" Commencement d’une grande maladie "

Zoom
" Commencement d’une grande maladie "
Georges Jeanniot (1848-1934). "Commencement d'une grande maladie". Illustration pour "Les Misérables" dans l'Edition Nationale. Huile sur carton. Grisaille. 1890. Paris, Maison de Victor Hugo.© Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Les Misérables (V.Hugo)
" Commencement d’une grande maladie "
Jeanniot, Pierre Georges
Datation
Vers 1890
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Jeanniot, Pierre Georges (Genève, 02–07–1848 - Paris, en 1934)
Dates
Vers 1890
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
2014.11.1

Informations détaillées

Auteur(s)
Jeanniot, Pierre Georges (Genève, 02–07–1848 - Paris, en 1934)
Autre titre :
Illustration pour "Les Misérables", dans l'Edition Nationale (Sous-titre)
Date de production
Vers 1890
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 39.7 cm
  • Largeur : 28 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Signature - En bas à gauche : " Jeanniot "
Description iconographique

Illustration pour le roman de Victor Hugo, "Les Misérables", « Commencement d’une grande maladie » chapitre IV du livre VI de la IIIe partie « Marius ». Au jardin du Luxembourg, Marius passe devant Cosette et Jean Valjean assis sur un banc. La serpente de la gravure dans L'Edition Nationale porte mention du texte illustré :« Quelques secondes après, il passait devant le banc, droit et ferme, rouge jusqu’aux oreilles, sans oser jeter un regard à droite ni à gauche, la main dans son habit comme un homme d’Etat. Au moment où il passa – sous le canon de la place – il éprouva un affreux battement d cœur. Elle avait comme la veille sa robe de damas et son chapeau de crêpe. Il entendit une voix ineffable qui devait être « sa voix ». Elle causait tranquillement. Elle était bien jolie. »

Commentaire historique

Pierre Georges Jeanniot se voit confier la totalité de l’illustration des cinq volumes du roman de Victor Hugo, « Les Misérables » pour l’édition des œuvres complète dite Edition Nationale (1885-1895). Il s’agit ici précisément du modèle pour la gravure en pleine page par L. Muller, servant de frontispice au chapitre IV du livre VI, « Commencement d’une grande maladie » de la IIIe partie « Marius », dont le volume de l’Edition Nationale parait en 1890.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
04122014
Numéro d’inventaire
2014.11.1

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Sujet représenté

Retour vers le haut de page