Vautrin en général Crustamente

Zoom
Vautrin en général Crustamente
"Vautrin en général mexicain, dans Vautrin". Dessin de Charles Huard (1874-1965) et gravure de Pierre Gusman (1862-1942) pour l'édition Conard des Oeuvres complètes de Balzac (1910-1940). Moulage en cuivre par galvanosplastie doublé de plomb et fixé sur une plaque de chêne. 1910-1915. Paris, Maison de Balzac.© Maison de Balzac / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Portrait (Sujet représenté) - Homme - Militaire (profession) - Général - Bicorne
Vautrin en général Crustamente
Huard, Charles
Datation
1910 — 1950
Musée
Maison de Balzac
Auteur(s)
Huard, Charles (Poncey-sur-l'Ignon, 02–06–1874 - Poncey-sur-l'Ignon, 30–03–1965), dessinateur
Dates
1910 1950
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Numéro d’inventaire
BAL99-536
Vautrin en général Crustamente

Informations détaillées

Auteur(s)
Huard, Charles (Poncey-sur-l'Ignon, 02–06–1874 - Poncey-sur-l'Ignon, 30–03–1965), dessinateur
Gusman, Pierre (Paris, 06–12–1862 - Grosrouvre, en 1942), graveur
Date de production
1910 1950
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 6.6 cm
  • Largeur : 9.3 cm
  • Epaisseur : 2.356 cm
Description

Matrice pour l'illustration de Vautrin, Théâtre de Balzac 1, volume 34, Paris, Editions Conard, 1910-1950, p. 93

Marques, inscriptions, poinçons
Inscription - Au crayon bleu au dos : "page 93 / feuille 6" ; croix sur les tranches supérieure et inférieure
Description iconographique

Portrait de trois-quarts de Vautrin vu en contreplongée. Les cheveux mi-longs et bouclés, les sourcils froncés, il arbore une épaisse moustache. Il porte un costume militaire orné d'épaulettes, de tresses, de rubans et de divers insignes. Il tient à la main un bicorne dont le sommet est chargé de plumes. "Le valet apporte a la duchesse une carte enveloppée et cachetée.LA DUCHESSE DE CHRISTOVAL, à Inès. Le général Crustamente, envoyé secret de Sa Majesté don Augustin Ier, empereur du Mexique. Qu’est-ce que cela veut dire ? INÈS. Du Mexique ! il nous apporte sans doute des nouvelles de mon père ! LA DUCHESSE DE CHRISTOVAL, au valet. Faites entrer. (Vautrin paraît habillé en général mexicain, sa taille a quatre pouces de plus, son chapeau est fourni de plumes blanches, son habit est bleu de ciel avec les riches broderies des généraux mexicains : pantalon blanc, écharpe aurore, les cheveux traînants et frisés comme ceux de Murat. Il a un grand sabre, il a le teint cuivré, il grasseye comme les Espagnols du Mexique son parler ressemble au provençal, plus l’accent guttural des Maures.) VAUTRIN. Est-ce bien à madame la duchesse de Christoval que j’ai l’honneur de parler ? LA DUCHESSE DE CHRISTOVAL. Oui, Monsieur. VAUTRIN. Et Mademoiselle ? LA DUCHESSE DE CHRISTOVAL. Ma fille, Monsieur. VAUTRIN. Mademoiselle est la señora Inès, de son chef princesse d’Arjos. En vous voyant, l’idolâtrie de M. de Christoval pour sa fille se comprend parfaitement. Mesdames, avant tout, je demande une discrétion absolue : ma mission est déjà difficile, et si l’on soupçonnait qu’il pût exister des relations entre vous et moi, nous serions tous compromis. LA DUCHESSE DE CHRISTOVAL. Je sous promets le secret et sur votre nom et sur votre visite. INÈS. Général, il s’agit de mon père, vous me permettez de rester. VAUTRIN. Vous êtes nobles et Espagnoles, je compte sur votre parole." (extrait de "Vautrin", acte IV, scène II, 1840)

Mode d'acquisition
Date d’acquisition
1999
Numéro d’inventaire
BAL99-536
Institution

Indexation

Retour vers le haut de page