La barbarie et le Choléra morbus entrant en europe

Zoom
La barbarie et le Choléra morbus entrant en europe
Auguste Raffet (1804-1860). Caricature de presse. "La barbarie et le Choléra morbus entrant en europe". Planche parue dans "La Caricature" du 13 octobre 1831. Lithographie. Paris, Maison de Balzac.© Roger-Viollet
X
Zoom
Other visual (1)
La barbarie et le Choléra morbus entrant en europe
Raffet, Auguste
Datation
En 1831
Museum
Maison de Balzac
Creator(s)
Attributed to Raffet, Auguste (Paris, 02–03–1804 - Gênes, 11–02–1860), dessinateur-lithographe
Dates
En 1831
Object type(s)
Materials / Technique
Museum number
BAL 2013.0.1.2.25.2
La barbarie et le Choléra morbus entrant en europe

Detailed informations

Creator(s)
Attributed to Raffet, Auguste (Paris, 02–03–1804 - Gênes, 11–02–1860), dessinateur-lithographe
Delaporte, Victor Hippolyte (29–01–1804), imprimeur-lithographe
Aubert, editeur
Autre titre :
La Caricature morale, religieuse, littéraire et scénique (Group title)
Production date
En 1831
Object type(s)
Materials / Technique
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 27 cm
  • Largeur : 35.6 cm
Dimensions - Image
  • Hauteur : 15.7 cm
  • Largeur : 27.5 cm
Description

Planche HT parue dans La Caricature morale, religieuse, littéraire et scénique, Tome 2, 13 octobre 1831, (Planche n°101)

Markings, inscriptions, punches
Inscription - Titre en bas au centre : « La barbarie et le Choléra morbus entrant en europe » ; légende plus bas au centre : « Les polonais se battent, les puissances font des protocoles et la France…. » ; indications, en ht au centre : « La Caricature (Journal) / (50) », en ht à dte : « N°101. »
Inscription - Dans la lettre : « Lith. de Delaporte, rue de l’Abbaye N°4 » [imprimeur], « On s’abonne chez Aubert, galerie véro dodat » [éditeur]
Inscription - Sur certains drapeaux à terre, à gche : « BELGIQUE », « ITALIE » ; sur la multitude de papiers éparpillés par terre, et certains agités par des personnages : « protocoles ».
Iconographical description

La Russie est désignée négativement par un géant barbare aveuglé par un bandeau lui couvrant les yeux, tenant une torche et des chaînes, et par la maladie (la mort) représentée par un squelette enveloppé d’un drapé et muni d’une faux. Une multitude de personnages se trouvent à leurs pieds. Certains sont déjà morts, gisant au sol au premier plan à dte. D’autres s’agitent. Parmi eux, les Polonais, qui se battent contre l’armée russe, et les diplomates européens qui brandissent des papiers, retranchés derrière leur barricade de feuilles. La France, quant à elle, n’agit pas : cette inaction est incarnée à l’extrême gche de la composition par la représentation de Louis-Philippe et de ses ministres assis dans leurs fauteuils, endormis. La pl. mêle en une seule composition deux situations touchant l’Europe : d’une part le combat entre les Polonais et l’armée russe, et la non-intervention française (la pl. reproche à la France de ne pas porter secours aux insurgés polonais, ce qui est une preuve, d’après l’opposition, du mépris du gouvernement pour les valeurs républicaines), et d’autre part la grande épidémie de choléra touchant l’Europe (1829-1837). Elle toucha la Russie et la Pologne à partir de 1831, et la France seulement à partir de 1832. Il semble que la pl. associe l’ennemi russe à la maladie, les deux apportant la mort.

Person / Character depicted
Acquisition method
Acquisition name
Acquisition date
21021986
Museum number
BAL 2013.0.1.2.25.2
Institution

Indexation

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page