Balzac de profil droit

Zoom
2 visuels Voir
Balzac de profil droit
Pierre-Jean David d'Angers (1788-1856). "Balzac". 1843. Paris, Maison de Balzac.Maison de Balzac / Roger-Viollet
X
Zoom
Pierre-Jean David d'Angers (1788-1856). "Balzac". 1843. Paris, Maison de Balzac.© Maison de Balzac / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Balzac de profil droit
David d'Angers, Pierre-Jean
Datation
En 1843
Musée
Maison de Balzac
Auteur(s)
David d'Angers, Pierre-Jean (Angers, 12–03–1788 - Paris, 05–01–1856), sculpteur
Dates
En 1843
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
BAL 75

Informations détaillées

Auteur(s)
David d'Angers, Pierre-Jean (Angers, 12–03–1788 - Paris, 05–01–1856), sculpteur
Eck et Durand, fondeur
Date de production
En 1843
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Diamètre : 18 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Inscription - A gauche : "de Balzac" ; en bas au milieu : "David 1843"
Description iconographique

En novembre 1842, Balzac rencontre David d'Angers par l’entremise de Victor Hugo : "Grande nouvelle !, écrit-il à Madame Hanska, J'ai dîné chez Victor Hugo, qui me prévenait que le dîner était pour m'aboucher avec notre illustre sculpteur David, qui veut faire mon buste colossal en marbre pour le joindre à ceux de Chateaubriand, de Victor Hugo, de Lamartine, de Goethe, de Cooper". A la suite de cette rencontre, David d’Angers va réaliser trois portraits de Balzac : deux médaillons, l’un de trois-quarts en 1842, l’autre de profil en 1843, et un buste en 1844. Sur le médaillon de 1843, Balzac apparaît de profil, les cheveux longs rejetés derrière l’oreille, avec une fine moustache. La vue de profil est la formule privilégiée par le sculpteur pour les dizaines de médaillons de ces contemporains illustres et amis qu’il réalise, œuvre sérielle de grande ampleur à laquelle il se consacre à partir des années 1820. "J’ai toujours été remué par la vue d’un profil, écrit l’artiste dans ses Carnets, [...] le profil c’est l’unité". Cette fascination pour le profil, et plus largement cette volonté de fixer les traits du génie, témoigne aussi de l’influence des théories physiognomoniques et phrénologiques sur l’œuvre du sculpteur. A la signature du sculpteur sous le cou du modèle, répond celle de Balzac qui apparaît le long du bord gauche, ajoutant ainsi à la singularité physionomique, l'empreinte graphologique : procédé que l’on retrouve dans nombre d’autres médaillons du sculpteur qui recueillait l’écriture du modèle lors des séances de pose. David d'Angers rapporte une conversation lors de ces séances dans laquelle on peut voir l’intérêt de l’écrivain pour la démarche de l'artiste : "De Balzac me disait un jour en posant pour moi : "si j’avais une grande fortune, je ferais peindre et sculpter, par les grands peintres et les grands statuaires, les portraits, les statues des grands hommes de notre France avec des bas-reliefs représentant leurs plus importants ouvrages ; ces œuvres décoreraient ma salle à manger"". La Maison de Balzac conserve une étude à la mine de plomb pour le médaillon, offerte par l’artiste à la sœur de l’écrivain : "David a donné à ma sœur le profil qu’il a dessiné pour ma médaille. C’est un chef-d’œuvre", écrit Balzac à Madame Hanska. Cette dernière conservait d’ailleurs une copie de ce dessin dans un portefeuille. L'écrivain s’est montré très heureux des portraits du sculpteur, dans lesquels il se voyait comme transfiguré. Du buste, il écrit ainsi à son amie : "Vous serez stupéfaite en voyant la tête olympienne que David a su tirer de ma grosse face de bouledogue". Lorsque Balzac dédie son roman "Le Curé de Tours" à "David statuaire", au moment de la reprise du texte pour l’édition Furne en 1843, c’est singulièrement au sculpteur de médailles qu’il s’adresse, celui qui lui a offert une éternelle renommée en gravant son nom « sur le bronze qui survit aux nations » : "Les numismates ne seront-ils pas embarrassés de tant de têtes couronnées dans votre atelier, quand ils retrouveront parmi les cendres de Paris ces existences par vous perpétuées au-delà de la vie des peuples […] ?"

Personne / Personnage représenté
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
10101973
Numéro d’inventaire
BAL 75
Institution

Prolongement

Prolongement

Exposition(s)

Titre
Honoré de Balzac, le Napoléon des lettres (Tainan)
Dates
15/12/2010 - 15/02/2011
Institution
Musée National de la Littérature taïwanaise
Titre
Honoré de Balzac, le Napoléon des lettres (Tainan)
Dates
15/12/2010 - 15/02/2011
Institution
Musée National de la Littérature taïwanaise

Indexation

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page