Chose vue un jour de printemps

Zoom
3 visuels Voir
Chose vue un jour de printemps
Deschamps, Louis. "Chose vue un jour de printemps". Huile sur toile. V. 1884-v. 1884. Paris, Maison de Victor Hugo.© Alexandra Llaurency / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Deschamps, Louis. "Chose vue un jour de printemps". Huile sur toile. V. 1884-v. 1884. Paris, Maison de Victor Hugo.© Alexandra Llaurency / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Deschamps, Louis. "Chose vue un jour de printemps". Huile sur toile. V. 1884-v. 1884. Paris, Maison de Victor Hugo.© Alexandra Llaurency / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Others visuals (3)
Les Contemplations (V.Hugo)
Chose vue un jour de printemps
Deschamps, Louis
Datation
Vers 1884
Museum
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Creator(s)
Deschamps, Louis (Montélimar, 25–05–1846 - Montélimar, 08–08–1902), peintre
Dates
Vers 1884
Object type(s)
Type(s)
Materials / Technique
Museum number
2018.2.1

Detailed informations

Creator(s)
Deschamps, Louis (Montélimar, 25–05–1846 - Montélimar, 08–08–1902), peintre
Production date
Vers 1884
Object type(s)
Type(s)
Materials / Technique
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 58 cm
  • Largeur : 47.5 cm
Iconographical description

Composition inspirée du poème « Chose vue un jour de printemps » du recueil du recueil « Les Contemplations (« Autrefois », Livre III, poème XVII)

Historical background

Louis Deschamps expose au Salon de 1884, une grande composition inspirée du poème de Victor Hugo, « Chose vue un jour de printemps », publié dans « Les Contemplations ». Cette peinture est connue par la reproduction du catalogue illustré du Salon édité par la Librairie d’art L. Baschet, qui l’indique, dans la section peinture, sous le numéro « 749. Deschamps (L.). EX. Vu, par un jour de printemps » et en donne un dessin au trait p. 54. Une gravure de Charles Baude publiée au moment de la mort de l’artiste, dans le supplément illustré des Annales politiques et littéraires, n° 1000 du 24 août 1902, en donnera une image plus lisible. Louis Deschamps a donné une version contractée de sa composition du salon, adaptée au format vertical de la page, pour l’illustration du poème dans le volume des « Contemplations » de l’Edition Nationale dont le musée a pu acquérir le lavis original en 2015 (inv. 2015.5.1). Cette toile peut être soit une étude de détail pour la composition du Salon, soit une réduction partielle. Louis Deschamps prend quelques libertés par rapport au texte du poème. Il ne représente pas le cadavre de la mère, sans doute pour éviter un ton trop macabre, préférant représenter le moment qui suit son enlèvement et rendre ainsi plus sensible l’abandon où le deuil laisse les enfants. De façon plus anecdotique, Deschamps réduit aussi le nombre des enfants, de quatre dans le poème, à trois dans la grande composition où apparaît une petite fille assise devant la chaise.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Acquisition method
Acquisition date
2018
Museum number
2018.2.1

Extension

Extension

Lié à Archive / Œuvre

Indexation

Matériaux et techniques

Sujet représenté

Retour vers le haut de page