Fauteuil à la Reine

Zoom
Fauteuil à la Reine
Jean-Baptiste Lelarge (1743-1802). Fauteuil à la Reine en hêtre sculpté et peint en blanc, tapisserie de Beauvais avec grands bouquets de fleurs sur fond crème (vue d'ensemble sur fond clair), vers 1765-1770. Paris, musée Cognacq-Jay.Crédits photographiques : Philippe Ladet / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
X
Zoom
Other visual (1)
Fauteuil à la Reine
Lelarge, Jean-Baptiste II
Datation
Entre 1765 et 1770
Museum
Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
Creator(s)
Attributed to Lelarge, Jean-Baptiste II (25–06–1711 - 13–07–1771), menuisier
Dates
Entre 1765 et 1770
Century
Object type(s)
Type(s)
Materials / Technique
Museum number
J 417

Detailed informations

Creator(s)
Attributed to Lelarge, Jean-Baptiste II (25–06–1711 - 13–07–1771), menuisier
Autre titre :
Une paire de canapés et six fauteuils à la Reine (titre de l'ensemble) (Group title)
Production date
Entre 1765 et 1770
Century
Object type(s)
Type(s)
Materials / Technique
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 97 cm
  • Largeur : 65 cm
  • Profondeur : 69 cm
Description

Ce fauteuil à la Reine appartient à un ensemble composé d'une paire de canapés et de six fauteuils à la Reine (inv. J 415 à J 422 - n° d'objet COGJ415 à COGJ422). Les six fauteuils à la Reine ont des dimensions identiques.Du point de vue stylistique, les canapés et fauteuils de cet ensemble relèvent du Louis XV déjà classique : dossiers plats et arrondis, pieds cambrés en S, consoles d'accotoir en volutes nervurées se terminant à l'aplomb des pieds, ornementation sculptée d'inspiration naturaliste sur la ceinture et le sommet du dossier. Les traverses sont encore mouvementées, les moulures demeurent nerveuses.

Markings, inscriptions, punches
Estampille - Estampille sur le montant arrière de la ceinture : (J-B LELARGE)
Iconographical description

Ornementation sculptée d'inspiration naturaliste sur la ceinture et le sommet du dossier.

Historical background

La dynastie des Lelarge couvre trois générations : de père en fils, Jean-Baptiste I, Jean-Baptiste II, et enfin Jean-Baptiste III qui conserve la même estampille que celle de son père. Si, en règle générale, les sièges Louis XV sont attribués à Jean-Baptiste II, il ne faut pas exclure l'hypothèse que cet ensemble soit une oeuvre de collaboration entre Jean-Baptiste II et son fils Jean-Baptiste III.

Acquisition method
Acquisition name
Acquisition date
1928
Museum number
J 417

Indexation

Datation en siècle

Style / Mouvement

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Retour vers le haut de page