Statue de Balzac

Zoom
Ver todas las imágenes (2)
Statue de Balzac
Alessandro Puttinati. Honoré de Balzac (1799-1850), écrivain français (de profil). Paris, Maison de Balzac.© Maison de Balzac / Roger-Viollet
X
Zoom
Alessandro Puttinati. Honoré de Balzac (1799-1850), écrivain français. Paris, Maison de Balzac.© Maison de Balzac / Roger-Viollet
X
Zoom
otros imágenes (2)
Statue de Balzac
Puttinati, Alessandro
Datación
1837
Museo
Casa de Balzac
Autor(es)
Puttinati, Alessandro (Vérone, en 1801 - Milan, en 1872), sculpteur
Fecha
1837
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Número de inventario
BAL 6

Información detallada

Autor(es)
Puttinati, Alessandro (Vérone, en 1801 - Milan, en 1872), sculpteur
Fecha de producción
1837
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Dimensiones - Œuvre
  • Hauteur : 82 cm
  • Largeur : 30 cm
Descripción iconográfica

Balzac en robe de moinePuttinati et Balzac se rencontrent à Milan chez Madame Maffei. Balzac raconte dans une lettre à Madame Hanska du 10 avril 1837 : "Cette statue est une oeuvre d'affection. Elle en porte le cachet. Elle a été faite à Milan par un artiste nommé Puttinati ; il n'a rien voulu. J'ai à grand peine payé les frais et le marbre." En remerciement Balzac lui dédicacera La Vendetta.Dans une lettre du 19 décembre 1850 adressée à Monsieur Justin Glandaz, exécuteur testamentaire de Balzac, Madame Veuve Honoré de Balzac écrit : "Je prends donc la liberté de vous envoyer sa petite statue en marbre de Carrare, faite en 1837 d'après nature, à Milan par le sculpteur Puttinati auquel mon mari a dédié dans La Comédie humaine une de ses plus jolie compositions. Il est dans le costume habituel de son cabinet de travail. Malheureusement je ne trouve pas la ressemblance frappante ; si elle l'était, peut-être ne m'en serais-je pas dessaisie, même pour vous, Monsieur ; vous voyez que je suis vraie avant tout."

Personne / Personnage représenté
Forma de adquisición
Fecha de adquisición
1963
Número de inventario
BAL 6
Institución

Indización

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Retour vers le haut de page