Le célibataire

Zoom
Le célibataire
"Le célibataire, dans Monographie du rentier". Dessin de Charles Huard (1874-1965) et gravure de Pierre Gusman (1862-1942) pour l'édition Conard des Oeuvres complètes de Balzac (1910-1940). Moulage en cuivre par galvanosplastie doublé de plomb et fixé sur une plaque de chêne. 1910-1915. Paris, Maison de Balzac.© Maison de Balzac / Roger-Viollet
X
Zoom
otros imágenes (1)
Portrait (Sujet représenté) - Rentier - Homme - Lunettes
Le célibataire
Huard, Charles
Datación
1910 — 1950
Museo
Casa de Balzac
Autor(es)
Huard, Charles (Poncey-sur-l'Ignon, 02–06–1874 - Poncey-sur-l'Ignon, 30–03–1965), dessinateur
Fecha
1910 1950
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Número de inventario
BAL99-636

Información detallada

Autor(es)
Huard, Charles (Poncey-sur-l'Ignon, 02–06–1874 - Poncey-sur-l'Ignon, 30–03–1965), dessinateur
Gusman, Pierre (Paris, 06–12–1862 - Grosrouvre, en 1942), graveur
Fecha de producción
1910 1950
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Dimensiones - Œuvre
  • Hauteur : 2.4 cm
  • Largeur : 2.1 cm
  • Epaisseur : 2.356 cm
Descripción

Matrice pour l'illustration de la Monographie du rentier, Oeuvres diverses 3, volume 40, Paris, Editions Conard, 1910-1950, p. 218

Descripción iconográfica

Portrait de face d'un vieil homme à lunettes rondes. Ses cheveux séparés par une raie centrale s'échappent en un épis au sommet du crâne. Il semble loucher et faire la moue. Il porte également une écharpe qui cache son cou. "Cette belle variété, qui se recommande par le contraste des couleurs de sobn vêtements, toujours omnicolore, se hasarde au centre de Paris. C'est au-dessous de ses gilets que vous pourriez voir encore des breloques de montre à la mode sous l'Empire : des graines d'Amérique montées en or, des paysages en mosaïque pour clef, des dés en lapis-lazuli. Ce Rentier se met volontiers au Palais-Royal en espalier et a le vice de saluer la loueuse de chaises. Le Célibataire se lance aux cours publics en hiver. Il dîne dans les restaurants infimes, loge au quatrième étage dans une maison à allée où il y a un portier à l'entre-sol. Il se donne la femme de ménage. Certains Individus portent de petites boucles d'oeilles ; quelques-uns affectent un oeil de poudre, et sont alors vêtus d'un habit bleu barbeau. Généralement bruns, ils ont de fantastiques bouquets de poils aux oreilles et aux mains, et des voix de basse-taille qui font leur orgueil. Quand ils n'ont pas de poudre, ils se teignent les cheveux en noir." (extrait de la "Monographie du rentier" tiré des "Oeuvres diverses" ; publié dans "Les Français peints par eux-mêmes" en 1840)

Áreas temáticas / temas / lugares representados :
Forma de adquisición
Fecha de adquisición
1999
Número de inventario
BAL99-636
Institución

Información complementaria

Lié à Archive / Œuvre

Indización

Retour vers le haut de page