Homme aux cheveux bouclés

Zoom
Homme aux cheveux bouclés
"Homme cheveux bouclés, dans César Birotteau". Dessin de Charles Huard (1874-1965) et gravure de Pierre Gusman (1862-1942) pour l'édition Conard des Oeuvres complètes de Balzac (1910-1940). Moulage en cuivre par galvanosplastie doublé de plomb et fixé sur une plaque de chêne. 1910-1915. Paris, Maison de Balzac.© Maison de Balzac / Roger-Viollet
X
Zoom
otros imágenes (1)
Portrait (Sujet représenté) - Homme
Homme aux cheveux bouclés
Huard, Charles
Datación
1910 — 1950
Museo
Casa de Balzac
Autor(es)
Huard, Charles (Poncey-sur-l'Ignon, 02–06–1874 - Poncey-sur-l'Ignon, 30–03–1965), dessinateur
Fecha
1910 1950
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Número de inventario
BAL99-255
Homme aux cheveux bouclés

Información detallada

Autor(es)
Huard, Charles (Poncey-sur-l'Ignon, 02–06–1874 - Poncey-sur-l'Ignon, 30–03–1965), dessinateur
Gusman, Pierre (Paris, 06–12–1862 - Grosrouvre, en 1942), graveur
Fecha de producción
1910 1950
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Dimensiones - Œuvre
  • Hauteur : 3.1 cm
  • Largeur : 2.4 cm
  • Epaisseur : 2.356 cm
Descripción

Matrice pour l'illustration de César Birotteau, Etudes de moeurs, Scènes de la vie parisienne de La Comédie humaine 2, volume 14, Paris, Editions Conard, 1910-1950, p.181

Descripción iconográfica

Portrait d'un homme aux cheveux bouclés. Ses yeux perçants et son demi sourire donnent à sa physionomie une certaine effronterie. Ses pommettes sont hautes et son nez aquilin. Les revers de son col relévés cache une partie de sa mâchoire. Il pourrait s'agir de Molineux."En ce moment apparut dans la rue une figure pour laquelle il éprouvait une violente antipathie, et qui était celle de son deuxième propriétaire, le petit Molineux. Tout le monde a fait de ces rêves pleins d'événements qui représentent une vie entière, et où revient souvent un être fantastique chargé de mauvaises commissions, le traître de la pièce. Molineux semblait à Birotteau chargé par le hasard d'un rôle analogue dans sa vie : cette figure avait grimacé diaboliquement au milieu de la fête, en en regardant les somptuosités d'un oeil haineux. En le revoyant, César se souvint d'autant plus des impressions que lui avait causées ce petit pingre, un mot de son vocabulaire, que Molineux lui fit éprouver une nouvelle répulsion en se montrant soudain au milieu de sa rêverie." (extrait de "César Birotteau")

Áreas temáticas / temas / lugares representados :
Forma de adquisición
Fecha de adquisición
1999
Número de inventario
BAL99-255
Institución

Indización

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page