Juliette Drouet à Victor Hugo, 7 juillet mercredi matin 9h 1847

Zoom
Voir tous les visuels (4)
Juliette Drouet à Victor Hugo, 7 juillet mercredi matin 9h 1847
Juliette Drouet a Victor Hugo ; 7 juillet mercredi matin 9h [1847] ; Maison Victor Hugo - Paris© Maison de Victor Hugo - Hauteville House / Ville de Paris
X
Zoom
Juliette Drouet a Victor Hugo ; 7 juillet mercredi matin 9h [1847] ; Maison Victor Hugo - Paris© Maison de Victor Hugo - Hauteville House / Ville de Paris
X
Zoom
Juliette Drouet a Victor Hugo ; 7 juillet mercredi matin 9h [1847] ; Maison Victor Hugo - Paris© Maison de Victor Hugo - Hauteville House / Ville de Paris
X
Zoom
Juliette Drouet a Victor Hugo ; 7 juillet mercredi matin 9h [1847] ; Maison Victor Hugo - Paris© Maison de Victor Hugo - Hauteville House / Ville de Paris
X
Zoom
Others visuals (4)
Juliette Drouet à Victor Hugo, 7 juillet mercredi matin 9h 1847
Drouet, Juliette (Julienne Gauvain, dite)
Datation
En 07–07–1847
Museum
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Creator(s)
Drouet, Juliette (Julienne Gauvain, dite) (Fougères, 10–04–1806 - Paris, 11–05–1883), auteur du texte
Dates
En 07071847
Century
Object type(s)
Type(s)
Museum number
a8988
Juliette Drouet à Victor Hugo, 7 juillet mercredi matin 9h 1847

Detailed informations

Creator(s)
Drouet, Juliette (Julienne Gauvain, dite) (Fougères, 10–04–1806 - Paris, 11–05–1883), auteur du texte
Production date
En 07071847
Century
Object type(s)
Type(s)
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 20 cm
  • Largeur : 13 cm
Description

4 Feuillets

Markings, inscriptions, punches
Inscription - 7 juillet [1847], mercredi matin, 9 h.Bonjour le plus Toto des Totosa, bonjour, toi, bonjour, vous. C’est aujourd’hui que je vais chez le médecin. Si vous venez pendant ce temps-là, on vous priera de m’attendre parce que je ne serai pas longtemps. Demain matin je vais chez M. le Curé. J’y serai à neuf heures et probablement revenue chez moi de dix à onze heures. Je te dis toutes ces choses pour t’informer de mes actions les plus insignifiantes, espérant par là t’engager à me dire les tiennes. Il est vrai que les tiennes sont moins innocentes que les miennes, si j’en crois la correspondance de Mlle Alphonsine Masson . Aussi je vous préviens que je vous surveille et que vous n’avez qu’à vous bien MÉFIER de la JUJU.Je voudrais pourtant bien que vous me donniez à COPIRE J’ai beau vous prier et vous supplier de me faire cette joie, vous faites la sourde oreille depuis bientôt six mois. C’EST LÂCHE ! Vous abusez de ma candide probité [2] en me mettant ce cher manuscrit sous le nez tous les jours. Cependant vous savez qu’il est écrit : Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu ni ta servante Juju. Donc vous devez vous dépêcher de me détenter en me donnant de la copie à indiscrétion et de l’amour et des baisers idem.JulietteMVH, α 8988Transcription de Nicole Savya) « Toto ».
Acquisition method
Acquisition name
Acquisition date
1976-04-08 08041976
Museum number
a8988

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Retour vers le haut de page