Un rentier des bons royaux. - Un rentier des Cortès

Zoom
Un rentier des bons royaux. - Un rentier des Cortès
Honoré Daumier (1808-1879). Caricature de presse. "Un rentier des bons royaux. - Un rentier des Cortès". Planche parue dans "La Caricature" du 18 septembre 1834. Lithographie. Paris, Maison de Balzac.© Roger-Viollet
X
Zoom
Other visual (1)
Un rentier des bons royaux. - Un rentier des Cortès
Daumier, Honoré
Datation
En 1834
Museum
Maison de Balzac
Creator(s)
Daumier, Honoré (Marseille, 26–02–1808 - Valmondois, 10–02–1879), dessinateur
Dates
En 1834
Object type(s)
Materials / Technique
Museum number
BAL 2013.0.1.8.13.2
Un rentier des bons royaux. - Un rentier des Cortès

Detailed informations

Creator(s)
Daumier, Honoré (Marseille, 26–02–1808 - Valmondois, 10–02–1879), dessinateur
Delaunois, Nicolas Louis (Reims, 06–02–1805), imprimeur
Aubert, editeur
Autre titre :
La Caricature politique, morale, littéraire et scénique (Group title)
Production date
En 1834
Object type(s)
Materials / Technique
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 35.5 cm
  • Largeur : 27 cm
Dimensions - Image
  • Hauteur : 29 cm
  • Largeur : 25 cm
Description

Planche HT parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, Tome 8, 18 septembre 1834 (Planche n°423)

Markings, inscriptions, punches
Inscription - légende sous la figure de gche : « Un rentier des bons royaux. », sous la figure de dte : « Un rentier des Cortès. » ; indications : en ht à gche : « La Caricature (Journal) N°202. », en ht à dte : « Pl. 423. »
Inscription - Dans la lettre : « Au bureau, chez Aubert, pass. Véro-Dodat. » [éditeur], « Lith : Delaunois, r. du Bouloi, 19. » [imprimeur] ; dans l’image, en bas à dte, signature : « H.-D. » [Honoré Daumier, dessinateur]
Iconographical description

Observations : cf. explication de la pl. p. 1612 ; description, analyse : deux hommes debout, en pied, se font face, de trois quarts face, mais ne semblent pas se voir. Ils portent tous deux une redingote, un pantalon et un chapeau haut de forme. Celui de gche, très mince a les mains plongées dans les poches de son pantalon. Il regarde au-dessus de lui et semble pensif, voire soucieux. L’homme de dte, beaucoup plus gros quant à lui, tient une canne sous le bras gche et se frotte les mains, un air de réjouissance sur le visage. Ces deux hommes sont des rentiers espagnols, mais dont la situation financière n’est pas identique. Celui de gche est ruiné, tandis que l’autre se trouve dans une situation pécunaire confortable. En 1831, le système financier espagnol était proche de l'effondrement. Le gouvernement décida de ne pas honorer les obligations émises à certains étrangers (Bons Royaux) et seulement à payer les intérêts sur les obligations Cortes (intérieur des terres). Le propriétaire d'obligations Cortes, incarné par l’homme de dte, est heureux, tandis que l’autre est malheureux. Par la juxtaposition de ces deux hommes. Daumier a également voulu, d’après l’explication, mettre en image la ruine de certains rentiers espagnols, et l’espoir de regagner fortune pour eux un jour. D’une manière générale, la pl. dénonce également le système de rentes. L’explication est explicite à cet égard : « Outre qu’il est la peinture exacte d’une sorte de rentiers qui pullulent en ce moment dans toute l’Europe (…) ».

Acquisition method
Acquisition name
Acquisition date
21021986
Museum number
BAL 2013.0.1.8.13.2
Institution

Indexation

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page