinateur
Dates
Entre 1879 et 1880
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Numéro d’inventaire
461

Informations détaillées

Auteur(s)
Bayard, Emile-Antoine (La Ferté-sous-Jouarre, 02–11–1837 - Le Caire, 12–1891), dessinateur
Autres titres :
M. Madeleine fermant les yeux de Fantine (Titre ancien (périmé)), Illustration pour "Les Misérables" dans l'edition Hugues (Sous-titre)
Date de production
Entre 1879 et 1880
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 45.5 cm
  • Largeur : 31 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Signature
Description iconographique

Illustration pour l'éditon Hugues du roman de Victor Hugo « Les Misérables », 1ère partie, "Fantine", livre 8e, "Contre-coup", chapitre 4, "L'autorité reprend ses droits", ce dessin se rapporte à la scène suivante :" Jean Valjean, sa barre de fer au poing, marcha lentement vers le lit de Fantine. Quand il y fut parvenu, il se retourna, et dit à Javert d’une voix qu’on entendait à peine :— Je ne vous conseille pas de me déranger en ce moment.Ce qui est certain, c’est que Javert tremblait.Il eut l’idée d’aller appeler la garde, mais Jean Valjean pouvait profiter de cette minute pour s’évader. Il resta donc, saisit sa canne par le petit bout, et s’adossa au chambranle de la porte sans quitter du regard Jean Valjean.Jean Valjean posa son coude sur la pomme du chevet du lit et son front sur sa main, et se mit à contempler Fantine immobile et étendue. Il demeura ainsi, absorbé, muet, et ne songeant évidemment plus à aucune chose de cette vie. Il n’y avait plus rien sur son visage et dans son attitude qu’une inexprimable pitié. Après quelques instants de cette rêverie, il se pencha vers Fantine et lui parla à voix basse.Que lui dit-il ? Que pouvait dire cet homme qui était réprouvé, à cette femme qui était morte ? Qu’était-ce que ces paroles ? Personne sur la terre ne les a entendues. La morte les entendit-elle ? Il y a des illusions touchantes qui sont peut-être des réalités sublimes. Ce qui est hors de doute, c’est que la sœur Simplice, unique témoin de la chose qui se passait, a souvent raconté qu’au moment où Jean Valjean parla à l’oreille de Fantine, elle vit distinctement poindre un ineffable sourire sur ces lèvres pâles et dans ces prunelles vagues, pleines de l’étonnement du tombeau.Jean Valjean prit dans ses deux mains la tête de Fantine et l’arrangea sur l’oreiller comme une mère eût fait pour son enfant, il lui rattacha le cordon de sa chemise et rentra ses cheveux sous son bonnet. Cela fait, il lui ferma les yeux.La face de Fantine en cet instant semblait étrangement éclairée.La mort, c’est l’entrée dans la grande lueur. La main de Fantine pendait hors du lit. Jean Valjean s’agenouilla devant cette main, la souleva doucement et la baisa.Puis il se redressa, et, se tournant vers Javert :— Maintenant, dit-il, je suis à vous. "

Commentaire historique

Ce dessin pour l'Edition Hugues du roman de Victor Hugo, "Les Misérables", a été gravé par A. Bellenger pour servir de frontispice au livre 8 de la 1ère partie ("Fantine"), p. 81. Le titre du livre "Contre-coup" y est ajouté dans le bas de la composition. Le moment illustré se rapporte au chapitre 4 de ce livre.Les fascicules de l'édition Hugues des "Misérables" ont paru à partir du 29 novembre 1879.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
1903
Numéro d’inventaire
461

Prolongement

Exposition(s)

Titre
Les Misérables, un roman inconnu ? (Paris)
Dates
10/10/2008 - 01/03/2009
Institution
Maison de Victor Hugo (Paris)

Indexation

Sujet représenté

Retour vers le haut de page